Le Morne-Vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Morne-Vert
Vue générale du Morne-Vert et des pitons du Carbet
Vue générale du Morne-Vert et des pitons du Carbet
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Martinique
Département Martinique
Arrondissement Saint-Pierre
Canton Le Carbet
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays Nord Martinique
Maire
Mandat
Lucien Saliber
2014-2020
Code postal 97226
Code commune 97233
Démographie
Gentilé Morniverdais
Population
municipale
1 869 hab. (2011)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 42′ 33″ N 61° 08′ 43″ O / 14.709167, -61.145278 ()14° 42′ 33″ Nord 61° 08′ 43″ Ouest / 14.709167, -61.145278 ()  
Altitude Min. 70 m – Max. 1 196 m
Superficie 13,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte administrative de Martinique
City locator 14.svg
Le Morne-Vert

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte topographique de Martinique
City locator 14.svg
Le Morne-Vert

Le Morne-Vert (97226) est une commune du département français de la Martinique, située au centre-ouest de l'île. Elle compte 1938 habitants (les Morniverdais ou Verdimornais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune, se situe à la Martinique. Elle a une superficie de 13.37 km² et une altitude maximale de 319 mètres. Ce petit village, perché au pied des pitons du Carbet est en retrait par rapport à l'axe Nord Caraïbe Fort-de-France - Saint-Pierre. Suisse antillaise, (un de ses quartiers s'appelle d'ailleurs "le Canton Suisse") il offre des paysages majestueux de montagnes couvertes de forêts tropicales surplombant la mer des Caraïbes. De nombreuses randonnées permettent de découvrir les charmes de la forêt tropicale, les sources des pitons du Carbet et des panoramas magnifiques à partir des crêtes du Piton Lacroix. L'accès routier s'effectue par la route départementale n°19 ou la RD n°20. Il est possible de prendre un taxi à la gare multimodale de la Pointe Simon, sachant que la desserte l'après-midi est relative.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type tropical. Les températures plus fraîches que sur la côte préservent le lieu des moustiques. De nombreux gîtes offrent aux voyageurs des haltes où l'on peut profiter des nuits douces pour se reposer, à 10 minutes des plages de sable noir du Carbet.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est lié à sa topographie constituée de mornes et à sa verdure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien hameau de la commune du Carbet, Le Morne-Vert est érigé en commune distincte en 1949.

Le canton du Morne-Vert a été intégré à celui du Carbet en 1985.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1949 1951 Luce Lemaistre    
1951 1977 Louis Morin UNR puis UDR Conseiller général (1955-1979)
1977 1989 Méry Lecurieux-Lafayette DVD  
1989 mars 2013 Marcel Maurice DVD puis FMP  

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 869 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 660 1 710 1 692 1 751 1 833 1 938 1 872 1 862 1 869
(Sources : Insee : Population sans doubles comptes à partir de 1961[1] puis population municipale à partir de 2006[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Luce Lemaistre, (1912-2000), institutrice et première femme élue maire en Martinique en 1949.
  • Louis Morin, premier maire gaulliste des Antilles Française (1951-1977) et Conseiller Général du Morne Vert de 1955 à 1979.
  • Marcel Maurice, maire du Morne-Vert de 1989 à 2013
  • Gregory Lessort, (né le 15 janvier 1985 à Fort-de-France), joueur de basket-ball professionnel, il évolue principalement au poste d'ailier fort. Il a débuté le basket-ball à l'Effort du Morne-Vert, son club formateur.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie verdimornaise est basée essentiellement sur les cultures maraîchères. Il existe aussi des élevages de poules.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La source Attila : On la trouve au cœur de la forêt domanial en suivant la direction Caplet. Beaucoup de visiteurs viennent s'y baigner après une balade en forêt.
  • Les Pitons du Carbet en sont le principal monument naturel.
  • Le DOMAINE DE FONDS MOULIN lieu charmant avec la belle Rivière de Fond Capot, ses bassins et 'sa Cascade';lieu historique hébergent les ruines de l'ancien sucrerie et rhumerie existant déjà en 1770 et inscrit au "Monuments Historique de France".

Sports[modifier | modifier le code]

Equipement sportif :

  • Stade municipal Yves Sochand (complexe sportif)

Club sportif :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historique de la population des communes de 1961 à 2008
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :