Le Nommé Jeudi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Nommé Jeudi :
un cauchemar
Image illustrative de l'article Le Nommé Jeudi

Auteur G. K. Chesterton
Genre Roman, thriller métaphysique
Version originale
Titre original The Man Who Was Thursday
Éditeur original J.W. Arrowsmith
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Date de parution originale 1908
Version française

Le Nommé Jeudi : un cauchemar (The Man Who Was Thursday: A Nightmare) est un roman de G. K. Chesterton, publié en 1908. Il appartient au genre du thriller métaphysique dont l'intrigue se présente sous la forme d'une allégorie chrétienne.

Ce roman est considéré comme une œuvre charnière du XXe siècle, entre les fantaisies absurdes de Lewis Carroll et les cauchemars fantastiques de Kafka et Borges[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

À la suite d'une discussion à propos de l'ordre et du chaos avec Lucien Gregory, un poète anarchiste, Gabriel Syme, lui-même poète et policier, infiltre une société secrète anarchiste en y prenant, à la place de Gregory, la fonction désignée sous le nom de Jeudi. Il rencontre ensuite les autres membres du conseil de cette société, présidé par Dimanche, individu massif et protéiforme à l'allure de surhomme : ce sont les nommés Lundi, Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi. Entraîné dans diverses péripéties, Syme découvre, à travers différents jeux de masques où l'identité précise de chacun des membres semble s'évanouir (hormis dans le cas de Dimanche qui demeure insaisissable), qu'ils sont eux-mêmes des infiltrés qui ont tous été recrutés par un individu mystérieux que personne n'a jamais vu.

Il n'y a donc jamais eu de société secrète anarchiste, et les six infiltrés s'interrogent à présent sur les véritables intentions de Dimanche. Ils se mettent à sa recherche pour découvrir qui celui-ci est réellement et qui ils sont eux-mêmes sous leurs différents masques. Après une course-poursuite à dos d'éléphant à travers Londres et en ballon, Dimanche finit par réunir à une fête tous les protagonistes, et il leur dévoile l'archétype biblique qu'ils incarnent, symbolisé pour chacun d'entre eux par leur surnom, qui est un jour de la semaine.

Survient enfin le Véritable Anarchiste, Lucien Gregory, le destructeur et contradicteur, qui défie l'assemblé des « sept anges du ciel » et est finalement réfuté par Syme qui, se tournant vers Dimanche, lui demande : « Avez-vous jamais souffert ? » Dimanche disparaît alors et Syme se retrouve soudain dans la situation de départ du roman, discutant avec Gregory dans les rues de Londres, sans avoir eu conscience de s'être éveillé d'un cauchemar, mais transfiguré par ses aventures.

Éditions/traductions[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gopnik, Adam, "The Back of the World: The Troubling Genius of G.K. Chesterton." New Yorker, July 7 and 14, 2008, p.52

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :