Le Mariage de minuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mariage de minuit (Piccolo mondo antico) est un film italien réalisé en 1941 par Mario Soldati. Il est adapté du roman italien éponyme d'Antonio Fogazzaro, publié en 1895.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Lombardie, durant la domination autrichienne, dans les années 1850, le jeune Franco Maironi, petit-fils d'une marquise tyrannique, épouse, contre la volonté de celle-ci, la fille d'un modeste fonctionnaire, Luisa. La vieille marquise persécute alors le couple, déshérite Franco, malgré l'existence d'un testament dont un ami, le professeur Gilardoni, a fort heureusement conservé une copie. Grâce à l'appui d'un oncle vénérable, le couple sera hébergé et donnera naissance à une fillette, Ombretta. Mais Franco est mêlé à un mouvement révolutionnaire anti-autrichien et doit fuir… C'est au cours de cette absence, que Luisa Maironi, désireuse de s'expliquer avec la marquise, laissera sa fille, convaincue qu'elle est en sécurité avec l'oncle Piero. Or, la petite fille se noie dans le lac de Lugano, au cours d'une baignade. Très affectée et se sentant coupable, Luisa veut se séparer de Franco…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution artistique[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Alida Valli, interprète bouleversante de Luisa Maironi, retrouvera dans Senso (1954) de Luchino Visconti, sous les traits de la comtesse Livia Serpieri, un rôle situé dans un contexte politique et historique très proche. Toutefois, alors qu'ici les personnages et le drame sentimental occupent le devant de la scène, dans le film de Visconti, l'Histoire n'est plus seulement « une simple et vague toile de fond mais le protagoniste essentiel[1] ». Alida Valli ayant, elle-même, vécu non loin du lac de Côme, était issue d'un milieu aristocratique, était née sur les bords de l'Adriatique, avait des origines austro-hongroises et ne cessa, cependant, de se revendiquer italienne. On saisit à quel point elle sut et put s'identifier si fortement aux personnages de Luisa avec Mario Soldati et de la comtesse Livia avec Luchino Visconti.
  • Alberto Lattuada, assistant réalisateur et scénariste du film, indique pourtant qu'à propos de Piccolo mondo antico, la moindre « réplique contre l'Allemagne ou l'Autriche » échappant à la censure constituait, dans le contexte de l'époque, « une grande victoire », ce qui le conduit à considérer ce film comme un « film par-dessus tout patriotique, anti-autrichien et donc indirectement anti-allemand. En bref, c'était l'esprit du Risorgimento ». « Donc, quand il est sorti au printemps de 1941, poursuit-il, il eut un énorme succès surtout pour cette raison : il laissait filtrer des humeurs anti-allemandes, il n'était pas aligné sur le régime, il n'était pas apologétique. En plus, il était bien fait. » (Entretien avec Jean A. Gili, Rome, février 1972).
  • Dans une scène de la première partie du film où des hommes (dont Franco Maironi) font référence à Cavour et à la guerre de Crimée, l'un d'entre eux invite les autres à boire un vin millésimé de… 1930, alors que l'histoire est censée se dérouler au milieu du XIXe siècle !

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Laurence Schifano, Visconti, une vie exposée, Éditions Gallimard, Paris, 2009, 774 p. (ISBN 9782070348084).