Le Miracle de Théophile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Miracle de Théophile est une pièce de théâtre écrite au XIIIe siècle par Rutebeuf, inspiré du recueil narratif des Miracles de Notre Dame, du clerc Gautier de Coincy.

Les Miracles de Théophile sont tirés de la vie de la Vierge, et de la vie de saint Théophile d'Adana. Théophile, un prêtre d'Asie Mineure, est dépouillé de ses biens par un évêque. Il vend alors son âme au diable pour récupérer ses biens. Sept ans plus tard, éprouvant des remords, il prie la Sainte-Vierge de récupérer le pacte maudit qu'il avait signé. Elle y parviendra.

La pièce appartient aux drames religieux, et plus particulièrement au genre des Miracles, dont elle est la plus ancienne représentation.

Joués du XIIIe siècle au XIVe siècle siècle, les Miracles sont des sortes de mélodrame où l'on voit un personnage commettre un délit ou un crime, puis se repentir sincèrement auprès de la Vierge Marie et être sauvé. Les héros des miracles sont aussi bien des parjures, des voleurs, des malfaiteurs, des assassins...

La guerre de Cent Ans (1337-1435) a profondément marqué les esprits par les horreurs vécus par la population, d'où les atrocités fréquentes dans ce genre, avec des thématiques morbides plébiscité par le public.

« Tirés de ‘causes célèbres’, de drames légendaires quelque peu historiques, des épopées du passé, on peut dire que les Miracles contiennent en germe les théâtres élisabéthains et jacobéens : ‘histories’, tragédies à la Macbeth… »[1]

Les Miracles se jouaient en plein air, généralement sur le parvis d'une église, devant un large public, lors de cérémonies religieuses.

Prière de Théophile à la vierge[2]

Ma sainte reine belle,
Glorieuse pucelle,
Dame de grâce pleine,
Qui le bien nous révèle,
En besoin qui t'appelle.
Délivre est de peine;
Qui son cœur vous amène,
Au perdurable règne
Il aura joie nouvelle;
Jaillissante fontaine
Et délectable et saine,
À ton fils me rappelle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du théâtre dessinée, André Degaine, p. 87
  2. André Degaine, Le Théâtre raconté aux jeunes, édition Nizet, 2006

Sur les autres projets Wikimedia :