Le Mesnil-Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mesnil.
Le Mesnil-Robert
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Saint-Sever-Calvados
Intercommunalité Communauté de communes Intercom Séverine
Maire
Mandat
Jean-Paul Massus
2014-2020
Code postal 14380
Code commune 14424
Démographie
Gentilé Mesnil-Roberiens ou Mesnil-Robertiens
Population
municipale
211 hab. (2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 27″ N 0° 57′ 22″ O / 48.874167, -0.956111 ()48° 52′ 27″ Nord 0° 57′ 22″ Ouest / 48.874167, -0.956111 ()  
Altitude Min. 80 m – Max. 164 m
Superficie 4,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Le Mesnil-Robert

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Le Mesnil-Robert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Robert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Robert

Le Mesnil-Robert est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 211 habitants[Note 1] (les Mesnil-Roberiens[1] ou les Mesnil-Robertiens[2]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Bocage virois. Le bourg est situé à 7,5 km au nord-ouest de Vire.

Le Mesnil-Robert est dans le bassin de la Vire, par son sous-affluent la Cunes qui traverse le territoire à l'ouest et rejoint la Drôme à Landelles-et-Coupigny. Son affluent, le Brébion, fait fonction de limite avec Beaumesnil et Campagnolles au nord et à l'est.

Le point culminant (164 m) se situe au sud-est, près du lieu-dit les Pallières, en limite de commune, sur une pente qui culmine à 166 m sur la commune voisine du Mesnil-Benoist. Le point le plus bas (80 m) correspond à la sortie de la Cunes du territoire, au nord-ouest.

Communes limitrophes du Mesnil-Robert[3]
Landelles-et-Coupigny Beaumesnil Campagnolles
Landelles-et-Coupigny du Mesnil-Robert[3] Campagnolles
Le Mesnil-Benoist Le Mesnil-Benoist Coulonces, Mesnil-Clinchamps (par un angle)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mesnil est un toponyme fréquent en Normandie, spécifiquement en Bocage normand. Le terme désigne en ancien français un domaine rural et succède ainsi dans la création de toponymes au latin villa[4]. Les Mesnil sont généralement différenciés par un anthroponyme, souvent le seigneur du lieu, ce qui semble être le cas ici[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mesnil-Robert (Le) Blason Palé d’hermine et de gueules, au chef d’azur chargé d’une clé en fasce d’or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 en cours Jean-Paul Massus[6] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 211 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Le Mesnil-Robert a compté jusqu'à 366 habitants en 1846.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
285 288 316 331 279 295 327 366 357
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
316 294 273 272 275 282 257 269 255
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
226 202 205 200 216 198 185 176 175
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
171 161 151 133 146 158 166 173 203
2011 - - - - - - - -
211 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « habitants.fr - Le Mesnil-Robert » (consulté le 14 mars 2009).
  2. « Site de l'intercom séverine - Nos 18 communes 2/2 » (consulté le 14 mars 2009).
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-862537-9), p. 58-60
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  6. Réélection 2014 : « Jean-Paul Massus sur les rails pour une 5e mandature », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  9. « Vierge à l'Enfant », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :