Le Monde perdu (film, 1925)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lost World (homonymie) et Le Monde perdu.

Le Monde perdu

alt=Description de l'image The Lost World (1925) - film poster.jpg.
Titre original The Lost World
Réalisation Harry O. Hoyt
Scénario Marion Fairfax
Acteurs principaux
Sociétés de production First National Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'aventure
Sortie 1925
Durée 94 min (1 h 34)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une scène du film

Le Monde perdu (The Lost World) est un film américain de Harry O. Hoyt réalisé en 1925, adapté du livre de Arthur Conan Doyle (Le Monde perdu), et dont les acteurs principaux sont Wallace Beery et Bessie Love

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une expédition dirigée par le professeur Challenger quitte Londres pour le Brésil, dans le but de retrouver le Monde perdu, mentionné dans le journal de l'explorateur disparu Maple White. Cette expédition se compose du professeur Summerlee, de Sir John Roxton du reporter Edward Malone et de Paula, la propre fille du professeur Maple White. Les voyageurs finissent par atteindre un mystérieux plateau dans la jungle amazonienne. Un spectacle fantastique s'offre à leurs yeux : cette contrée inconnue est demeurée comme aux premiers âges du monde, peuplée de dinosaures

Commentaire[modifier | modifier le code]

Signé par un cinéaste demeuré obscur, premier grand thriller à monstres, Le Monde perdu constitue un brouillon du célèbre mais plus tardif King Kong : tout comme Challenger rapporte un brontosaure à Londres, Karl Denham ramènera Kong à New York. De plus, les effets spéciaux tiennent dans les deux films un rôle important, et à chaque fois, ce sera Willis O’Brien qui s'en occupera.

Le tournage nécessita l'utilisation de quelque cinquante modèles réduits de dinosaures, construits en un peu plus d'un an par le Mexicain Marcel Delgado. Ces figurines étaient constituées d’une armature d’acier, recouvertes d'éponge et de peau de bête en caoutchouc. Certains animaux possédaient un appareil respiratoire fabriqué à l'aide d'une vessie de ballon de football.

En ce qui concerne les mouvements des animaux préhistoriques, chaque minute de projection nécessita 960 images représentant autant de mouvements légèrement différents d’une ou de plusieurs figurines, un travail de patience qui demanda quatorze mois. Il fallait ensuite tourner les séquences avec les acteurs réels afin de les superposer à l'action déjà enregistrée, par la technique de l'animation image par image.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Ce fut le premier film à être projeté dans un avion[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guiness World Book

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]