Le Jeu de la mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Jeu de la mort (homonymie).

Le Jeu de la mort (titre original : Game of Death) est un film hongkongais de Bruce Lee commencé à être tourné en 1972. Après la mort de l'acteur en 1973, le film fut repris par Robert Clouse et sortit en 1978.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Film incomplet de 1972[modifier | modifier le code]

Ce synopsis est incomplet car Bruce Lee avait l'idée principale de l'histoire, mais pas de scénario défini.

Hai Tien (Bruce Lee), un champion d'art martiaux invaincu et en retraite, est approché par la mafia coréenne pour prendre part à une descente sur une pagode de 5 étages censée détenir un trésor au dernier étage. Après son refus de participer, sa sœur et son jeune frère sont enlevés, ce qui l'oblige à participer à l'opération.

Lors d'un briefing à la maison du patron mafieux, Hai Tien rencontre ses 4 complices futurs, qui sont tous des experts chevronnés en arts martiaux. Le patron montre un film de reconnaissance de la zone du temple, expliquant aux complices que les armes à feu étant interdites dans le village, la pagode est gardée par des mercenaires des arts martiaux. Il y en a un par étage. Leur consigne est de progresser jusqu'en haut de la pagode en se battant pour récupérer le trésor.

Après une bagarre en extérieur face à plusieurs karatéka, Hai Tien et ses complices parviennent à entrer dans la pagode et affrontent un adversaire différent à chaque étage :

  • 1er étage : Un expert du coup de pied (Wang In Sik). Un premier complice meurt.
  • 2e étage : Un combattant qui mélange le Kung-Fu style mante religieuse et le Wing Chun (Taky Kimura). Un second complice meurt.
  • 3e étage : Un combattant qui mélange le Karaté Kempo et l'escrime Philippine… c'est aussi un maître du nunchaku (Dan Inosanto). Hai Tien armé d'un bambou combat en donnant un cours à son adversaire, puis le tue en l'étranglant avec un nunchaku.
  • 4e étage : Un maître d'Hapkido (Ji Han Jae). Après l'avoir fatigué suffisamment pour le saisir, Hai Tien lui brise le dos.
  • 5e étage : Les 2 derniers complices (James Tien et Chieh Yuan) meurent face à un combattant de 2m20 (Kareem Abdul-Jabbar) ayant un style inconnu (l'essence du Jeet kune do). Découvrant involontairement que son adversaire souffre de photosensibilité, Hai Tien s'aide de la lumière pour pouvoir le frapper et le faire tomber, puis l'achever avec un étranglement.

Après tous ces combats difficiles, Hai Tien, seul survivant, sort de la pagode épuisé.

Film de 1978[modifier | modifier le code]

Billy Lo, star mondiale du cinéma, refuse de travailler pour un syndicat du crime de Hong Kong dirigé par le sinistre Dr Land (Dean Jagger), malgré plusieurs « avertissements » donnés par Carl Miller (Robert Wall), le champion de karaté des malfaiteurs. Steiner (Hugh O'Brian) décide alors de faire supprimer Billy par le tueur de l'organisation, Stick (Mel Novak).

Au cours du tournage d'un film par Billy Lo, le tueur agit. Billy est atteint d'une balle en plein visage qui le laisse pour mort. En fait, il est toujours en vie et doit subir une opération de chirurgie esthétique qui change son apparence physique (il porte une épaisse barbe). Billy profite alors de sa « métamorphose » et du fait que le syndicat du crime le croit mort pour se venger. Il s'introduit dans la propriété du Dr Land et tente de l'étrangler mais doit rebrousser chemin après avoir repoussé plusieurs hommes de mains de « l'organisation ».

Billy décide de s'attaquer à Carl Miller à l'issue du championnat du monde de karaté au cours duquel Miller recouvre son titre (après avoir dissuadé sa fiancé Ann Morris (Colleen Camp) de tuer le Dr Land lequel assiste au championnat). Au cours d'un mémorable combat de karaté dans le vestiaire, Billy tue Miller réveillant les soupçons de Land et Steiner au sujet de sa mort supposée.

Steiner fait enlever Ann et ordonne à Jim Marshall collègue de travail d'Ann et ami du couple Ann-Billy de faire dire à Billy que ce dernier doit se rendre dans un entrepôt où l'attend Stick (Mel Novak) en embuscade, entouré des motards-tueurs du syndicat. Billy neutralise tous ses ennemis et oblige Stick à lui révéler où le Dr Land réside, un restaurant de quatre étages. À chaque étage Billy affronte un ennemi redoutable :

  • Pasquale (Dan Inosanto), un champion de nunchaku.
  • un champion d'hapkido (Jin Han Jae).
  • le redoutable Hakim (Kareem Abdul-Jabbar), terrifiant combattant de 2,20 m (à comparer avec les 1,70 m de Bruce Lee).
  • Steiner, très habile avec sa canne qui lui sert d'épée et qui défend l'accès aux appartements personnels du Dr Land.
  • Finalement Billy poursuit le Dr Land sur le toit du restaurant. Ce dernier glisse, tombe dans le vide, traverse des panneaux publicitaires électriques et se tue.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Film incomplet de 1972[modifier | modifier le code]

Film de 1978[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Film incomplet de 1972[modifier | modifier le code]

Ils ont tourné

Ils devaient tourner

Film de 1978[modifier | modifier le code]

Légende : Doublage de 1978, Redoublage de 2002

Autour du film[modifier | modifier le code]

Film incomplet de 1972[modifier | modifier le code]

  • Bruce Lee a commencé le tournage fin août 1972, puis l'interrompt fin octobre, pour se consacrer à Opération Dragon. Le Jeu de la mort devait reprendre en septembre 1973, mais le petit Dragon décédera en juillet.
  • La combinaison jaune et rayée de noir était un habit confortable, souple, qui permettait de bouger sans être gêné, qui montrait que le personnage n'appartenait à aucun style d'arts martiaux connu, et qui montrait aussi l'expression de ce que Bruce Lee ressentait envers les art martiaux  : « il n'est pas nécessaire de porter l'uniforme traditionnel pour être un combattant efficace ». Au fil du temps, cette combinaison jaune a servi de clin d'œil à Bruce Lee dans différents films  : Kill Bill de Quentin Tarantino, Meltdown, terreur à Hong Kong avec Jet Li, Shaolin Soccer de Stephen Chow.
  • Dans le film Niki Larson, Jackie Chan affronte deux géants dans la salle de cinéma d'un paquebot qui projette Le Jeu de la mort. Jackie, mis à mal par les deux hommes qu'il ne parvient pas à toucher en raison de la différence de taille, regarde alors à l'écran la scène de l'affrontement entre Bruce Lee et Kareem Abdul-Jabbar et s'inspire des techniques utilisées par Lee contre le géant pour vaincre ses adversaires.
  • Bruce Lee (le chinois) affronte Kareem Abdul-Jabbar (le basketteur noir américain de 2m20), un clin d'œil est fait à ce combat dans le film Rush hour 3, afin d'être original le réalisateur Brett Ratner a choisi de faire une inversion : Chris Tucker (le noir américain) affronte Sun Ming Ming (le basketteur chinois de 2m36). Le combat est également parodié dans le film français La Tour Montparnasse infernale : Ramzy Bédia (en dépit de ses 1m93), portant le même maillot bleu, se retrouve face à l'un des terroristes, un chinois expert en arts martiaux et portant la même combinaison jaune.

Film de 1978[modifier | modifier le code]

  • Le film est décliné en deux versions :
  1. Version hongkongaise : 1h26 ;
  2. Version internationale : 1h36.
  • La fin diffère selon les versions, et certaines scènes sont différentes, par exemple dans la version hongkongaise, à la fin du film, Billy Lo est arrêté par la police, alors que dans la version internationale le film se termine directement quand le Dr Land meurt dans les fils électriques du panneau publicitaire, par ailleurs, dans certains pays d'Asie, le film se termine par Billy et Ann qui quittent Hong Kong en bateau après un au revoir à Jim Marshall. Autre différence, la scène où Billy Lo rend visite à son oncle et se fait agresser par les hommes du Dr Land, est remplacée dans la version hongkongaise, par une scène où Billy Lo affronte un expert en arts-martiaux payé par le Dr Land (certaines différences n'ont pas été tournées par Robert Clouse).
  • De son vivant, Bruce Lee a tourné environ 100 minutes de rushes (ce qui inclus les scènes ratées, et celles où le petit Dragon était juste derrière la caméra), et il a également tourné uniquement avec la combinaison jaune, quand il ne la porte pas ce sont juste des plans tirés de ses films précédents. Robert Clouse utilisera à peine 15 minutes du travail effectué par Bruce Lee, principalement pour le final au restaurant : pour les combats contre Dan Inosanto, Ji Han Jae et Kareem Abdul Jabbar ; quand la doublure affronte Hugh O'Brian, puis découvre Dean Jagger, il y a des petits plans par ci par là ("à la base" ces plans devaient servir pour les 3 combats précédents); et il y a aussi beaucoup plus tôt dans le film, une scène où le petit Dragon n’apparaît pas, le court combat entre Kareem Abdul Jabbar et James Tien.
  • Les scènes où l'on voit les funérailles de Billy sont en fait un montage avec les scènes des vraies funérailles de Bruce Lee.
  • Le scénario de ce film écrit par Robert Clouse (sous le pseudonyme Jan Spears) a alimenté certaines rumeurs concernant la mort de Bruce Lee, selon lesquelles il aurait été tué par des triades.
  • Kim Tai Chung a servi de doublure principale, il a fait l'intégralité des scènes parlantes et pour les bagarres il a fait les coups "simples". En revanche, les coups difficiles, les acrobaties et autres cascades spectaculaires ont été effectués par 2 autres doublures dont les noms sont inconnus… mais la rumeur que Yuen Biao est l'un d'eux revient régulièrement, ce qui peut être vrai, vu qu'il a fait partie de l'équipe de cascadeur de Sammo Hung durant de longues années.
  • C'est le dernier film dans lequel Gig Young apparaît. Le comédien est décédé 7 mois après la sortie en salles.
  • La musique du film, qui est à la fois le générique du début et le thème récurrent des combats, est composée par John Barry, qui a également composé les musiques de plusieurs James Bond.
  • Bien que Billy Lo soit incarné par la doublure de Bruce Lee la plupart du temps, le doublage français est tout de même assuré par la même VF : Bernard Murat puis Pierre Tessier.
  • Le combat entre Billy Lo et Hakim comporte une petite incohérence : À un moment donné, Billy perce la tapisserie en reculant, éblouissant ainsi Hakim avec de la lumière équivalente à une lumière du jour. Or l'action se passe la nuit. En fait, cette scène faisant partie du film de 1972 était censée se passer le jour.
  • La première version française distribuée par René Chateau s'est vue raccourcie en amputant des scènes comme les montages grossiers avec le visage de Bruce Lee et quelques scènes importantes comme Anne qui s'évanouit lors des funérailles, et le mannequin du Dr Land, mais heureusement comme The Big Boss, La Fureur de vaincre et La Fureur du dragon, le film aura un nouveau doublage pour les nouvelles éditions DVD en version intégrale.

Lien externe[modifier | modifier le code]