Le Petit Tourette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Petit Tourette
Épisode de South Park
Titre original Le Petit Tourette
Numéro d'épisode Saison 11
Épisode 8
Code de production 1108
Réalisation Trey Parker
Scénario Trey Parker
Diffusion États-Unis : 3 octobre 2007
France :
Chronologie
Précédent La Nuit des clochards vivants Gros Caca Suivant
Liste des épisodes de South Park
Saison 11 de South Park

Le Petit Tourette (titre original identique) est le huitième épisode de la onzième saison de la série animée South Park, ainsi que le 161e épisode de l'émission.

L'épisode traite du syndrome Gilles de la Tourette avec tout ce qu'il implique. Kyle, Cartman, et Craig dans une moindre mesure, en sont les héros.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors que Cartman examine des jouets, il est interrompu par un enfant qui jure à tout va. Il trouve que la mère du petit garçon est « super cool » parce qu'elle ne gronde pas son fils. Cartman en apprend plus à la caisse lorsque la mère explique le comportement de son fils par le fait qu'il présente le syndrome de Gilles de la Tourette. Dès lors, Cartman semble alors très intéressé par cette maladie. Après un bref numéro musical, il se retrouve évidemment au centre neurologique du Colorado, où il monte un des numéros machiavéliques dont il a le secret, pour manipuler son monde. Il se fait alors passer pour un enfant malade du syndrome Gilles de la Tourette pour son plus grand plaisir.

À l'école Cartman s'en donne à cœur joie : Wendy se voit traitée de « sale pute » et un enfant roux de « roukmout lèche-cul» ; la principale Victoria se voit gratifiée d'un « sac à merde » sans que cela ne lui pose un problème ; M. Mackey est traité d'« enculé ».

En voyant le manège de Cartman, Kyle comprend qu'il s'agit d'une « supercherie ». Cependant, il est bien le seul. Autour de lui tout le monde excuse Cartman du fait de sa prétendue maladie ; il n'est donc pas tenu pour responsable de ses dires. En classe, le comportement de Cartman blesse un tantinet Mme Garrison en faisant mention de saignements qu'elle ne peut avoir...

Kyle est excédé. Mme Garrison va se plaindre à la principale Victoria car Eric devient une source de distraction pour les autres élèves. On lui amène un spécialiste qui est là pour aider à mieux comprendre le syndrome de Gilles de la Tourette. Kyle arrive au même moment et dit à la Principale qu'Eric fait semblant et que tout ça n'est qu'une blague. L'homme s'en prend à Kyle lui disant qu'il est ignoble de faire une telle accusation. Kyle doit être puni pour son intolérance envers les malades de Tourette et devra donc suivre une thérapie...

Kyle rencontre des enfants atteints de Tourette, qui lui montrent que Tourette ne veut pas dire insultes à tout va : cela peut se traduire par des cris, des mouvements brusques, voire des tics réguliers. Après un numéro réglé au tic près, Kyle explique clairement qu'il n'a rien envers les personnes atteintes de Tourette mais envers ceux qui comme Cartman font semblant de l'avoir. Un des enfants, Thomas (celui par qui Cartman a eu vent des bienfaits du syndrome), touche particulièrement Kyle. Ce dernier, impuissant à faire comprendre son cas, s'excuse en désespoir de cause. Kyle est rendu à ses parents et doit s'excuser auprès de Cartman. Le garçon à la chapka verte le fait à contrecœur et Cartman en profite pour insulter copieusement Kyle et sa famille. Il dit alors à Thomas que c'est « trop cool ce syndrome de Tourette ». Le garçon blond demeure sans voix.

Sur Dateline, une émission de la chaîne NBC, Chris Hansen, invite Cartman pour qu'il raconte son histoire « Uncensored » (« sans censure »). Il profitera du trailer pour insulter copieusement les Juifs. Le live se déroulera samedi et Kyle va voir Cartman, qui lui dévoile son plan : dire des choses horribles et être pris pour un garçon courageux. Il veut surtout se payer la tête des Juifs. La confrontation Kyle/Cartman aboutit alors a une révélation sur Cartman : « Il a mouillé ses draps la nuit passée ». Cartman serait-il en train de tomber dans son propre piège ? Eric est sacré porte-parole du syndrome de Tourette, au cours d'une réception à la pizzeria Willy le Siffleur. Le petit Thomas, présent à la cérémonie, semble outré qu'une telle distinction soit attribuée à Eric. Soudain Cartman dit des choses affreuses... Mais sur lui-même ! (« Je pleure la nuit parce que je n'ai pas de père ! », « Je suis secrètement amoureux de Patty Nelson ! ») La blague d'Eric ne devient plus du tout drôle pour lui. Cartman se confie à Butters : il aurait perdu son habileté à cacher ce qu'il pense lorsqu'il parle (« Mon cousin et moi, on s'est tripoté la bite ! ») Cartman entre dans une grande panique car ce qu'il dit de manière éparse dans son discours, à l'instar des jurons proférés, concerne sa vie privée, voire intime et ne doit pas être divulgué au reste du monde...

Le samedi approche à grands pas. Cartman vient expliquer à Chris Hansen qu'il ne peut assurer un direct. Chris Hansen fait alors référence à un fait divers réel : dans son émission To Catch a Predator, ils avaient poursuivi un présumé pédophile (Louis Conradt), suivi en direct à la télé, et l'homme s'était tiré une balle. Hansen avertit alors Cartman : « Ce serait terrible si tu te tirais une balle toi aussi... » La menace est claire : Cartman est mortifié... À deux doigts de passer à l'antenne, Cartman quémande l'aide de Dieu. « S'il vous plait ! J'ai besoin d'un miracle ! » Et le miracle arrive : Kyle, déguisé en commando, et Thomas s'unissent pour contrecarrer les plans de Cartman. Afin de créer une diversion, Kyle utilise Thomas, qui passe son temps à dire « Cul, bite et merde », pour attirer des pédophiles jusqu'au show (la technique a un franc succès). En entrant sur le plateau, chaque pédophile découvre qu'il a été piégé et se tire une balle dans la tête en direct, devant le public. Peu de temps après, le nombre de pédophiles pénétrant sur le plateau et se suicidant dans la foulée, selon le même mode opératoire, s'accroit. Les suicides ininterrompus de pédophiles contraignent le public, ainsi que Chris Hansen à évacuer le plateau. Thomas insulte (volontairement ?!) Chris Hansen, et Craig apparaît pour dire combien il le trouve « cool ».

Le plan de Kyle a fonctionné, car il est remercié par Cartman dans la scène finale :

  • « Voilà, je t'ai eu ! Tu vas plus passer en direct à la télé ! » (Kyle)
  • (Cartman s'écroule en larmes sur Kyle) : « Merci ! Merci, Kyle ! »
  • « Quoi ?! »
  • « J'ai demandé de l'aide à Dieu, et tu es là, Kyle ! Je t'aime mon cher ami ! »
  • « Nan, je t'ai eu ! »
  • « Tu rigoles, tu m'as sauvé la vie, Kyle ! Tu dois... vraiment tenir à moi ! Tu vois Kyle, je dois juste réapprendre à contrôler mes mots ! »

Kyle est abasourdi par tant de gentillesse, mal placée, de la part de la personne qu'il déteste le plus. Thomas, l'enfant atteint de Tourette, arrive, et les deux disent alors sur le même ton : « Han, merde ! »

Réactions[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2009). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Les associations américaines qui défendent les malades du syndrome de Gilles de la Tourette ont demandé qu'un de leurs messages soit diffusé avant, pendant ou après la diffusion de l'épisode (aux États-Unis, les épisodes de South Park sont coupés par une page de publicité). La TSA (Tourette Syndrome Association) considère que cet épisode fournit l'opportunité de faire connaître la maladie de Gilles de la Tourette. L'épisode n'est pas vraiment offensant envers les malades de Tourette : on peut dire plutôt qu'il se moque un peu d'eux, mais surtout, qu'il tourne leur syndrome en « avantage » dans la vie, un message très porteur qui poussera sûrement les visionneurs concernés à dépasser leurs appréhensions.[réf. nécessaire]

L'épisode pourrait subir une censure très intense lors de ses rediffusions étant donné le nombre très important d'obscénités proférées. Il a été diffusé en français sans aucune censure.

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'épisode est le premier de la série à avoir le rating « TV-MA-LV », public mature, Language-Violence.
  • Premier titre de South Park en français dans le texte, se référant à l'appellation commune et neurologique d'un enfant malade de Gilles de la Tourette, et surtout au fait que Georges Gilles de la Tourette était français.
  • Leeroy, un des coéquipiers de Cartman dans La Maîtresse de Ike est montré dans cet épisode, accusé de pédophilie...
  • Cartman dit « Ils vont probablement me donner un Emmy... » : Make Love, Not Warcraft a reçu un Emmy quelques jours avant la diffusion de cet épisode.
  • Le logo du centre commercial rappelle sans équivoque le chef du Super Adventure Club (Le Retour de Chef). De plus, le magasin s'appelle Toy Safari.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • La chanson de Cartman au début et à la fin est I've got a golden ticket, issue de Charlie et la Chocolaterie.
  • La volonté du TSA aura été respectée sans être respectée : l'épisode décrit bien les particularités du syndrome et ses spécificités.
  • Nous pouvons apercevoir dans le magasin au début de l'épisode qu'une cliente tient dans les mains le jeu-vidéo Okami.
  • Nous pouvons également apercevoir dans le magasin, sur la devanture, on peut apercevoir des boites du jeu "Diablo 2" et "Warcraft 3 : Reign Of chaos"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]