Le Monde Sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Monde Sauvage
Logo MondeSauvage.jpg
Date d'ouverture 1975
Situation Aywaille, Wallonie, Belgique
Superficie 88 ha
Latitude
Longitude
50° 30′ 00″ N 5° 44′ 30″ E / 50.499957, 5.74161950° 30′ 00″ Nord 5° 44′ 30″ Est / 50.499957, 5.741619  
Nombre d'animaux 1 000[1]
Nombre d'espèces 240[1]
Accréditations EAZA
À voir buffle d'Inde (Bubalus arnee), kiang de l'Est
Site officiel http://www.mondesauvage.be

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Le Monde Sauvage

Le Monde Sauvage est un parc animalier belge situé à Aywaille à proximité de Liège en Région wallonne.

Description[modifier | modifier le code]

Il est premièrement constitué d'un parc safari. Les visiteurs explorent cette section du monde sauvage dans leur voiture personnelle ou à bord d'un petit train du zoo avant de visiter le reste du parc à pieds. Dans ces zones dédiées à l'Afrique puis à l'Asie, le safari est habité par des éléphants africains, rhinocéros blancs, gnous bleus, girafes, cobes lechwes, zèbres, autruches d'Afrique, élands, hippotragues noirs, watusis, dromadaires, kiang de l'Est, zébus, yaks, buffles d'Inde, chameaux de Bactriane, antilopes cervicapra, antilopes Nilgaut.

Ensuite, des sentiers pédestres mènent aux différents enclos et prairies. La zone sud-américaine héberge des nandous, des tapirs du Brésil, des maras, des lamas, des capybaras et des guanacos. Plus loin, vivent porcs-épics à crête, lémurs catta, chiens de prairie à queue noire. Inaugurée en 2001, une grande volière abrite bihoreaus gris, hérons garde-bœufs, grues couronnées, aigrettes garzettes, martins-chasseurs géants et ibis sacrés. La ménagerie des félins regroupe tigres, tigres du Bengale, léopards de l'Amour, pumas, lions, guépards, caracals, lynx boréaux, panthères noires. La visite se poursuit avec les ours : ours bruns d'Europe, ours blancs, ours noirs d'Asie ainsi que par une autrucherie. Le promeneur peut également apercevoir wallabies à cou rouge, émeus d'Australie, kangourous roux. Le continent nord-américain est représenté par des ratons laveurs, des loups arctiques, des bisons d'Amérique du Nord. Les primates du parc zoologique sont lémurs à crinière, gibbons à mains blanches, chimpanzés et orangs-outans. L'oisellerie de la serre tropicale rénovée en 2000 se compose de perruches, amazones, perroquets, cacatoès, touracos, perroquets jaco, aras militaires, aras rouges, aras bleus, choucadors pourprés, mainates religieux, grues couronnées, bucorves d'Abyssinie. À côté de ceux-ci, évoluent loris, tortues aquatiques, tortues terrestres, ouistitis à toupet blanc, pinchés à crête blanches.

Le domaine propose aussi des spectacles d’otaries et de rapaces, grâce à sa vingtaine d'espèces de rapaces. Le spectacle de perroquets se déroule dans le Jungle Dôme, un dôme d'une dizaine de mètres de haut et de 40 mètres de diamètre. Une plaine de jeux est destinée aux enfants, tout comme l'enclos de contact habité par des moutons domestiques, des chèvres domestiques, des ânes et des poneys. Une autre plaine de jeux est le bateau de pirate de 11 mètres de large sur 21 mètres de long. L'offre du parc animalier comprend aussi un cinéma en relief.

Accréditations et fréquentation[modifier | modifier le code]

Outre le fait d'être membre de l'EAZA[2], le monde sauvage est coordinateur européen pour les oryx d'Arabie[3] et fait office de banque génétique d'oryx mâle[4]. Il participe à différents programmes européens d'élevage, comme l'EEP.

En 2009, ils sont 240 000 à franchir les portes du parc zoologique[5] et 280 000 en 2010[6]. 60 % de visiteurs proviennent de Belgique et 40 % des Pays-Bas et d'Allemagne[7]. Le revenu annuel du monde sauvage est de quatre millions d’euros, dont 10 % sont réinvestis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gantois de père liégeois, Joseph Renson est commandant de bord pour la Sabena qui apprécie les parcs animaliers. Il décide de fonder en 1975 son propre parc zoologique. Situé près de Spa, Banneux et Coo, la ville d'Aywaille lui semble être le site idéal et il y acquiert 164 hectares de terrains. Craignaient la crise du pétrole, des investisseurs étrangers se retirent du projet pourtant bien avancé. Parallèlement à sa carrière qui l'occupe encore pendant 11 ans, Joseph Renson aménage le domaine par étapes. Les rhinocéros et les hippopotames sont les premiers animaux africains acquis par le commandant de bord. Le premier couple d'éléphants africains fait son entrée en 1989[8].

En 1995, la SPRL Monde Sauvage Safari de Deigné se montre intéressée pour exploiter les Grottes de Remouchamps situées dans la même commune dont la concession d'exploitation prend fin. Elle fait l'offre la plus intéressante avec une redevance communale annuelle de 7 à 9 millions selon la prise en charge des travaux d'aménagement nécessaires par la commune ou par le futur gestionnaire. La SPRL Monde Sauvage Safari de Deigné doit pourtant plus de 5 millions BEF (plus de 124 000 €) à la commune pour non-acquittement de la taxe sur les spectacles, alors que l’année précédente elle réalise un bénéfice de 717 000 BEF (17 775 €) sur 38,9 millions BEF de chiffre d'affaires (9 650 000 €). La SPRL, nouveau gestionnaire, prend possession des lieux le 1er janvier 1996[9],[10],[11].

Depuis son ouverture en 1975, trois événements sont venus ternir l'image du Monde Sauvage. En mai 1982, une touriste s'est fait dévorer par des lions et une autre a été grièvement blessée quand un pont surmontant la fosse aux lions s'est rompu[12]. En avril 1995, Douglas Robertson, un cornac écossais travaillant au parc est mort, piétiné par ses éléphants[12]. En décembre 2013, une panthère des neiges, échappée de son espace, a été abattue par un garde, provoquant l'ire d'associations de défense des animaux[13].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b rtbf.be Le monde sauvage d'Aywaille a entamé ce week-end sa nouvelle saison par O. Thunus - 14 mars 2011
  2. LeSoir.be Brèves par Julie Huon - 24 août 1996
  3. LeSoir.be Pas de vaccin dans les zoos belges N'oubliez pas le pédiluve… par Éric Renette - 5 avril 2001
  4. LeSoir.be Vaccination: Byrne persiste dans son refus Pas de vaccination dans nos zoos? par Chrisrian Laporte - 4 avril 2001
  5. LeSoir.be La nouvelle vie de nos zoos par Michel De Muelenaere - 1er octobre 2011
  6. LeSoir.be Les parcs d’attractions investissent à fond - 30 mars 2011
  7. rtbf.be Bilan touristique contrasté cet été en province de Liège par M. Hildesheim - 31 août 2012.
  8. LeSoir.be Le « Monde » attend le dôme par Laurence Wauters - 10 janvier 2006
  9. LeSoir.be Apres le changement de gestionnaire, les grottes de Remouchamps font peau (et lumière) neuve par Éric Renette - 30 avril 1996
  10. LeSoir.be Le monde sauvage (Deigné) parmi les candidats à la reprise Safari-grottes à Remouchamps par Éric Renette - 30 avril 1996
  11. LeSoir.be Court-circuit à l'askarel les grottes de Remouchamps changent de main par Éric Renette - 21 octobre 1995
  12. a et b http://archives.lesoir.be/deuxieme-accident-mortel-dans-ce-parc-animalier-des-ard_t-19950404-Z09CAV.html
  13. http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20131218_00406124

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :