Le Prophète (film, 1968)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Prophète

Titre original Il profeta
Réalisation Dino Risi
Scénario Ruggero Maccari, Dino Risi et Ettore Scola
Acteurs principaux
Sociétés de production Fair Film
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie à l'italienne
Sortie 1968
Durée 100 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Prophète (titre original : Il profeta) est un film italien réalisé par Dino Risi, sorti en 1968.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pietro Breccia est un homme qui a décidé depuis longtemps d'abandonner la civilisation en devenant ermite en laissant derrière lui l'usure de la vie moderne, le consumérisme immodéré et toutes les futilités de la civilisation de consommation elle-même. Depuis des années, il vit dans la solitude sur le mont Soratte, aux environs de Rome. Un jour, il est débusqué par une équipe de télévision qui, flairant le scoop, décide de faire un documentaire sur le curieux ermitage de cet homme.

À partir de ce moment, Breccia en a fini avec sa tranquillité. Malgré lui, il se retrouve étouffé par la société en raison de sa notoriété soudaine et du fait qu'il a dévoilé son identité passée, ce qui l'a contraint à descendre de sa montagne pour répondre devant la justice du non-paiement des taxes pendant ses années de vie d'ermite.

Pendant son séjour en ville, Breccia est séduit par Maggie, une jeune hippie à la sexualité exubérante, qui l'amène à rompre le vœu de chasteté qu'il a vaillamment respecté au cours des années. En outre, un individu louche et sans scrupules cherche, par tous procédés, à exploiter l'étrange histoire de cet homme pour en tirer profit.

Finalement, Breccia se laissera convaincre de tirer profit de sa propre réputation, en reniant petit à petit tous ses principes philosophiques, et en finissant par ouvrir un restaurant dans la capitale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Écrit avec Ettore Scola et Ruggero Maccari, le film n'a pas reçu d'approbation particulière de la part de la critique d'alors. Cette oeuvre, hélas difficilement visible, méritant d'être réhabilitée, est pourtant très représentative du grand talent de Risi, de sa façon de se gausser des saillies, plus ou moins décomplexées, de la société moderne, de ses émancipations autant que de ses démons. L'esthétique Pop 60's est ici fort bien exposée, tout le charme all'italiana y est à savourer. La bande originale reste exaltante et sexy aussi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]