Le Juste Euro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Juste Euro
Logo du Juste Euro
Logo du Juste Euro

Programme adapté Drapeau des États-Unis The Price Is Right
Genre Jeu télévisé
Création Bob Stewart
Réalisation Anne Dörr
Présentation Patrice Laffont
Participants Paya Bruneau
Véronique Desmaretz
Virginie Toc
Narration Jean-Marie Castille
Musique Gérard Pullicino
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 1
Nombre d’émissions 17
Programme similaire Le Juste Prix
Production
Lieu de tournage Saint-Ouen
Durée 30 minutes env.
Format d’image 4/3
Format audio Stéréo
Production Marie France Brière[réf. nécessaire]
Société de production Anabase Productions
Pearson Television France
Diffusion
Diffusion France 2
Date de première diffusion 31 décembre 2001
Date de dernière diffusion 19 janvier 2002
Statut Arrêté
Public conseillé Tout public
Chronologie
Précédent Pyramide (Version du 9 septembre 1991 au 30 décembre 2001) Pyramide (Version du 20 janvier 2002 au 5 juillet 2003) Suivant

Le Juste Euro est un jeu télévisé français présenté par Patrice Laffont et diffusé du 31 décembre 2001 au 19 janvier 2002 sur France 2 aux alentours de midi.

C'est l'adaptation du jeu américain The Price is Right et le successeur du Juste Prix (dont le principe était similaire au Juste Euro), diffusé sur TF1 à la même heure du 13 décembre 1987 au 31 août 2001.

Le jeu était produit par Anabase (devenue Adventure Line Productions) et Pearson Television France tout comme son prédécesseur.

Concept et histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Le Juste Prix.

Le Juste Euro se voulait être le successeur du Juste Prix, il en reprend logiquement le concept avec quelques changements apportés à l'occasion du changement de chaîne. Le jeu devait s'appeler à l'origine Dites-le en Euro ![1] afin de mieux se démarquer du Juste Prix. Philippe Risoli devait reprendre sa place d'animateur[2] mais la nouvelle version ne l'avait pas convaincu. Il a cédé sa place à Patrice Laffont. La première émission fut lancée 31 décembre 2001 avec des célébrités comme candidats et notamment Laurent Fabius, ministre de l'Économie de l'époque.[réf. nécessaire] Les jeux ont été créés ou adaptés entre autres par Yann Le Gac qui est aussi le comédien qui incarne le Père Fouras dans Fort Boyard.

Changements[modifier | modifier le code]

Les hôtesses cèdent leurs places à des « Drôles de Dames » chargées de pimenter l'émission et ayant chacune un rôle bien défini (la drôle, la belle douce et la rebelle). La voix-off est assurée par Jean-Marie Castille. La roue est remplacée par la « Grande Horloge », c'est en réalité une montre dont les chiffres de 1 à 12 sont mélangés. La vitrine est appelée la « Boutique ».

Le plateau est plus sobre, bien que coloré, il ne possède plus d'écran géant et est beaucoup plus dépouillé. Les dotations sont également moins importantes avec des lots ou des sommes moindre comparé au Juste Prix de TF1.

L'échec[modifier | modifier le code]

Le programme visait à remplacer le jeu Pyramide dont les scores d'audience avaient, selon France 2, beaucoup baissé. Mais Le Juste Euro ne trouva pas son public. Les téléspectateurs n'ont pas suivi le changement de chaîne du jeu (les audiences étaient passées de 35 % sur TF1 à 11,6 % sur France 2[3]). France 2, contrairement à son habitude, ne laissa pas le temps au jeu de s'installer et le retira de l'antenne pour le remplacer par la nouvelle version de Pyramide malgré les quelques émissions enregistrées restant à diffuser.

D'autre part, Le Juste Euro a sans doute été lancé trop tôt, les Français se mettant tout juste à la nouvelle monnaie unique et la maîtrisant encore mal. Les candidats sélectionnés semblaient être complètement perdus du fait qu'aucun prix en Franc n'était indiqué (il était d'ailleurs banni on ne devait s'exprimer qu'en euro. Le Juste Prix lui jouait avec les 2 monnaies vers la fin). De plus, la production (la même que sur TF1) n'a eu que 4 mois entre l'arrêt du jeu sur TF1 et sa reprise sur France 2 pour adapter le concept au service public.

Jeux[modifier | modifier le code]

  • L'autobus
  • Les sommets de l'Europe
  • La petite boutique
  • Le chariot de la référence
  • Le carrosse
  • Le top chrono
  • Le mille pattes
  • Le téléphone
  • Le grand jeu
  • L'instit
  • Le plongeoir
  • Le quitte ou double
  • L'addition
  • Le grand prix
  • Le grand damier
  • Le prix interdit
  • Le dessus dessous
  • La tentation
  • Le chèque
  • L'intrus
  • Le bonus
  • A prendre ou à laisser

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]