Le Goût du saké

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Goût du saké

Titre original Sanma no aji
Réalisation Yasujirō Ozu
Scénario Kôgo Noda
Yasujirō Ozu
Acteurs principaux

Chishu Ryu,
Shima Iwashita,
Keiji Sada

Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Sortie 1962
Durée 113 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Goût du saké (dont le titre original est 秋刀魚の味, Sanma no aji, littéralement : Le Goût du poisson d'automne) est un film japonais réalisé par Yasujirō Ozu, sorti en 1962.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un père, veuf, cadre dans une entreprise industrielle vit avec sa fille et son dernier fils. Le soir, après le travail, il retrouve ses amis pour boire du saké dans un café où ils ont leurs habitudes. L'un d'eux lui propose un gendre pour sa fille. Il prend alors peu à peu conscience que sa fille est en âge de se marier et qu'il doit, au risque de se retrouver seul, libérer sa fille de son emprise paternelle.

D'abord, cédant à son angoisse de la solitude et à son égoïsme, il nie la nécessité du mariage, mais l'évènement devient inéluctable lorsqu'il croise l'un de ses anciens professeurs, dont la fille a sacrifié sa jeunesse pour s'occuper de son père.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du dernier film du cinéaste, sorti en salles moins d'un mois avant qu'il ne décède le des suites d'un cancer.
  • Le Goût du saké n'est pas le titre original du film. Le titre d'origine, Sanma no aji, signifie "Le goût du cololabis saira", un poisson populaire au Japon, consommé massivement en automne.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix du meilleur second rôle féminin (Kyôko Kishida), lors des Blue Ribbon Awards 1963.
  • Prix de la meilleure photographie, meilleur second rôle masculin (Eijirô Tono) et meilleur second rôle féminin (Kyôko Kishida), lors du Mainichi Film Concours 1963.

Liens externes[modifier | modifier le code]