Le Piège ethnique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Piège ethnique, paru aux Éditions Dagorno en 1999, est un étrange et douloureux " cahier d'un retour au pays natal ". Étrange et douloureux car Benjamin Sehene, son auteur, est né à Kigali en 1959, a quitté son pays à l'âge de quatre ans lors des premiers massacres de Tutsis pour n'y revenir qu'en 1994, au lendemain du génocide. Livre de témoignage, ce livre l'est à plusieurs titres car l'auteur paraît, tout à la fois, un observateur extérieur par la distance qu'impliquent ses trente années passées hors des frontières, mais aussi un observateur privilégié tant ce retour paraît tenter de solder une dette morale intime à l'égard d'un pays et de ses habitants. Livre politique voire polémiste, Le Piège ethnique donne à Benjamin Sehene l'occasion de donner du drame rwandais une analyse sans complaisance que vient renforcer son témoignage sur la découverte (plus que les retrouvailles) d'un pays meurtri...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

France, 2006 ISBN 2-911412-40-0