Le Quatuor d'Homer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Quatuor d'Homer
Saison 5
Épisode no 1

Titre original Homer's Barbershop Quartet
Titre québécois Homer chante en harmonie
Code de production 9F21
1re diffusion aux É.-U. 7 octobre 1993
1re diffusion en France 3 septembre 1994
Tableau noir Je ne gagnerai jamais d'Emmy Award[1]
Gag du canapé La famille effectue trois prises différentes du gag du canapé.

1. En voulant s'asseoir sur le canapé, les Simpson se cassent en morceaux. Petit Papa Noël observe les restes.
2. En s'asseyant, les Simpson se rentrent dedans et se mélangent pour ne former qu'un morceau avec 5 têtes et des parties humaines un peu n'importe où.
3. En s'asseyant, les Simpson se rentrent dedans et provoquent une explosion[2].

Scénariste Jeff Martin
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Précédent Krusty, le retour Lac Terreur Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 5
Liste des épisodes des Simpson

Le Quatuor d'Homer (Homer's Barbershop Quartet en version originale, Homer chante en harmonie en version québécoise) est le premier épisode de la saison 5 des Simpson. Écrit par Jeff Martin et réalisé par Mark Kirkland, l'épisode met en scène les Bémols (Si Dièse en version québécoise, The Be Sharps dans la version originale), un quatuor barbershop fondé par Homer Simpson, dont l'histoire est très proche de celle des Beatles. George Harrison et David Crosby apparaissent dans leur propre rôle, et le quatuor barbershop américain des Dapper Dans joue le rôle des Bémols lorsqu'ils chantent.

L'épisode commence lorsque la famille Simpson se rend au marché aux puces. Bart et sa sœur Lisa découvrent une photo de leur père, Homer, sur la couverture d'un vieux disque LP. Homer explique à sa famille que le principal Skinner, Barney Gumble, Apu Nahasapeemapetilon et lui avaient enregistré un album de barbershop en 1985 qui avait rencontré un succès national. Il raconte la formation du groupe, son apogée et sa séparation. À la fin de l'épisode, les membres du groupe se réunissent pour un concert sur le toit de la Taverne de Moe et interprètent leur hit Baby on Board.

L'épisode contient de nombreuses références aux Beatles et à d'autres icônes de la culture populaire. Lors de sa première diffusion aux États-Unis, Le Quatuor d'Homer est arrivé trentième audience de la semaine, avec une note de 12,7 sur l'échelle de Nielsen. Le caméo des Beatles a été salué, même si l'épisode est une chute de la saison précédente. Les critiques qui ont reproché à l'épisode son humour inégal l'ont justifié par le changement de scénaristes avant la création de celui-ci.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le groupe d'Homer, les Bémols, connaît une carrière qui fait en de nombreux points référence aux Beatles.

Au marché aux puces de Springfield, Bart et Lisa Simpson remarquent une image de leur père, Homer, sur la couverture d'un vieux disque. Homer explique que le principal Skinner, Barney, Apu et lui avaient enregistré un album de barbershop en 1985, album qui leur a acquis une réputation nationale. Il raconte ensuite à sa famille l'histoire des origines de l'album. Alors qu'ils se produisaient à la Taverne de Moe, un agent a proposé de les produire, à condition que le chef Wiggum, qui était alors le quatrième membre du groupe, soit remplacé. Après une audition au cours de laquelle le groupe rejette les candidats souhaitant prendre la place de Wiggum, le trio rentre piteusement à la Taverne de Moe, où ils recrutent Barney après l'avoir entendu chanter avec une belle voix de ténor. Après réflexion, les quatre membres nomment leur groupe les Bémols (Si dièse en version québécoise)[3].

De retour au présent, Homer se vante d'avoir vendu sa roue de secours au marché aux puces. Sur le chemin du retour, un des pneus crève. Pendant que Marge se rend à une station service pour acheter un nouveau pneu, Homer poursuit son histoire. Il raconte à Bart et Lisa qu'un panneau « Bébé à bord » (« Baby on Board ») acheté par Marge lui a inspiré une chanson. La chanson Baby on Board apparaît sur le premier album du groupe, Meet The Be Sharps, et devient un hit. Les Bémols interprètent leur chanson pour le centenaire de la Statue de la Liberté en 1986 et remportent un Grammy Award pour leur album[3].

Dans le présent, les Simpson sont chez eux, où Homer explique que les Bémols sont devenus si populaires qu'ils apparaissaient sur des produits dérivés, notamment des boîtes à casse-croûte, des mugs et des affiches. Le groupe réalise ensuite son deuxième album, Bigger Than Jesus. Tandis que la célébrité des Bémols s'accroît, des disputes éclatent quand Barney rencontre une artiste conceptuelle japonaise, ce qui le pousse finalement à quitter le groupe. Barney et son amie enregistrent une chanson sur laquelle la copine répète « Number 8 » tandis qu'une cassette diffuse en boucle des rots de Barney. Finalement, le groupe constate qu'il n'est plus populaire. Le dernier numéro du What's Hot and What's Not de US Weekly le confirme, puisqu'il déclare que le groupe n'est plus à la mode. Le groupe se sépare alors ; le principal Skinner retourne à l'École élémentaire de Springfield, Apu au Mini-Marché, Barney à la Taverne de Moe, et Homer à la centrale nucléaire de Springfield. De retour dans le présent, le groupe se réunit pour un concert sur le toit de la Taverne de Moe où il interprète Baby on Board. Les passants s'arrêtent pour les écouter, notamment George Harrison, membre des Beatles, qui remarque que « Ça a déjà été fait[3],[4],[5]. »

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Le Cavern Club de Liverpool, où se sont produits les Beatles au début de leur carrière, est parodié dans l'épisode. La Taverne de Moe y devient en effet le Moe Cavern.

L'épisode fait plusieurs références aux Beatles. La Taverne de Moe (Moe's Tavern) devient le Moe's Cavern, en référence au Cavern Club de Liverpool où les Beatles se sont souvent produits à la fin des années 1950 et au début des années 1960[2]. Le chef Wiggum, rejeté du groupe à cause de son allure « trop Village People[1] » renvoie à Pete Best. Best était un membre original des Beatles qui a rapidement été remplacé par Ringo Starr[6]. La jaquette de Bigger Than Jesus, le deuxième album des Bémols, montre le groupe marchant sur l'eau, et est une parodie de la pochette de l'album Abbey Road des Beatles. Le nom est une référence à une phrase controversée de John Lennon en 1966. Bart y fait référence en demandant, « Qu'est ce que vous avez fait pour ça [perdre votre popularité] ? Foirer comme les Beatles et dire que vous êtes meilleurs que Jésus ? », ce à quoi Homer répond « En fait, c'était le nom de notre deuxième album[1] ». À la fin de l'épisode, le dos de l'album est révélé, et on y voit Homer de dos en sens inverse du reste du groupe. Cela parodie la jaquette de l'album des Beatles Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, dans lequel Paul McCartney se tient dans la même position[6]. La copine de Barney, une artiste conceptuelle japonaise, est une parodie de Yoko Ono[2]. Le morceau qu'elle produit avec lui (la répétition de « number eight », et des rots de Barney) est une référence à Revolution 9. Le concert du groupe sur le toit de la Taverne de Moe à la fin de l'épisode est une parodie du concert improvisé des Beatles sur le toit d'Apple Corps durant le tournage de Let It Be en 1969, justifiant la réplique de George Harrison, « Ça a déjà été fait[2]. » De plus, les Bémols portent les mêmes vêtements que les Beatles durant le Rooftop concert : Barney porte un manteau de fourrure brun (comme John Lennon), Homer une veste rouge vif (Ringo Starr), Skinner un costume noir (Paul McCartney) et Apu un manteau noir et un pantalon vert (George Harrison)[7]. Après le concert, Homer dit : « Je voudrais vous remercier au nom du groupe, et j'espère qu'on a réussi l'audition ». John Lennon avait dit la même chose après le Rooftop concert des Beatles[2].

D'autres références sont faites dans l'épisode. Au marché aux puces, Homer fouille dans une boîte dans laquelle se trouvent des objets vendus cinq cents chacun. On trouve parmi eux la Déclaration d'indépendance des États-Unis, une copie du premier numéro d'Action Comics (la première apparition de Superman), un carnet complet des timbres erronés Inverted Jenny et un Stradivarius[1]. Le principal Skinner y essaie un masque de prisonnier portant le numéro 24601, qui est celui de Jean Valjean dans Les Misérables[8]. Homer achète à son père une Cadillac rose, comme Elvis Presley l'a fait pour sa mère[2]. L'une des émissions que regarde le chef Wiggum à la télévision montre Johnny Carson dans son numéro de Carnac the Magnificent[9]. Homer explique que 1985 est l'année où Joe Piscopo a quitté l'émission de NBC Saturday Night Live[1]. Au marché, Moe vend des coquilles d'huîtres ressemblant à Lucille Ball[8]. Durant la cérémonie des Grammy Awards, Spın̈al Tap et MC Hammer sont dans le public[2]. Lorsque Bart et Lisa fouillent dans des vieux disques au marché aux puces, ils trouvent un disque de Yankee Doodle Dandy, interprété par Melvin et les Écureuils, une parodie d'Alvin et les Chipmunks[2].

Réalisation et diffusion[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Jeff Martin, fan des Beatles, est le scénariste de l'épisode.

Un scénariste des Simpson a un jour suggéré de créer un épisode centré sur Homer appartenant à un quatuor vocal et une « grosse parodie des Beatles. » L'épisode a été écrit par Jeff Martin, qui était un fan « obsessionnel » des Beatles ce qui faisait de lui quelqu'un de « tout désigné pour l'écrire[8] ». Mark Kirkland, « grand » fan des Beatles, a pour sa part réalisé l'épisode, et s'est assuré que les références aux Beatles étaient justes. Kirkland a apprécié de réaliser cet épisode car, contrairement à d'autres dont il s'est chargé, celui-ci n'a pas été troublé par des problèmes au niveau de l'animation. Les animateurs ont aimé créer les gags sur les Beatles et ont apprécié la musique vocale. Après avoir synchronisé la piste sonore, la musique et l'animation, les animateurs en sont « simplement tombés amoureux ». Ils ont également aimé travailler à la chorégraphie des Bémols et essayer de coordonner les mouvements des personnages à la musique. Ils ont été inspirés par la musique du film des Beatles Let It Be, qui contient des plans du groupe dans le studio d'enregistrement où ils ont décidé de se séparer. Kirkland ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit de « spectaculaire » dans l'animation de l'épisode, mais lui et son équipe d'animateurs ont adoré y travailler[7].

Les Dapper Dans, un quatuor vocal barbershop, doublent les Bémols lorsqu'ils chantent dans cet épisode.

Dans une scène de l'épisode, Lisa voit un homme qui vend une poupée Malibu Stacy originale de 1958 qui a de gros seins en pointe. L'homme, surnommé « Wiseguy »[10] par l'équipe de réalisation, dit à Lisa que les fabricants ont « retiré [la poupée] du marché lorsqu'un mioche s'est crevé les deux yeux avec ». La blague a reçu une note de censure de la part des censeurs de la Fox qui ne voulaient pas de telles blagues dans la série, mais les producteurs n'en ont pas tenu compte et la séquence apparaît dans l'épisode tel qu'il est diffusé[11].

Les voix des Bémols lorsqu'ils chantent sont celles des quatre membres des Dapper Dans, un quatuor vocal qui se représente au parc Disneyland de Anaheim, en Californie. Avant de travailler sur l'épisode, Martin avait vu le quatuor se produire et avait apprécié. Quand la production de l'épisode a débuté, il a contacté le quatuor, qui a accepté de faire une apparition dans l'épisode. Le chant des Dapper Dans a été mélangé à la voix des doubleurs habituels, ceux-ci chantant souvent la mélodie tandis que les Dapper Dans venaient en soutien[8].

George Harrison apparaît dans l'épisode dans son propre rôle. C'est le deuxième membre des Beatles après Ringo Starr (dans Le Pinceau qui tue) à apparaître dans Les Simpson. Quand Harrison est arrivé au studio de West Los Angeles pour enregistrer son texte, le directeur du casting a dit aux show runners de l'épisode, Al Jean et Mike Reiss, que Harrison venait et qu'ils n'avaient le droit d'en parler à personne car cela ne devait pas être su par l'équipe. Jean, Reiss, et le créateur de la série Matt Groening sont venus voir Harrison au studio, et lorsqu'ils sont retournés dans le bureau du scénariste, Groening a dit : « Devinez qui je viens de rencontrer ! George Harrison ! », ne sachant pas que cela devait être secret[6]. Harrison est arrivé au studio par ses propres moyens sans accompagnement ou gardes du corps. Groening se souvient que Harrison était « plutôt triste », et n'était pas enthousiaste quand l'équipe lui a posé des questions sur les Beatles. En revanche, quand Groening a parlé à Harrison de son album Wonderwall Music, il s'est soudainement « revigoré » car c'était l'un de ses albums solo au sujet duquel on le questionnait rarement. L'apparition de Harrison est l'une des préférées de Groening car il était « très sympa » et « vraiment gentil » avec l'équipe[11]. Jean dit que c'était un « grand frisson » que de l'avoir en invité[6]. David Crosby fait également une apparition dans son propre rôle dans l'épisode, et apparaît dans une scène dans laquelle il remet un Grammy award aux Bémols[9].

Le Quatuor d'Homer était un épisode de réserve de la saison quatre. Il a été choisi afin d'être diffusé comme premier épisode de la cinquième saison car Harrison y apparaît. Les dirigeants de la Fox voulaient débuter avec l'épisode Homer va à la fac scénarisé par Conan O'Brien pour sa parodie de la comédie Animal House de 1978, mais les auteurs ont pensé que Le Quatuor d'Homer serait un meilleur choix au vu de la participation de Harrison[6]. L'épisode est pour la première fois diffusé aux États-Unis par le réseau Fox le 30 septembre 1993[12]. En 2002, l'épisode fait partie des quatre sélectionnés pour une compilation sur le thème de la musique, dans le DVD The Simpsons: Backstage Pass[13]. L'épisode est également présent sur le DVD de la saison 5, sorti le 21 décembre 2004[14].

Réception[modifier | modifier le code]

L'apparition de George Harrison dans son propre rôle est l'un des points salués par la critique.

Lors de sa première diffusion aux États-Unis, Le Quatuor d'Homer est arrivé à la trentième place des audiences de la semaine du 27 septembre au 3 octobre 1993, avec une note de 12,7 sur l'échelle de Nielsen, ce qui équivaut à 11 963 400 foyers[15]. IGN Entertainment place les apparitions des Beatles dans la série (dans Le Quatuor d'Homer, Lisa la végétarienne et Le Pinceau qui tue) à la dixième place dans sa liste des 25 meilleures apparitions dans la série[16], et le Toronto Star place le groupe cinquième dans son classement des onze meilleurs caméos dans Les Simpson[17]. DVD Verdict donne à l'épisode la note A[18]. Colin Jacobson de DVD Movie Guide trouve que l'épisode « fait commencer [la saison] en fanfare ». Il apprécie notamment le fait que l'épisode parodie nombre de sujets et arrive à mêler le tout dans une histoire cohérente. Considérant le fait que l'épisode soit centré sur une caricature de la Beatlemania, Jacobson trouve l'apparition de George Harrison comme la meilleure apparition d'un des Beatles dans la série[19]. En donnant à l'épisode la note de 5 sur 5, DVD Talk complimente les références à la culture populaire en déclarant que le spectateur « en a pour son argent[20] ». TV DVD Reviews considère pour sa part que l'épisode remporte « tous les bons points », et a apprécié la prestation de Harrison[21].

Bien que l'épisode soit « un reste de la saison précédente », le Washington Post applaudit son humour, commentant, « Qui en tient compte ? Il est drôle[22] ».The Courier-Mail trouve que l'épisode est divertissant[23]. Déclarant que la série atteint son apogée avec les épisodes de la saison cinq tels que Le Quatuor d'Homer, le Sunday Tasmanian considère l'épisode comme « une offre de première classe[24] ». Bien qu'il ait apprécié l'histoire et l'utilisation des personnages principaux, le site Current Film n'a pas été enthousiasmé par l'épisode, jugé trop inégal[25]. The Age parle du Quatuor d'Homer comme d'un épisode pitoyable, avec « une mauvaise parodie pas drôle des Beatles », et condamne le changement de scénaristes de la série avant l'écriture de l'épisode[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Homer's Barbershop Quartet » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b, c, d et e (en) Ray Richmond et Antonia Coffman, The Simpsons: A Complete Guide to our Favorite Family, 1997, Harper Collins Publishers, p. 120
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Homer's Barbershop Quartet, BBC. Consulté le 10 mars 2010
  3. a, b et c Le Quatuor d'Homer, Les Simpson, diffusé le 30 septembre 1993
  4. (fr) Le Quatuor d'Homer, Simpson Park. Consulté le 14 mars 2010
  5. (fr) Saison 5, The Simpson Collector. Consulté le 14 février 2010
  6. a, b, c, d et e Al Jean, Commentaire audio de l'épisode Le Quatuor d'Homer, DVD, 20th Century Fox, 2004
  7. a et b Mark Kirkland, Commentaire audio de l'épisode Le Quatuor d'Homer, DVD, 20th Century Fox, 2004
  8. a, b, c et d Jeff Martin, Commentaire audio de l'épisode Le Quatuor d'Homer, DVD, 20th Century Fox, 2004
  9. a et b Hank Azaria, Commentaire audio de l'épisode Le Quatuor d'Homer, DVD, 20th Century Fox, 2004
  10. En français, « l'homme sage »
  11. a et b Matt Groening, Commentaire audio de l'épisode Le Quatuor d'Homer, DVD, 20th Century Fox, 2004
  12. (en) Homer's Barbershop Quartet, IGN. Consulté le 10 mars 2010
  13. (en) The Simpsons: Backstage Pass, DVD Times. Consulté le 10 mars 2010
  14. (en) The Simpsons - The Complete 5th Season, TVShowsOnDVD.com. Consulté le 10 mars 2010
  15. (en) Nielsen Ratings Sept. 27-Oct. 3, Press Telegram cite news, 6 octobre 1993
  16. (en) Top 25 Simpsons Guest Appearances, IGN. Consulté le 13 mars 2010
  17. (en) Jones, Arnold Wayne, Producer speaks out on cartoon cameos, The Toronto Star, 20 mai 2007
  18. (en) The Simpsons: The Complete Fifth Season, DVD Verdict. Consulté le 13 mars 2010
  19. (en) The Simpsons: The Complete Fifth Season (1993), DVD Movie Guide. Consulté le 13 mars 2010
  20. (en) The Simpsons - The Complete Fifth Season, DVD Talk. Consulté le 13 mars 2010
  21. (en) The Simpsons: The Complete Fifth Season DVD Review, TV DVD Reviews. Consulté le 13 mars 2010
  22. (en) Tom Shales, Return of 'The Simpsons': Still the Best on the Block, The Washington Post, 30 septembre 1993
  23. (en) Neil Melloy, The Simpsons: Backstage Pass, The Courier-Mail, 25 juillet 2002
  24. (en) Craig Miller, DVD Releases, Sunday Tasmanian, 27 mars 2007
  25. (en) DVD Information, Current Film. Consulté le 13 mars 2010
  26. (en) Jim Schembri, My life as Lisa, The Age, 6 juillet 1995

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 28 mars 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.