Le Moniteur (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moniteur.
Le Moniteur
Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment
Image illustrative de l'article Le Moniteur (revue)

Pays Drapeau de la France France
Langue français
Périodicité hebdomadaire
Genre presse professionnelle (bâtiment et travaux publics)
Diffusion 48 257 (OJD) ex. (2012)
Fondateur Louis Dubois
Date de fondation 1903
Éditeur Groupe Moniteur
Ville d’édition Paris

Propriétaire Infopro digital
Directeur de publication Guillaume Prot
ISSN 0026-9700
Site web lemoniteur.fr

Le Moniteur est un hebdomadaire de référence dans la construction et du cadre de vie en France, créé en 1903 par Louis Dubois et une maison d’édition[1]. Il appartient au Groupe Moniteur, qui fait partie de Infopro digital depuis décembre 2013.

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Groupe Moniteur.

Le groupe moniteur s'est progressivement constitué autour du titre Moniteur des travaux publics dont le premier numéro parait en 1903, l’objectif du journal est d’apporter des informations utiles aux professionnels, notamment les nouvelles réglementations des travaux publics puis des annonces judiciaires et légales à partir de 1908[2].

En 1931 Le Moniteur édite son premier livre sous la marque Le Moniteur, puis en 1936 le revue devient Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment[2]

Trois « librairie du Moniteur » son ouvertes à Paris en 1968, rue du Faubourg Saint-Honoré, 1970, rue d’Uzès et 1980, place de l’Odéon.

Le Moniteur est racheté par le Groupe Usines Publications, en 1970 qui deviendra la Compagnie Européenne de Publications (CEP) en 1975, l’expansion se poursuit avec le lancement de la revue Les Cahiers techniques du bâtiment (CTB)[3].

En 1977 Le Moniteur prend des parts au capital de la SARL « L’Action municipale » qui édite les revues La Gazette des communes et du personnel communal et L’Action municipale, qui seront fusionnés en 1981 pour devenir La Gazette des communes, des départements et des régions[3].

En 1983 Le Moniteur reprend la revue Architecture Mouvement Continuité (AMC), qui devient AMC Le Moniteur Architecture [3], et le groupe relance le prix de l'Équerre d'argent[4].

En 1985 c'est les début du Moniteur sur le Minitel avec le service Monitel[3].

En 2006 la société d'investissement britannique Bridgepoint prend le contrôle du Moniteur en achetant 97 % de parts du Groupe Moniteur (Info Services Holding)[5] puis le revend en décembre 2013 à Infopro digital (Apax Partners)[6],[7].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Avec une diffusion hebdomadaire moyenne de 51 511 exemplaires pour 2010[8], Le Moniteur reste l’un des dix premiers magazines économiques français, et le premier titre de presse professionnelle français tous secteurs confondus. Le Moniteur dispose parallèlement d’un site Internet d'informations et de services, www.lemoniteur.fr, qui propose toute l'actualité de la construction à travers ses chaînes thématiques (architecture, technique, construction durable, réglementation).

Chaque semaine, la revue propose des dossiers (technique, actualité), des cahiers pratiques (technique, réglementation), des éditions régionales consacrées aux entreprises et marchés du BTP, des appels d'offres publics et privés, les offres d'emploi du secteur. Tous les deux mois, un supplément Le Moniteur Matériels est adressé aux abonnés ainsi que deux annuels (Aménagement et Innovations).

Le Groupe Moniteur est également l’éditeur d’une vingtaine de revues, dont AMC Le Moniteur Architecture, revue spécialisée dans l'architecture, Les Cahiers techniques du bâtiment, Négoce ou encore La Gazette des Communes.

Diffusion totale payée[6]
2009 2010 2011[9] 2012 2013 2014
Le Moniteur 45 696 43 376 41 868 41 435 40 862 -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique - Site officiel
  2. a et b Groupe Moniteur, « Historique : 1903-1970 », sur groupemoniteur.fr
  3. a, b, c et d Groupe Moniteur, « Historique : 1970-1990 », sur groupemoniteur.fr
  4. Georges Pencreac'h, « Précision sur l'historique de l'Équerre d'argent », sur lemoniteur.fr,‎ 23 novembre 2007.
  5. CB News, « La fusion Infopro-Moniteur officialisée », sur cbnews.fr,‎ 4 juin 2012
  6. a et b Thierry Wojciak, « Guillaume Prot va quitter la présidence de la holding du groupe Moniteur », sur cbnews.fr,‎ 20 janvier 2014
  7. Pressenews, « La fusion Infopro-Moniteur officialisée », sur pressenews.fr,‎ 20 décembre 2013
  8. Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment - OJD
  9. « À partir de janvier 2011, les versions numériques issues de l’application de la nouvelle réglementation OJD concernant la Diffusion Numérique. Il convient donc de tenir compte de ces modifications pour interpréter les évolutions entre 2010 et 2011 » - OJD, 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]