Saison 3 de La Cinquième Dimension

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Mauvais Rêve)
Aller à : navigation, rechercher

Saison 3 de La Cinquième Dimension

Série La Cinquième Dimension
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Nb. d'épisodes 30

Chronologie

Liste des épisodes de La Cinquième Dimension

Cet article présente le guide de la troisième saison de la série télévisée La Cinquième Dimension.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Le Cas étrange d'Edgar Witherspoon[modifier | modifier le code]

Titre original
The Curious Case of Edgar Witherspoon
Première diffusion
Scénario
Haskell Barkin
Réalisation
René Bonnière
Résumé
Edgar est un vieil original, que sa nièce songe à faire enfermer. En effet, il possède chez lui une étrange machine créée à partir d'objets divers et variés et prétend préserver le Monde. Le docteur, chargé de le soigner, est d'abord sceptique, lorsqu'il voit cela, mais quelque chose va le faire changer d'avis.
Conclusion
Si au cours des mois à venir, vous veniez à remarquer qu'il s'est produit une successions de catastrophes ou d'événements bizarres de par le monde, tâchez de vous souvenir que le nouveau remplaçant d'Edgar Whiterspoon est en train d'apprendre à effectuer des réglages délicats. Ne vous inquiétez pas, son apprentissage ne durera pas longtemps. Et même vous pourrez remercier ce médecin dont l'exercice est dévoué à la planète tout entière. Le docteur Jeremy Sinclair pratique une sorte de médecine préventive qui ne se rencontre que dans la cinquième dimension.
Commentaires
Cet épisode est le premier à avoir été diffusé au Canada et le premier avec Robin Ward dans le rôle du narrateur.

Épisode 2 : La Seconde Chance[modifier | modifier le code]

Titre original
Extra Innings
Première diffusion
Scénario
Tom Palmer
Réalisation
Douglas Jackson
Résumé
Ed Hamner est un ancien joueur de baseball qui ne peut plus jouer parce qu'il boîte. Sa femme ne s'intéresse pas vraiment à lui, seule sa voisine Paula lui montre de l'amitié. Grâce à une carte magique que Paula lui a offert, Ed obtient la possibilité de modifier sa vie...
Conclusion
Ed Hammer. Monty Hanks. Pour la plupart, un simple visage sur une carte de baseball, mais pour une amie très spéciale, il restera un modèle d'émerveillement. Celui d'un athlète inhabituel qui s'est vu recruté dans l'équipe de baseball disputant ses matchs dans la cinquième dimension.

Épisode 3 : Le Prix de la culpabilité[modifier | modifier le code]

Titre original
The Crossing
Première diffusion
Scénario
Ralph Phillips
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Un prêtre est rongé par le remords : il n'arrive pas à penser qu'il a laissé une fillette se faire brûler vive dans une voiture en flammes sans lui porter secours.
Conclusion
Heureux les simples d'esprit car le royaume des cieux leur appartient. Un message délivré à l'attention de millions d'êtres humains désireux de connaître la paix et à l'attention d'un prêtre de paroisse qui cherchant la paix et le salut, a traversé la cinquième dimension.

Épisode 4 : Les Chasseurs[modifier | modifier le code]

Titre original
The Hunters
Première diffusion
Scénario
Paul Chitlik et Jeremy Bertrand Finch
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Un archéologue prépare sa prochaine expédition.
Conclusion
Le temps a toujours été l'invincible ennemi de l'espèce humaine, c'est du moins ce que croit notre époque. Pourtant, il y a quelque temps, quelques-uns de nos ancêtres avaient découvert un moyen de défier le temps. Ce secret avait été perdu il y a douze mille ans pour être découvert dans la cinquième dimension.

Épisode 5 : Le Mauvais Rêve[modifier | modifier le code]

Titre original
Dream Me a Life
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Allan King
Résumé
Roger Leads Simpson et son meilleur ami Frank, sont deux retraités qui vivent dans une maison de retraite. Roger s'y est installé depuis la disparition de sa femme trois années auparavant. Un jour, arrive une vieille femme qui a perdu son mari depuis dix ans. Cette vieille femme ne peut plus marcher et refuse de prononcer le moindre mot. Pourtant, Roger sait qu'il l'a déjà vue dans ses rêves...
Conclusion
M Roger Simpson Leads est enfin rentré de son long voyage parmi les souvenirs. Il a compris qu'il n'y a pas de détresse aussi profonde soit-elle, qui ne peut-être soulagée par le cœur humain ou par la cinquième dimension.

Épisode 6 : Régression de mémoire[modifier | modifier le code]

Titre original
Memories
Première diffusion
Scénario
Bob Underwood
Réalisation
Ryszard Bugajski
Résumé
Mary est une excellente hypnotiseuse qui peut faire revivre aux gens les vies antérieures qu'elles ont eues. Pourtant, elle ne peut se remémorer son propre passé. Après avoir vainement échoué, elle se retrouve dans une dimension où les gens ne peuvent plus oublier leurs anciennes vies. Sa conduite attire bientôt la curiosité de membres des services secrets.
Conclusion
Mary McNeil est de retour après un étrange voyage qui l'a conduite loin de chez elle. Elle se fraye désormais l'accès à des voix qu'il est préférable d'ignorer. Ces voix qui sont désormais le miroir de la cinquième dimension.

Épisode 7 : La Méthode Hellgrammite[modifier | modifier le code]

Titre original
The Hellgrammite Method
Première diffusion
Scénario
William Selby
Réalisation
Gilbert M. Shilton
Résumé
Miley Judson, père de famille et mari aimant serait un homme comblé s'il ne souffrait pas d'alcoolisme chronique. Un docteur se propose de l'aider, mais son traitement entraîne des conséquences très graves...
Conclusion
Miley Judson est arrivé à cette simple trouvaille qu'il n'existe aucun raccourci, aucun traitement miracle ni aucune thérapie qui permette d'aller vers la sobriété ou la paix de l'esprit. Certains y parviennent grâce à un effort de volonté individuelle, d'autres en groupe, ce dont Miley Judson avait besoin c'est d'un petit quelque chose supplémentaire, quelque chose qui ne se rencontre que dans la cinquième dimension.

Épisode 8 : Tante Selena est mourante[modifier | modifier le code]

Titre original
Our Selena is Dying
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski (histoire de Rod Serling)
Réalisation
Bruce Pittman
Résumé
Une jeune femme rend visite à sa tante, qui est gravement malade.
Conclusion
Voici Madame X, noms et âge inconnus. Seule survivante d'un terrible incendie. Un immense avertissement à tous ceux qui ne parviennent pas à faire cette distinction qu'il existe une différence entre la prévention de la mort et l'amour de la vie dans la cinquième dimension.

Épisode 9 : L'Appel[modifier | modifier le code]

Titre original
The Call
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Gilbert M. Shilton
Résumé
Norman Blaine souffre d'un manque d'affection chronique. Un jour, il tombe amoureux d'une femme à l'autre bout du fil, mais celle-ci refuse constamment de le rencontrer pour de vrai. Norman s'enquiert auprès d'un collègue qui lui donne quelques conseils et, à bout de forces, il découvre que la femme n'est autre qu'une statue de musée.
Conclusion
Nous remarquerons une sculpture très particulière, faite de bronze et de souffrances. Parfaite symétrie de lignes et de formes. Symbole de l'amour retrouvé dans la cinquième dimension.

Épisode 10 : La Transe[modifier | modifier le code]

Titre original
The Trance
Première diffusion
Scénario
Jeff Stuart
Réalisation
Randy Bradshaw
Résumé
Une artiste décide de se reconvertir dans la voyance. Mais il devient dépassé par un habitant d'une cité antique qui se met à le posséder.
Conclusion
C'est avec une certaine mauvaise volonté que Léonard Randall a dû se soumettre à cet esprit critique. L'académie de l'acteur devient sa propre création, une entreprise de la cinquième dimension.

Épisode 11 : Légitime Défense[modifier | modifier le code]

Titre original
Acts of Terror
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Brad Turner
Résumé
Une femme persécutée par son mari voit apparaître un chien qui pourrait bien l'aider.
Conclusion
Louise Simonson, une femme entraînée par la peur et la souffrance quotidienne vers les recoins les plus terribles de son cœur a obtenu une révélation qui n'a pu avoir lieu que dans la cinquième dimension.

Épisode 12 : Vision 20/20[modifier | modifier le code]

Titre original
20/20 Vision
Première diffusion
Scénario
Robert Walden
Réalisation
Jim Purdy
Résumé
Après avoir cassé ses lunettes, un homme arrive à voir l'avenir. Il décide de se servir de son don en aidant les autres.
Conclusion
Parfois des accidents surviennent et Warren Cribbens a eu une sacré chance, au lieu d'obéir aveuglément aux hommes, il a gardé les yeux ouverts. Ainsi il a pu voir l'humanité telle qu'elle est et telle qu'elle pourrait être. Vous pouvez le compter parmi ceux qui ont fait un séjour dans la cinquième dimension.

Épisode 13 : Il était une fois[modifier | modifier le code]

Titre original
There Was an Old Woman
Première diffusion
Scénario
Tom J. Astle
Réalisation
Otta Hanus
Résumé
Une vieille femme entend des voix après avoir donné un livre à un garçonnet malade.
Conclusion
C'est l'histoire d'une vieille dame et d'un de ses livres, un livre qui n'avait comme lecteur que des enfants, car seuls les enfants avaient compris que ce livre pourrait les faire rentrer dans la cinquième dimension, où ils seraient heureux pour toujours.

Épisode 14 : La Vieille Malle[modifier | modifier le code]

Titre original
The Trunk
Première diffusion
Scénario
Paul Chitlik
Réalisation
Steve DiMarco
Résumé
Willy Gardner exerce la profession difficile de gérant d'hôtel, parce que son établissement est situé sur une rue peuplée de loubards. Pourtant, un jour, il découvre une malle à exaucer les vœux.
Conclusion
Willy Gardner. Un gentil garçon qui a découvert dans une vieille malle a su faire la différence entre la possession et la richesse. Lui qui auparavant délivrait sur les rivages de l'hostilité a finalement trouvé refuge dans la cinquième dimension.

Épisode 15 : Le cœur a ses raisons[modifier | modifier le code]

Titre original
Appointment on Route 17
Première diffusion
Scénario
Haskell Barkin
Réalisation
René Bonnière
Résumé
Un transplanté du cœur change de personnalité après avoir reçu un nouvel organe. Il se met à acheter sans raison des chaussures et tombe amoureux d'une serveuse.
Conclusion
Un philosophe a écrit un jour: le cœur a ses raisons que les raisons ignorent. Peut-être était-il conscient de cette vérite à sa naissance, ou peut-être qu'à l'instar de Monsieur Tom Bennett, il ne l'a découverte qu'avec l'aide de la cinquième dimension.

Épisode 16 : L'Équation de la mort[modifier | modifier le code]

Titre original
The Cold Equations
Première diffusion
Scénario
Alan Brennert (histoire de Tom Godwin)
Réalisation
Martin Lavut
Résumé
Un pilote, s'il veut rester en vie, n'a d'autre choix que de résoudre une équation diabolique...
Conclusion
Thomas Barton en face à face avec lui-même se rend compte que les sentiments existent, même dans cette face d'obscurité. Il se souviendra d'une jeune fille qui ignorait qu'il fallait résoudre une équation mathématique en sacrifiant son amour dans le monde gigantesque de la cinquième dimension.

Épisode 17 : L'Étranger dans le bois[modifier | modifier le code]

Titre original
Stranger in Possum Meadow
Première diffusion
Scénario
Paul Chitlik et Jeremy Bertrand Finch
Réalisation
Sturla Gunnarsson
Résumé
Un enfant et un extraterrestre se lient d'amitié.
Conclusion
Danny Wilkins a bénéficié d'un acte de bienveillance de la part d'un étranger. Qui s'est souvenu de toutes les races, toutes les cultures et même toutes les espèces, à savoir l'amour qui réunit parents et enfants, juste dans cet espace que l'on appelle la cinquième dimension.

Épisode 18 : Pertes et Profits[modifier | modifier le code]

Titre original
Street of Shadows
Première diffusion
Scénario
Michael Reaves
Réalisation
Ryszard Bugajski
Résumé
Steve vit avec sa femme et sa fille dans un foyer pour nécessiteux. Il est l'un des rares habitants de ce foyer à vraiment vouloir travailler, mais l'assistante sociale chargée de l'aider, lui explique qu'il ne pourra pas encore trouver de travail. Désespéré, Steve décide de cambrioler un milliardaire mais se fait prendre. Alors que le milliardaire lui tire dessus, Steve a tout juste la force et le temps de lui envoyer un vase en pleine tête. Lorsqu'il se réveille le lendemain matin, Steve découvre qu'il a échangé son corps avec celui du milliardaire. Tout le monde semble le connaître sous sa nouvelle identité et sa femme et sa fille le considèrent comme un étranger alors que le milliardaire (qui a pris la place de Steve) se retrouve à l'hôpital. Profitant de son nouveau corps, Steve décide d'annuler sa plainte et de donner une somme d'argent suffisamment importante pour rénover le foyer. Le jour suivant, Steve se réveille à nouveau dans son propre corps et sa femme lui annonce que le directeur du foyer a besoin d'embaucher du personnel pour l'aider à rénover les bâtiments. Lui et sa famille vont enfin pouvoir vivre dans une habitation qui leur est propre. Steve apprend également que le milliardaire a retiré sa plainte. Lorsqu'il fait remarquer qu'il y est pour quelque chose, sa femme dit qu'il se pourrait bien en effet, qu'il se soit trouvé au bon endroit et à la bonne heure.
Conclusion
Il y a eu un réel changement dans la vie de Steve Cranston. Il aura toujours à affronter la vie,mais il se peut que les décisions importantes soient plus faciles à prendre. Il n'y a jamais de solution facile, dans ce monde, comme dans la cinquième dimension.

Épisode 19 : La Métamorphose des murs[modifier | modifier le code]

Titre original
Something in the Walls
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Allan Kroeker
Résumé
Un docteur découvre qu'une de ses patientes est dotée de pouvoirs paranormaux.
Conclusion
Quand vous serez seuls, regardez attentivement, les papiers peints, les plafonds et les fissures dans les murs. Examinez les motifs et les lignes. Si vous apercevez Sharon Miles, alors vous aurez pénétré dans la cinquième dimension.

Épisode 20 : Une partie particulière[modifier | modifier le code]

Titre original
A Game of Pool
Première diffusion
Scénario
George Clayton Johnson
Réalisation
Randy Bradshaw
Résumé
Remake de l'épisode Le Joueur de billard de La Quatrième Dimension, mais ici Jesse perd le match et Fats Brown lui dit qu'il mourra oublié de tous. Après son départ, Jesse continue à s'entraîner sans relâche.
  • Fin alternative :

Le scénariste de cette histoire avait écrit une autre fin dans laquelle Jesse gagnait, mais se retrouvait par conséquent, le nouveau champion et était plus ou moins obligé de conserver son titre. Cette fin a été utilisée pour l'épisode Le Joueur de billard.

Conclusion
On n'oublie jamais les grands hommes et ce qu'ils ont fait. Tâchons d'accomplir de grandes choses et nous seront à jamais gravés dans les mémoires. Sur Terre, comme dans la cinquième dimension.
Commentaires
Les acteurs de cet épisode semblent vulgariser les personnages qu'ils interprètent. Alors que Jonathan Winters incarnait un Fats Brown plutôt sympathique et détendu, Maury Chaykin joue un champion excessivement prétentieux et désagréable au possible. Jack Klugman interprétait un Jesse Cardiff plutôt comique et touchant, ce qui n'a rien à voir avec le joueur interprété par Esai Morales, qui s'avère être un homme qui ne vit que pour le billard. Jack Klugman et Jonathan Winters avaient trois ans d'écart, Esai Morales et Maury Chaykin en avaient dix de plus au moment du tournage.

Épisode 21 : Le Passage[modifier | modifier le code]

Titre original
The Wall
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Atom Egoyan
Résumé
Après avoir fini son vol de routine, un spationaute s'arrête sur l'astéroïde de ses rêves...
Conclusion
Le Major Alexandre McAndrews a pris une retraite anticipée dans un monde meilleur. Les événements lui auront appris que le paradis peut être protégé du genre humain. Il faudrait ajouter une médaille supplémentaire au palmarès du major Alexander McAndrews, pour services rendus dans la cinquième dimension.

Épisode 22 : Chambre 2426[modifier | modifier le code]

Titre original
Room 2426
Première diffusion
Scénario
Jeremy Bertrand Finch et Paul Chitlik
Réalisation
Ryszard Bugajski
Résumé
Un homme a la possibilité de s'échapper d'une chambre secrète à condition de révéler une formule précieuse.
Conclusion
Tout au long de l'invention de l'homme, pour s'élever de la boue ou descendre des arbres, son meilleur outil a toujours été le raisonnement logique. Cet esprit nous a conduit tout au long d'une parabole : Depuis les premiers silex taillés, l'invention de l'acier, jusqu'à la collision d'atomes. Ce que Martin Decker, homme de science, a appris, c'est que de temps à autre, il nous faut évader de cette prison de la logique. Et placer notre confiance dans la cinquième dimension.

Épisode 23 : Souvenirs à vendre[modifier | modifier le code]

Titre original
The Mind of Simon Foster
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Douglas Jackson
Résumé
Simon Foster décide de vendre sa vie pour survivre.
Conclusion
Vous avez dû voir Simon Foster, un amalgame de rêves à la dérive, issu de la mémoire de la communauté désemparée, qui vient de constater que le tout est issu des parties. Simon Foster, nouveau résident de la cinquième dimension.

Épisode 24 : Le Chat et la Souris[modifier | modifier le code]

Titre original
Cat and Mouse
Première diffusion
Scénario
Christy Marx
Réalisation
Eric Till
Résumé
Andrea est pharmacienne et encore célibataire. Un soir, elle découvre que son chat peut (mais uniquement la nuit) se transformer en homme, Guillaume de Marchaux. Bientôt, Andrea et Guillaume créent une liaison, mais Guillaume s'avère être un dom Juan plutôt orgueilleux et alors qu'Andrea est sortie, il la trompe avec une de ses collègues de travail. La nuit suivante, Andrea prépare du café pour Guillaume, mais celui-ci est empoisonné et le fait redevenir chat. Après avoir appelé Carl, l'un de ses collègues par lequel elle était attirée, Andrea décide de faire castrer son chat.
Conclusion
Une leçon portant sur le roman quand celui-ci s'oppose à la réalité. Avec un avertissement pour ceux qui essaieraient de confondre les deux. N'en faites rien, autrement vous risqueriez de vous retrouver la tête dans les nuages, les pieds au sol, et le reste de vous même éparpillé dans la cinquième dimension.

Épisode 25 : Épidémie[modifier | modifier le code]

Titre original
Many, Many Monkeys
Première diffusion
Scénario
William Froug
Réalisation
Ryszard Bugajski
Résumé
Une étrange épidémie frappe les habitants d'un village, qui du jour au lendemain, deviennent aveugles, froids et sans cœur.
Conclusion
L'énigme reste entière. Sur son lit d'hôpital, à l'abri de la lumière, Claire Hendricks est à la recherche de la vérité. Peut-être est-elle la seule à l'avoir trouvée. Cette déchirante remise en question était un avertissement de la cinquième dimension.

Épisode 26 : Un rendez-vous tant attendu[modifier | modifier le code]

Titre original
Rendezvous in a Dark Place
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
René Bonnière
Résumé
Une vieille femme rencontre la faucheuse.
Conclusion
Dans cette chambre d'hôpital, le cycle de la vie et de la mort se poursuit inexorablement. Mais s'il a pu s'accomplir, c'est parce que Barbara Lemay a enfin trouvé sa place dans la cinquième dimension.

Épisode 27 : Souriez, vous êtes filmé[modifier | modifier le code]

Titre original
Special Service
Première diffusion
Scénario
J. Michael Straczynski
Réalisation
Randy Bradshaw
Résumé
John Sellig est un homme sans histoires qui, un jour, découvre que sa vie est filmée et que les gens le regardent vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Cependant, il va recevoir l'aide d'un technicien nommé Archie.
Conclusion
La prochaine fois que vous aurez la sensation que quelqu'un parle de vous dans votre dos, ou qu'une heureuse coïncidence vous paraît trop belle pour être vraie, jetez donc un coup d'œil au miroir de votre salle de bain ou encore vérifiez que votre téléviseur capte bien toutes les chaînes. C'est qu'il se pourrait bien qu'à l'audimat John Sellig ne fasse plus recette et que vous soyez devenu une célébrité dans le monde chatoyant de la cinquième dimension

Épisode 28 : L'amour est aveugle[modifier | modifier le code]

Titre original
Love is Blind
Première diffusion
Scénario
Cal Willingham
Réalisation
Gilbert M. Shilton
Résumé
Alors qu'il se rend dans un bar en pleine nuit, un mari jaloux qui croit que sa femme le trompe, est abordé par un chanteur de blues aveugle. Après avoir manqué de tuer un innocent, il s'aperçoit que son meilleur ami n'est autre que l'amant de sa femme. Il tue son épouse, mais déchante quand il voit qu'en réalité, elle et le meilleur ami avaient décidé de se concerter pour offrir un cadeau au mari à l'occasion de leur anniversaire de mariage. Plus tard, ayant vu ce qui risquait de se produire (il ne s'agissait que d'une simulation), le mari décide de ne pas tuer son meilleur ami.
Conclusion
Tout commentaire serait inutile. Sinon que vous devriez être prudents, quand vous sentez que ce sont vos mains et non votre raison qui dictent vos actes lorsque vous êtes en proie à la détresse. Dans ces moments là, souvenez-vous de cette chanson qui parle d'espoir et dont les droits sont réservés à la cinquième dimension.

Épisode 29 : Secoué comme des glaçons dans un shaker[modifier | modifier le code]

Titre original
Crazy as a Soup Sandwich
Première diffusion
Scénario
Harlan Ellison
Réalisation
Paul Lynch
Résumé
Archie Lochner est un gangster tellement lâche qu'après avoir décidé de vendre son âme au diable, en échange d'indices lui permettant de pouvoir remporter les tiercés, il se voit contraint de demander de l'aide à son ancien chef pour survivre.
Conclusion
Oh Archie, pauvre Archie. Dans cette salle obscure, que nous appelons la cinquième dimension, il y a un vieux dicton qui dit : Pour faire un marché avec un démon, il faut être secoué. Mais pour faire un marché avec le prince des démons, il faut être secoué comme des glaçons dans un shaker.

Épisode 30 : Lutte de générations[modifier | modifier le code]

Titre original
Father and Son Game
Première diffusion
Scénario
Jeremy Bertrand Finch et Paul Chitlik
Réalisation
Randy Bradshaw
Résumé
Un homme de soixante-dix-neuf ans, Darius, décide de transférer son esprit dans un corps jeune, mais son fils Michael désapprouve cette idée.
Conclusion
Darius Stephens est le produit d'une nouvelle génération issue de la recherche médicale. Laquelle a commencé par inventer les fausses dents, puis les prothèses mobiles pour créer enfin la chirurgie plastique et les cerveaux artificiels. Si nous voulons changer l'ordre et bouleverser les lois de la nature, souvenons -nous qu'il ne faut pas se livrer à de telles expériences, dans la cinquième dimension.

Notes et références[modifier | modifier le code]