Le Noël d'Hercule Poirot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le téléfilm, voir Le Noël d'Hercule Poirot (téléfilm).
Le Noël d'Hercule Poirot
Auteur Agatha Christie
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Hercule Poirot's Christmas
Éditeur original Collins
Langue originale Anglais
Pays d'origine Royaume-Uni
Date de parution originale 1938
Version française
Traducteur Louis Postif
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 334
Date de parution 1946
Nombre de pages 243 p.
Série Hercule Poirot
Chronologie
Précédent Rendez-vous avec la mort Je ne suis pas coupable Suivant

Le Noël d'Hercule Poirot (Hercule Poirot's Christmas dans les éditions originales anglophones) est un roman écrit par Agatha Christie, publié en 1938, mettant en scène le détective belge Hercule Poirot.

Structure du texte[modifier | modifier le code]

Le roman est divisé en sept parties, chacune divisée en chapitres : la première partie raconte la journée du 22 décembre, jusqu'à la septième, qui raconte celle du 28. Le meurtre se déroule donc pendant la période de Noël, mais bien que l'histoire ait été publiée dans la semaine de Noël, après une parution en feuilleton le mois précédent, l'atmosphère décrite n'a rien de celle beaucoup plus festive de Christmas Pudding[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Pour la première fois depuis vingt ans, le vieux Simeon Lee a décidé de réunir tous ses enfants pour les fêtes de fin d'année. Le 24 décembre, on le trouve sauvagement assassiné dans sa chambre. Tout le monde, évidemment, détestait ce vieillard cynique  : Alfred et sa femme pour la tyrannie qu'il exerçait sur leur couple, Harry pour les humiliations dont il abreuvait sa mère, George pour la rente - trop parcimonieuse à son goût - qu'il lui sert, Harry, le fils prodigue, pour le mépris dans lequel il le tient. Et puis il y a ce mystérieux M.Farr qui vient d'Afrique du Sud. Et la jeune Pilar, la petite-fille espagnole qui a déclaré froidement que, si elle avait un ennemi, elle n'hésiterait pas à lui trancher la gorge. Le vieux Simeon n'aurait pas dû faire part devant tout le monde de son intention de modifier son testament, il n'aurait pas dû faire cette scène détestable à ces enfants réunis, et il n'aurait peut-être pas dû faire étalage de ses diamants devant Pilar...

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 1938 : Hercule Poirot's Christmas, Collins, Londres
  • 1938 : Murder for Christmas, Dodd Mead, New York
  • 1952 : Le Noël d'Hercule Poirot, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 420, dans une traduction de Louis Postif
  • 1993 : Le Noël d'Hercule Poirot, dans Agatha Christie. 6, Les années 1938-1940, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrale », dans une nouvelle traduction de Françoise Bouillot

Adaptations[modifier | modifier le code]

Un épisode de la série télévisée Hercule Poirot, avec David Suchet.
Un feuilleton télévisé français en quatre épisodes : Petits meurtres en famille.

Références[modifier | modifier le code]

  1. John Curran (trad. Gérard de Chergé), Les Carnets secrets d'Agatha Christie : Cinquante ans de mystères en cours d'élaboration [« Agatha Christie's Secret Notebooks, Fifty Years of Mystery in the Making »], Paris, Éditions du Masque, 541 p. (ISBN 978-2-7024-3516-8), chap. 10 (« Droit d'asile : Meurtres en vacances »), p. 345