Le Marquis de Saint-Évremont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Marquis de Saint-Évremont

Titre original A Tale of Two Cities
Réalisation Jack Conway
Robert Z. Leonard (non crédité)
Scénario W.P. Lipscomb
S. N. Behrman
Charles Dickens (roman)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1935
Durée 128 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Marquis de Saint-Évremont (titre original : A Tale of two Cities) est un film américain réalisé par Jack Conway (parfois crédité John Conway) en 1935, produit par la Metro-Goldwyn-Mayer.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1789, Lucie Manette, dont Sydney Carton vient de s'éprendre, aime Charles Darney, neveu du tyrannique Marquis de Saint-Évremont. Celui-ci, responsable de la mort d'un enfant, sera tué par le père de ce dernier. En outre, la Révolution française gronde et bientôt, ce sera la Prise de la Bastille...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et parmi les acteurs non crédités :

Critique[modifier | modifier le code]

En 1988, Patrick Brion (alias André Moreau) écrivait dans Télérama :

« Sélectionné pour les Oscars comme l'un des meilleurs films de l'année 1935, Le Marquis de Saint-Évremont est avant tout un superbe travail de producteur. David O. Selznick, qui allait mettre en chantier quelques années plus tard Autant en emporte le vent, a en effet tout organisé pour assurer la réussite de cette brillante adaptation du roman de Charles Dickens. La composition de Ronald Colman, qui rêvait depuis longtemps de pouvoir jouer à l'écran le rôle de Sydney Carton, demeure inoubliable et, parallèlement, Selznick bénéficie de la plus belle équipe technique de l'époque, celle de la Metro-Goldwyn-Mayer. Surveillant tous les postes de la production, Selznick a par ailleurs confié à une équipe indépendante la réalisation de la Prise de la Bastille. Le producteur Val Lewton et le cinéaste Jacques Tourneur en furent chargés et, grâce à eux, cette reconstitution est un splendide moment cinématographique, filmé avec un véritable sens de l'espace et du mouvement. Célèbre aux États-Unis, Le Marquis de Saint-Évremont, diffusé pour la première fois à la télévision en France, est une oeuvre rarissime qui mérite d'être redécouverte. »

Lien externe[modifier | modifier le code]