Le Premier qui l'a dit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Premier qui l'a dit

Titre original Mine vaganti
Réalisation Ferzan Özpetek
Scénario Ivan Cotroneo
Ferzan Özpetek
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Sortie 2010
Durée 110 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Premier qui l'a dit (Titre original : Mine vaganti) est un film italien de Ferzan Özpetek sorti en 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les Cantone sont une famille bourgeoise d'industriels, propriétaires d'une fabrique de pâtes industrielles à Lecce. Le benjamin, Tommaso, vit habituellement à Rome et compte profiter d'une réunion familiale pour révéler son homosexualité et rompre ainsi avec l'avenir déterminé que lui réserve son père. Il se confie préalablement à son frère aîné, Antonio. Lors du dîner qui se déroule en compagnie de la famille Brunetti avec qui les Cantone sont en affaire, Antonio précède Tommaso pour révéler sa propre homosexualité ! L'aîné renié par le patriarche, la révélation ayant affecté la santé de son père, Tommaso se retrouve forcé de s'occuper des affaires familiales en compagnie de la charmante fille des Brunetti, Alba. C'est alors que son compagnon romain, Marco, lui rend visite à l'improviste avec quelques amis romains.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Genèse du film[modifier | modifier le code]

Le film est écrit par Ferzan Özpetek en collaboration avec Ivan Cotroneo. Son budget de sept millions d'euros a été financé par Fandango en collaboration avec la Rai Cinema ainsi qu'avec la contribution de la région des Pouilles, à travers la Apulia Film Commission.

Le film aborde, sur le ton de la comédie, le thème de la famille raconté à travers les épreuves que traverse un clan familial de Salento. C'est le portrait d'une famille méridionale contemporaine, considérée comme un noyau de « bombes à retardement » (mine vaganti en italien), cherchant à faire tomber une série de lieux communs enracinés dans la société italienne.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Le Premier qui l'a dit a obtenu treize nominations aux David di Donatello 2010, remportant deux statuettes pour les meilleurs seconds rôles (Ilaria Occhini et Ennio Fantastichini) et la même année, il obtient le Prix Spécial du Jury du Tribeca Film Festival. Il a remporté cinq Rubans d'argent et a obtenu une nomination au Prix du public européen des European Film Awards.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]