Le Monde d'hier. Souvenirs d'un Européen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Petit Parisien
Entrefilet du journal collaborateur Le Petit Parisien du 26 février 1942, annonçant le suicide de Stefan Zweig, présenté comme un « écrivain juif ». Dans la même page, le journal publie un article reprenant un discours de Hitler expliquant que « Les juifs seront exterminés ».

Le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen (en allemand Die Welt von Gestern. Erinnerungen eines Europäers) est une autobiographie de l’écrivain autrichien Stefan Zweig parue en 1944.

Le livre décrit la vie artistique de Vienne et en Europe au tournant du XXe siècle puis les changements politiques et sociaux postérieurs à 1914 que l'auteur appelle « le suicide de l'Europe ». L'œuvre est emplie d'une nostalgie lucide de l'Europe d'avant 1914 qui est décrite comme « l'âge d'or de la sécurité ».

Zweig commence à l’écrire en 1934 quand, sentant arriver la persécution nazie, il décide de s’enfuir vers l’Angleterre puis au Brésil. Il poste le manuscrit, tapé par sa femme, à l’éditeur un jour avant leur suicide en février 1942. Le livre paraît en 1944.

L’œuvre se décompose en plusieurs chapitres :

  1. Préface
  2. Le monde de la sécurité
  3. L'école au siècle passé
  4. Éros matutinus
  5. Universitas vitae
  6. Paris, ville de l'éternelle jeunesse
  7. Détours sur le chemin qui me ramène à moi
  8. Par delà les frontières de l'Europe
  9. Les premiers jours de la guerre de 1914
  10. La lutte pour la fraternité spirituelle
  11. Au cœur de l'Europe
  12. Retour en Autriche
  13. De nouveau par le monde
  14. Coucher de soleil
  15. Incipit Hitler
  16. L'agonie de la paix

Notes et références[modifier | modifier le code]