Le Musée du crime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Musée du crime
1er album de la série Franka
Auteur Henk Kuijpers
Genre(s) Aventure

Thèmes Polar
Personnages principaux Jarko Jansen
Philippe Factotum
Franka
Commissaire Krachun
Lieu de l’action Groterdam
Luttel
Oceanaqua
Époque de l’action Années 1970

Pays Pays-Bas
Langue originale néerlandaise
Titre original Het Misdaadmuseum
Éditeur Oberon
Première publication 1978
ISBN 90-320-0082-9
Format 220x278
Couleur
Nb. de pages 48

Prépublication Pep (1974)
Albums de la série Franka
L'Œuvre d'art Suivant

Le Musée du crime (Het Misdaadmuseum) est le premier tome de la série de bande dessinée néerlandaise Franka, créé par l'auteur Henk Kuijpers pour l'hebdomadaire néerlandais Pep no 48 en 1974 sous le titre original De Staatsgreep (Le Coup d’état) avant que cela ne change en Het Misdaadmuseum pour éditer en album cartonné par l'éditeur Oberon en 1978.

En France, il est traduit par le journaliste belge Alain De Kuyssche et imprimé pour l'hebdomadaire Spirou no 2240 du avant de le publier en album broché par Dupuis en .

Descriptions[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Suite à l'arrestation et la condamnations des cambrioleurs, les éléments de preuve sont remis au musée du crime. Un demandeur d'emploi Jarko Jansen y arrive comme nouvel employé au rendez-vous avec le directeur. En attendant, il rencontre d'autres employés dont le conservateur bibliothécaire Philippe Factotum, la secrétaire Franka et, enfin, le directeur Bert Krachun, un ancien commissaire à la retraite, avec qui il partira pour aider l'enquête de son ancien collègue. Jarko Jansen résout à sa première affaire en soumettant la victime d'un mensonge-test, en utilisant le nombre de rayures dans un disque vinyle.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Jarko Jansen, un demandeur d'emploi devenu employé du musée du crime.
  • Philippe Factotum, le conservateur de la bibliothèque du musée.
  • Franka, la secrétaire avant d'être l'héroïne.
  • Commissaire Krachun, à la retraite, devient directeur du musée.
  • Bars, un Bulldog, le chien du commissaire Krachun
  • Mr. Pafferink, le premier délinquant que Jarko Jansen avait résolu l'affaire
  • Jan Hars
  • Argos Attak/Oscar Bühne
  • Otto Schmidt/Messerschmitt
  • Andries Dribbel
  • Ol Admirol
  • Emilio
  • Manos

Lieux fictifs[modifier | modifier le code]

  • Groterdam
  • Luttel
  • Oceanaqua

Développement[modifier | modifier le code]

Du Pep au Oberon[modifier | modifier le code]

Ce fut le premier et seul épisode où le personnage Franka est loin d'être l'héroïne bien qu'ici, elle n'est que secrétaire du musée du crime : c'est Jarko Jansen qui est le personnage principal au côté du directeur Bert Krachun, ancien commissaire de police.

En 1973, Henk Kuijpers présenta ses premières histoires courtes aux éditeurs néerlandais de Pep et Baberiba qui l'engagea en quelques minutes de près et, bien de mois plus tard, lui donnèrent ecarte blanche pour un long récit. Il mettait alors en scène une bande de professionnels du crime comme personnages principaux et avait baptisé l'histoire De Staatsgreep (Le Coup d’état). Le récit fut publié dans Pep au no 48 en 1974, dont le succès était maigre. Les éditeurs, insatisfaits, lui avaient demandé la suite de cette histoire sur laquelle l'auteur se mit à réfléchir. Une idée vite trouvée : la secrétaire du musée du crime, Franka sera définitivement l'héroïne aux côtés de Jarko Jansen et l'ancien commissaire Krachun.

Avant que ce premier récit ne fusse publié en 1978 en album cartonné par Oberon, Henk Kuijpers changea de titre en Het Misdaadmuseum (Le Musée du crime).

Du Spirou au Dupuis[modifier | modifier le code]

L'auteur signe le contrat avec Dupuis pour paraître Het Misdaadmuseum dans le magazine Spirou no 2240 du et pour l'éditer, six mois après, en album.

Album[modifier | modifier le code]

Aux Pays-Bas 
En France 

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]