Le Gaucher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Gaucher (The Left Handed Gun) est un film américain réalisé par Arthur Penn, sur un scénario de Gore Vidal, sorti en 1958.

Synopsis[modifier | modifier le code]

William Bonney, errant épuisé dans le désert, est recueilli par un éleveur, Tundstall, homme juste et nourri de lectures bibliques qui le prend en affection. Un peu plus tard cet éleveur, qui refuse l'emploi des armes, est tué dans une embuscade par quatre notables, éleveurs rivaux qui ont réussi à soudoyer le veule shérif Brady. Billy, qui arrive aussitôt sur les lieux mais ne peut que constater la mort de son protecteur, décide de le venger.

Il abat d'abord deux des tueurs, mais dans l'incendie qui accompagne l'affrontement a le bras gauche gravement brûlé (il est excellent tireur et gaucher). Il se remet peu à peu dans un village voisin, tandis qu'est affichée la proclamation d'amnistie du gouverneur du territoire sur la guerre entre éleveurs. Billy, que le journal local considère comme mort dans l'incendie, n'admet pas que l'amnistie pardonne les deux meurtriers impunis de son ex-patron tandis que lui-même est officiellement enterré.

Son ami Pat Garrett le protège. Mais l'ayant invité à son mariage, il change d'avis quand Billy abat le dernier des assassins au milieu des réjouissances. Dès lors Garrett, blessé et outragé, accepte la charge de shérif qu'on lui propose et se donne pour tâche d'arrêter Billy. Il l'arrête en effet, après que les deux amis et complices de Billy eurent été tués. Billy, enchaîné et promis à la pendaison, réussit cependant à s'enfuir. L'affrontement final entre Pat Garrett et Billy the Kid a lieu, et Billy est abattu, alors qu'il n'était pas armé: « He went for an empty holster » (il a tendu la main vers un étui vide), dit Garrett.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le Gaucher est le premier long métrage d'Arthur Penn qui a auparavant travaillé pour la télévision et au théâtre où il a eu un certain succès[1]. Il y retrouve les méthodes et l'esthétique qu'il a connues lors du tournage de dramatiques pour la télévision : noir et blanc, petit budget et jeu d'acteur venu des méthodes de l'Actors Studio[2]. Mais ses rapports sont très durs avec le studio qui produit le film, la Warner : une fois le tournage terminé, les rushes sont confiés à un monteur par la production et Arthur Penn n'a plus aucun contrôle sur son film dont il apprendra la sortie en la voyant annoncée sur une affiche à New York[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le Gaucher est un échec commercial et critique au point qu'Arthur Penn retournera travailler comme metteur en scène de théâtre pour plusieurs années[2].

Analyse[modifier | modifier le code]

Selon Peter Biskind, Le Gaucher est « un Billy the Kid à la fibre freudienne[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Peter Biskind, Le Nouvel Hollywod, Le Cherche Midi (réédité en Points),‎ , 692 p. (ISBN 978-2-7578-0427-8), p. 32.
  2. a et b (en) Dave Kehr, « Arthur Penn, Director of Bonnie and Clyde, Dies », New York Times,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]