Le Magnifique (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Magnifique (film, 1978).

Le Magnifique

Réalisation Philippe de Broca
Scénario Francis Veber
Jean-Paul Rappeneau
Philippe de Broca
Acteurs principaux
Sociétés de production Drapeau : France Simar Films
Drapeau : France Les Films Ariane
Drapeau : France Mondex et Cie
Drapeau : Italie Oceania Produzione Internazionale
Drapeau : Italie Rizzoli Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Sortie 1973
Durée 95 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Magnifique est un film franco-italien, réalisé par Philippe de Broca, sorti en 1973.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au Mexique, un requin dévore un espion dans une cabine téléphonique. On appelle à la rescousse l'agent français Bob Saint-Clar, le meilleur agent secret du monde. Celui-ci est dépêché au Mexique, où l'attend la très belle Tatiana, agent secret également. Sur une plage exotique, ils sont attaqués par une horde d'ennemis envoyés par l'infâme Karpov, chef des services secrets de la République populaire d'Albanie et ennemi de toujours de Bob Saint-Clar. Parmi eux, une femme de ménage passe l'aspirateur dans le sable…

L'écrivain François Merlin est en fait dérangé par sa femme de ménage. Il tape à la machine les nouvelles aventures de Bob Saint-Clar (à qui il a donné ses traits), à paraître bientôt. On sonne à la porte : c'est l'électricien venu faire des réparations chez Merlin, mais il n'intervient pas car le plombier n'a pas encore fait son travail. Merlin se remet au travail, très agacé…

Au Mexique, l'électricien est abattu par Bob Saint-Clar. Puis les espions ennemis réussissent à s'emparer de lui, et le font monter de force dans un hélicoptère avec Tatiana, alors même qu'il a des problèmes d'élocution soudains…

À Paris, l'écrivain Merlin a, quant à lui, des problèmes avec sa machine à écrire, dont les « R » déraillent : il lui en faut une nouvelle. En sortant de chez lui, il croise, dans l'ascenseur, une très charmante voisine qui ressemble étrangement à Tatiana, une étudiante britannique qui fait ses études à Paris, dont François Merlin est secrètement amoureux et qu'il a intégrée à son histoire. Lorsqu'il achète son nouvel instrument de travail, on constate que François n'est pas au mieux dans ses finances. Il passe alors chez son éditeur quémander une avance, qui lui sera refusée, bien entendu... Mais son éditeur, Charron, lui rappelle combien lui, l'auteur, fait rêver les lectrices et les lecteurs avec son héros Bob Saint-Clar. Merlin retourne se mettre à l'ouvrage car il doit bientôt livrer son nouveau bouquin…

Au Mexique, Bob Saint-Clar et Tatiana sont accueillis et faits prisonniers, par l'infâme Karpov (qui ressemble étrangement à Charon, l'éditeur...). Le méchant les torture afin d'obtenir des informations. Au moment où il va découper l'un des seins de Tatiana, un jeune homme apparaît…

Le fils de François Merlin vient déjeuner avec son père. Ils aperçoivent par la fenêtre la mystérieuse et sensuelle voisine…

Au Mexique, Bob Saint-Clar vient à bout des nombreux ennemis, avec force effusion de sang, et Tatiana et lui peuvent s'échapper…

François Merlin est interrompu par les plombiers. Ils ne peuvent malheureusement pas réparer chez lui car l'électricien n'a rien fait au préalable, donc ils s'en vont. Survient chez lui la voisine qui demande où sont partis les plombiers car elle a aussi besoin de leurs services. Merlin essaie de les rattraper, en vain. Pendant ce temps, la jeune femme feuillette un roman de Bob Saint-Clar, puis l'emprunte à son propriétaire et auteur, ce qui n'est pas pour lui déplaire…

Au Mexique, Bob Saint-Clar et Tatiana, dans leur fuite, survolent des pyramides aztèques et échangent des propos séducteurs…

À Paris, la jeune femme lit Panique rouge en Alaska, une aventure de Bob Saint-Clar…

En Alaska, Bob Saint-Clar descend sur son canoë une rivière improbable…

À Paris, la jeune femme a rapidement terminé le livre et elle en emprunte d'autres, en promettant à Merlin de revenir lui donner des explications. Celui-ci se fait beau pour l'accueillir. Mais, pendant ce temps, elle lit et prend des notes. Le lendemain matin, il se remet au travail, toujours enthousiaste, ce qui se ressent dans ses écrits du jour…

Au Mexique, Bob Saint-Clar et Tatiana reçoivent un appel du colonel, qui, au même moment, se fait empoigner par les ennemis…

François Merlin reçoit sa voisine, qui lui explique qu'elle va faire sa thèse de sociologie sur Bob Saint-Clar. Elle s'appelle Christine. Merlin l'a incarné en Tatiana dans son roman, et il lui lit quelques passages…

Bob Saint-Clar sort le grand jeu pour séduire Tatiana…

François Merlin tente de sortir le grand jeu mais Christine le remet à sa place car il n'est pas Bob Saint-Clar. Elle l'abandonne et, vexé, il se remet au travail, avec quelques conséquences pour son héros…

Bob Saint-Clar subit toutes les catastrophes possibles, se ridiculisant progressivement…

À Paris, Christine va chercher des informations chiffrées auprès de l'éditeur Charron, qui la reçoit les bras grand ouverts. Il désire même la revoir…

Bob Saint-Clar peut révéler ses aptitudes sexuelles à une Tatiana enfin révélée à elle-même…

Christine ne dit que du bien de Bob Saint-Clar, un modèle de masculinité, ce qui a pour avantage d'énerver Merlin…

L'ignoble Karpov a donné rendez-vous à Bob Saint-Clar et lui tend un piège, dans lequel celui-ci se ridiculise une fois de plus…

L'éditeur Charron somme Christine de répondre à ses invitations pressantes. La femme de ménage de Merlin lit le manuscrit et, constatant que son héros n'en mène pas large, appelle à l'aide Christine. Merlin consent à revenir en arrière et réintègre Bob Saint-Clar dans un monde plus conforme. Charron, avec ses amis, s'invitent sans gêne chez Christine. Merlin les aperçoit par la fenêtre, ce qui a le don de l'exaspérer encore plus…

Karpov possède Tatiana, comme de nombreux soldats par la suite, puis Bob Saint-Clar et Karpov s'avouent leur amour réciproque devant une Tatiana déconfite…

Merlin et Christine s'avouent leur amour devant un Charron déconfit. Le dernier roman de Bob Saint-Clar ne se fera probablement jamais et Merlin jette son manuscrit par la fenêtre, et ses feuillets s'envolent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Le film présente une particularité : aucun scénariste n'est mentionné, ni au générique de début ni dans celui de fin. En l'occurrence, le metteur en scène Philippe de Broca explique notamment sur le DVD du film que les auteurs du scénario sont Francis Veber et lui-même et qu'un désaccord est intervenu entre eux deux concernant le rôle féminin principal (à la fois Tatiana et Christine). De Broca voulait l'étoffer, contrairement à Veber. Ils font appel à un scénariste-docteur, à savoir Jean-Paul Rappeneau, pour démêler l'affaire et, finalement, le rôle féminin est enrichi. À la première vision du film monté, Veber a signalé qu'il ne signerait pas ce film. La raison, selon de Broca, est que Veber a toujours eu des problèmes avec les femmes dans ses fictions. La version de Francis Veber est qu'une « totale incompatibilité d'humour » aurait vite rendu impossible la collaboration entre De Broca et lui, au stade de l'écriture : selon lui, De Broca aurait ensuite, sans l'avertir, fait appel à Daniel Boulanger pour réécrire le scénario. Veber se serait alors trouvé évincé du film alors que le projet lui était cher et aurait refusé que son nom soit présent au générique[2].

  • L'orthographe du nom Saint-Clar (Saint-Clare ? Sinclar ?…) n'est visible à aucun moment pendant le film, pas même sur les couvertures des livres montrés à l'écran ou dans le générique. La couverture du DVD se permet même d'inscrire "Bob Saint-Clair" alors qu'à aucun moment le nom n'est prononcé de la sorte par les personnages du film.

Tournage[modifier | modifier le code]

Les scènes de plage au Mexique (bungalow, attaque des plongeurs,...) ont été tournées à la Playa Gemelas, au sud de Puerto Vallarta et au nord des "Los Arcos", que l'on voit très clairement dans plusieurs scènes, notamment celles où Belmondo fait du ski nautique.

Références et scènes cultes[modifier | modifier le code]

  • La scène où la voiture du colonel Collins est broyée par une machine agricole et transformée en cube est un clin d'œil au film Goldfinger de Guy Hamilton (1964), où le truand Solo est compressé dans sa voiture dans une casse et finit en cube.
  • Le général Pontaubert et Saint-Clar attendent un interprète pour interroger un albanais. Plusieurs hommes se présentent.

Premier interprète : Nous avons fait venir un interprète albanais, mais il ne parle que le roumain. Alors, il nous a fallu trouver un roumain, mais il ne parle que le serbe. Le serbe ne parle que le russe, le russe que le tchèque. Heureusement, moi je parle tchèque.
Général Pontaubert : On va perdre un temps fou.

  • Bob Saint-Clar descend un ennemi déguisé en pope au moyen de son arme munie d'un silencieux, laquelle fait "pop".

Saint-Clar : D'où sort ce pope ?
Général Pontaubert : Aucune idée.
Saint-Clar : Ils sont partout !

  • Le général présente à Saint-Clar sa mission.

Général Pontaubert : Bien. Vous avez un avion dans une heure. Nous avons un contact au Mexique, il vous attend à l'aéroport d'Acapulco.
Saint-Clar : Comment le reconnaîtrai-je ?
Général Pontaubert : C'est une femme. Elle s'appelle Tatiana. Elle aura un pain de campagne sous le bras pour que vous puissiez la reconnaître.

  • Saint-Clar parvient à l'aéroport d'Acapulco.

Tatiana : J'avais peur que nous nous rations. Je n'ai pas trouvé le pain de campagne.
Saint-Clar : Nous ne pouvions pas nous rater, Tatiana.

  • Lorsque François Merlin pense à arrêter d'écrire, il songe à partir en Auvergne. Il s'agit d'un clin d'œil puisque Jean-Paul Belmondo a passé sa jeunesse en Auvergne.

Accueil[modifier | modifier le code]

« Avec malice et brio, Philippe de Broca propose deux films en un : comédie sociale et sentimentale pleine d'humour et d'invention ; parodie d'espionnage, cocasse et speedée à souhait, avec gros bras, belles plantes et fusillades en milieu exotique.
Ce drôle de va-et-vient entre fantasmes et réalité fait gaillardement l'éloge du rêve, qui enrubanne de couleurs vives la grisaille. Quant à Jean-Paul Belmondo, il tient une forme olympique : et que je cabotine, et que je pirouette. Un vrai feu d'artifice. »

— Cécile Mury, Télérama 3 octobre 2009

Impact dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La série des livres de Bob Saint-Clar comprend 42 volumes (normalement bientôt 43) dans la collection Super Crime Club, dont certains titres peuvent être aperçus : Le Pigeon maltais, Quinte flush, Panique rouge en Alaska. Au dos des livres on arrive à déchiffrer « François Merlin, né à Livry-Gargan en 1933, débute comme chroniqueur hippique à L'Est républicain, puis entre comme rewriter au Détective… ». L'année de naissance du personnage François Merlin, indiquée sur ce livre, est cohérente avec son âge mentionné dans le film. Par ailleurs, Jean-Paul Belmondo, qui incarne François Merlin, est né également en 1933.
  • Un remake fut réalisé en 1998 par Marc Angelo sous forme de téléfilm, Bob le magnifique.
  • Le DJ Bob Sinclar a choisi son nom de scène en l'honneur du héros du Magnifique.
  • Dans le roman Au temps du fleuve Amour (1994) de Andreï Makine, trois personnages vont voir et revoir à plusieurs reprises le film.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Vittorio Caprioli savait parler français à l'époque du film mais avec un fort accent (italien). Incarnant à la fois un éditeur français et un personnage fictif de type est-européen, l'acteur n'a pu utiliser sa propre voix. Il est finalement doublé par Georges Aminel aussi bien en tant que Charron qu'en tant que Karpof.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voxographie de Georges Aminel sur Objectif cinéma
  2. Francis Veber, Que ça reste entre nous, Paris, Robert Laffont, 2010, pp. 153-155.

Liens externes[modifier | modifier le code]