Le Jardin de Daubigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Jardin de Daubigny
Le Jardin de Daubigny
Le Jardin de Daubigny
Artiste Vincent van Gogh
Date Juillet 1890
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 53 × 104 cm
Localisation Hiroshima Museum of Art, Hiroshima (Japon)
Commentaire F776 / JH2104 - Réalisé à Auvers-sur-Oise
Le Jardin de Daubigny
Le Jardin de Daubigny
Le Jardin de Daubigny (avec le chat noir)
Artiste Vincent van Gogh
Date Juillet 1890
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 56 × 101,5 cm
Localisation Kunstmuseum de Bâle, prêt permanent de la collection Rudolf Staechlin, Bâle (Suisse)
Commentaire F777 / JH2105 - Réalisé à Auvers-sur-Oise

Le Jardin de Daubigny est un tableau peint par l'artiste néerlandais Vincent van Gogh en 1890, à Auvers sur Oise. C'est l'un des derniers tableaux du peintre. Il représente le jardin du peintre Charles-François Daubigny, qu'il admirait. Elle a été commencée le 12 juillet 1890, et Vincent écrit : « C'est l'une de mes toiles les plus voulues. » (Lettre à Théo, 23 juillet 1890).

Avant sa mort, Vincent lègue sa toile à Marie-Dominique, la veuve de Charles-François Daubigny, qui est loin d'imaginer qu'elle en deviendrait la propriétaire. Mais la toile ne lui est jamais arrivée. Deux mois et demi après la mort de Vincent, la veuve Daubigny meurt, en décembre 1890. Le tableau est placé chez le marchand d'art Julien Tanguy (le père Tanguy). En février 1894, Tanguy meurt aussi. Sa veuve refuse une offre basse d'Émile Schuffenecker, et renvoie le tableau à Johanna Van Gogh, la veuve de Théo. Elle-même est souffrante et cède finalement le tableau au faussaire. Ce dernier en fait une copie et la vend pour presque rien à un marchand nommé Ambroise Vollart.

En 1901, le faussaire et le critique Julien Leclerc remarquent que sur le croquis de Van Gogh, il y a un chat au premier plan. Et pour faire croire que la copie de Schuffenecker correspond au tableau de Vincent, ils rachètent l'original, masquent le chat et le revendent aussitôt. Après quoi, sur l'original d'Hiroshima, il n'y a pas de chat, alors que sur la copie conservée au Kunstmuseum de Bâle, ce chat est présent et correspond donc au croquis de Vincent van Gogh.

La même année, Vincent van Gogh a peint un autre tableau du même titre, selon un angle différent. L'œuvre, dont l'authenticité n'est pas contestée, est aujourd'hui conservée au Musée van Gogh d'Amsterdam.

Le Jardin de Daubigny, 1890, huile sur toile,
50.7 x 50.7 cm, Musée van Gogh, Amsterdam