Le Jeu (divertissement)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Jeu (mind game))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Game.
Image I lost the Game
« J'ai perdu ».

Le Jeu, ou The Game, est un divertissement continuel dont le but est d'éviter de penser au jeu lui-même. Penser au jeu constitue une défaite, et selon les règles, il faut l'annoncer aux autres. Il n'est pas expliqué comment le gagner ; les joueurs ne peuvent donc qu'essayer d'éviter d'y penser aussi longtemps que possible. Ainsi, tout le monde joue au Jeu, même si tout le monde ne le sait pas. Venant des pays anglo-saxons, le jeu a été tantôt défini comme inutile et frustrant, tantôt comme un jeu de défi amusant et faisant passer le temps.

Règles[modifier | modifier le code]

Il existe trois règles fondamentales[1] :

  1. Tout le monde joue au Jeu (parfois restreint en : « tous les gens qui connaissent le Jeu y jouent », ou alors en « Tu joues continuellement au Jeu »).
  2. Qui pense au jeu y perd immédiatement. Si vous lisez ceci, vous avez donc perdu.
  3. Chaque défaite doit être annoncée à au moins une personne. Une phrase comme « J'ai perdu », « J'ai perdu le jeu », « Le jeu » ou chez quelques joueurs « Ca sent la perte » est ici très souvent employée. De plus, si vous faites perdre quelqu'un, vous devez aussi l'annoncer par un « Tu as perdu ».

Il convient de faire partager sa défaite pour ne pas être l'unique perdant du Jeu. La plupart des joueurs accordent une période de grâce d'environ une heure ou une demi-heure(voire 19 secondes dans certaines versions[réf. nécessaire]), après que quelqu'un a perdu, pendant laquelle les joueurs ne peuvent pas y perdre, ou ne pas l'annoncer (on parle alors de « Grace Time », ou temps de répit). Cela évite ainsi l'abus inutile de ce Jeu, en permettant aux joueurs de l'oublier momentanément. Selon les règles communes, ce Jeu ne s'arrête jamais et il est impossible d'y gagner. Cependant, l'une des principales variantes du Jeu explique que le jeu s'arrête si, et seulement si, le Premier ministre britannique annonce lors d'un discours « Le Jeu est fini »[2]. Une autre version permet aux joueurs d'annuler une défaite en faisant perdre le jeu à une autre personne dans les 10 premières secondes de défaite. Cela a pour effet de rendre le jeu plus dynamique. Certaines versions stipulent aussi que si tout le monde sait qu'il joue, alors tout le monde gagne le jeu. Une autre version stipule qui si l'on vous fait penser au jeu spontanément en vous faisant gagner, vous gagnez effectivement le jeu.

Dans certaines versions, notamment dans le sud de la France, toute personne qui perd le jeu doit faire un tour sur elle-même, ce qui rend le jeu d'autant plus frustrant.

Stratégies[modifier | modifier le code]

Certains joueurs ont développé diverses stratégies pour faire perdre les autres, comme en écrivant « J'ai perdu » sur des feuilles de papier autoadhésives collées dans des endroits publics, sur des posts internet, ou en le criant dans des foules. Graffiti sur les murs, inscriptions sur des billets de banques font également partie de ces stratégies. L'association du jeu à des objets du quotidien, à des nombres tels que le 42, le 69 ou à des aliments tels que la banane et certains agrumes, ou même aux nuages, peut accroître la difficulté du jeu.

Origines[modifier | modifier le code]

Les origines du Jeu sont incertaines. Une théorie affirme que quand un jour deux amis ratèrent leur dernier train et durent passer la nuit sur le quai, ils essayèrent de ne pas penser à leur situation : celui qui y penserait le premier perdrait[3]. Une autre explique qu'il fut inventé à Londres en 1996 « pour ennuyer les gens »[4]. La première allusion connue au Jeu sur le web date de 2002[4]. Le Jeu est un exemple d'effet rebond, également connu sous le nom de phénomène de l'ours blanc, dans lequel les tentatives d'empêcher certaines pensées les rendent plus persistantes. Un exemple classique d'effet rebond est la citation de Dostoïevski « Tentez de vous tenir à cette tâche : essayez de ne pas penser à un ours polaire, et vous verrez que cette maudite bête vous reviendra à l'esprit chaque minute… ». Une troisième théorie affirme qu'il a été inventé en Bretagne par une femme qui voulait cesser les litiges entre son mari et l'ancien colocataire de ce dernier. Ils disent que les deux hommes ont vécu dans le Nord Pas De Calais, et que celui qui s'est retrouvé seul avait, d'après les autres "fait son ours", donc les deux autres l'ont appelé Baloo, nom de l'ours du Livre de la jungle

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Teens around the world are playing 'the game' », sur CTV News.
  2. Un groupe Facebook consacré à la fin du jeu : « A specific addition to The Game states that if the British Prime Minister (Gordon Brown) says on television that The Game is over, The Game must end. »
  3. If you read this you've lost The Game, consulté le 22 octobre 2012
  4. a et b Teens around the world are playing 'the game', consulté le 22 octobre 2012