Le Pain nu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Pain nu (titre original : Al-khoubz Al-hafi الخبز الحافي ), est un roman de l'écrivain marocain Mohamed Choukri publié en 1973. Il a un statut important dans la littérature arabe, car il est l'un des premiers textes qui aborde des sujets tabous dans la société nord-africaine de l'époque, comme la drogue, la violence ou la sexualité.

La publication du Pain nu[modifier | modifier le code]

Le choix des thèmes abordés explique les difficultés qu'a eu Mohamed Choukri à faire publier son texte. Le manuscrit original est refusé par les maisons d'éditions marocaines, et Le Pain nu est publié pour la première fois dans la traduction anglaise qu'en fait Paul Bowles, en 1973 aux éditions Peter Owen. Il est ensuite publié en 1980 en France, aux éditions Maspero, dans une traduction qu'en a fait Tahar Ben Jelloun. Il ne sera édité au Maroc qu'en 1982, avant d'être interdit, de 1983 jusqu'en 2000.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Pain nu est un texte ouvertement autobiographique. Il raconte l'enfance et l'adolescence de Mohamed, qui a suivi sa famille dans son exode depuis le Rif jusqu'à Tanger. Le texte reprend la figure du père, figure haïe du narrateur, d'un père alcoolique, violent, et même meurtrier. Mohamed sombre peu à peu dans l'alcool et la drogue. Il connaît la vie des rues et décrit la violence qu'il vit au jour le jour. Il fréquente le milieu de la prostitution. La description de ses fantasmes sexuels, à propos de viols de jeunes filles, ou bien de son viol d'un jeune garçon, sont les passages qui expliquent la censure du texte. Les passages descriptifs présentent au lecteur le Maroc des années 1930 aux années 1950, mentionnant la domination française et les troubles qu'elle engendre, la soumission au régime espagnol, ou bien la famine qui fait des ravages dans le peuple marocain. La fin du roman voit Mohamed, analphabète jusqu'à ses 20 ans, demander à entrer dans une école pour apprendre à lire et à écrire.

Éditions[modifier | modifier le code]

Choukri, Mohamed, Le Pain nu, traduction française de Tahar Ben Jelloun, éditions du Seuil, collection Points, 1980.