Le Gast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Gast
Image illustrative de l'article Le Gast
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Saint-Sever-Calvados
Intercommunalité Communauté de communes Intercom Séverine
Maire
Mandat
poste vacant
2014-2020
Code postal 14380
Code commune 14296
Démographie
Gentilé Gatinais
Population
municipale
223 hab. (2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 45″ N 1° 04′ 34″ O / 48.795833, -1.07611148° 47′ 45″ Nord 1° 04′ 34″ Ouest / 48.795833, -1.076111  
Altitude Min. 202 m – Max. 347 m
Superficie 12,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Le Gast

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Le Gast

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Gast

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Gast

Le Gast est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 223 habitants[Note 1] (les Gatinais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud-ouest du Bocage virois, au sud de la forêt de Saint-Sever. Son bourg est à 6 km au sud-ouest de Saint-Sever-Calvados, à 14 km au sud-est de Villedieu-les-Poêles et à 18 km à l'ouest de Vire.

Le bourg est traversé par la route départementale no 81 qui permet de rejoindre Saint-Sever-Calvados au nord et Saint-Pois au sud. La D 301 partage une section commune avec la D 81 et mène au nord-ouest à Fontenermont et au sud-est à Saint-Michel-de-Montjoie. Partant du bourg, la D 302 le relie à Champ-du-Boult à l'est. Les accès autoroutiers les plus proches (A84) sont ceux de Villedieu-les-Poêles (sorties 37 et 38).

Le Gast est majoritairement dans le bassin de la Sienne dont l'eau est pompée en aval de la retenue du Gast (barrage du Gast), qui délimite le territoire au nord et qui prend sa source sur la commune de Saint-Sever-Calvados voisine. Deux modestes affluents parcourent le territoire communal. La partie est et sud-est est bordée par le Glanon qui prend sa source au Hamel de Haut et appartient donc au bassin de la Sée.

Le point culminant (347/348 m) se situe à l'est, entre lieux-dits les Crières et le Hamel de Haut. La cote de 346 m est également atteinte par une colline voisine au sud. Le point le plus bas (202 m) correspond à la sortie de la Sienne du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère et forestière.

Communes limitrophes du Gast[1]
Saint-Sever-Calvados Saint-Sever-Calvados Saint-Sever-Calvados
Coulouvray-Boisbenâtre (Manche) du Gast[1] Champ-du-Boult
Coulouvray-Boisbenâtre (Manche) Coulouvray-Boisbenâtre (Manche) Saint-Michel-de-Montjoie (Manche)


Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Le Gast provient très certainement de l'ancien français gast, issu du latin vastus, désignant un désert, une terre inculte[2]. Il est présent dans beaucoup de toponymes du nord-ouest : Saint-Denis-le-Gast (Manche), Saint-Loup-du-Gast, Gastines et Saint-Denis-de-Gastines (Mayenne), Montreuil-le-Gast (Ille-et-Vilaine)… Il est présent au nord de la ligne Joret, notamment en Cotentin, sous la forme vast : Le Vast, Hardinvast, Tollevast, Martinvast, Sottevast

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la paroisse du Gast dépendait du diocèse de Coutances, de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Montbray.

En 1790, durant la période révolutionnaire, Le Gast appartient au canton de Saint-Sever-Calvados, district de Vire, département du Calvados.

En 1794, la commune du Gast se dénomme Le Gust et acquiert sa dénomination actuelle en 1801 (bulletin des lois)[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
- juin 1995 Georges Godefroy    
juin 1995 mars 2008 Rémi Benoist SE Agriculteur
mars 2008 juillet 2014[4] Yves Rondel[5] DVD Inspecteur de l'Éducation nationale, conseiller général
2014 en cours en attente d'élection    
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 223 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Le Gast a compté jusqu'à 1 013 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
957 809 976 983 979 1 013 993 986 960
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
860 839 889 878 882 840 806 725 748
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
723 676 677 566 644 700 766 603 623
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
529 473 417 311 252 255 253 223 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Ressources et productions[modifier | modifier le code]

La région du Gast est réputée pour son granite (granite bleu) qui sert de matériaux à beaucoup de constructions de la région (églises, habitations…). Autrefois, la majorité des habitants du Gast travaillait dans les carrières de granite à proximité ou sur le territoire de la commune. Aujourd'hui, il ne subsiste plus qu'une seule carrière importante en activité sur la commune de Saint-Michel-de-Montjoie (il existe toujours de nombreuses autres petites carrières).

L'activité principale du Gast est l'agriculture (élevage).

Monuments et sites remarquables[modifier | modifier le code]

Ancienne carte postale du site de la Pierre coupée

Le village dispose d'une église de style roman, où se trouvent un autel et un baldaquin du XVIIe siècle[réf. nécessaire], un retable avec un bas-relief représentant la Sainte Famille du XVIIe siècle et un évêque-reliquaire en pierre du XVe / XVIe siècle.

La commune du Gast se situe à proximité de la forêt domaniale de Saint-Sever, dont une partie s'étend sur le territoire de la commune (les bois présents sur la commune du Gast appartiennent pour la plupart à des propriétaires privés).

Le village abrite également dans la forêt un dolmen à la forme particulière sur le site dit de la Pierre Coupée ou Pierre couplée.
La pierre du Gast, un granite bleu brisé de 300 tonnes, serait le plus lourd des dolmens du néolithique (vers -2500). Cependant, il n'est pas prouvé qu'il s'agisse réellement d'un dolmen (c'est-à-dire issu d'une activité humaine), car il semble plus vraisemblable qu'il ait été façonné par l'érosion[7].

La retenue d'eau

En raison de la construction d'un barrage dans le lit de la Sienne (à cet endroit petit ruisseau) en lisière de la forêt domaniale de Saint-Sever, la commune du Gast dispose d'une retenue d'eau abritant une petite réserve ornithologique. Les espèces d'oiseaux visibles sont le fuligule milouin, le grèbe castagneux, le grand cormoran, le héron cendré, le foulque macroule, la Gallinule poule d'eau, le fuligule morillon, la bécassine des marais, le grèbe huppé, la sarcelle d'hiver, le chevalier guignette et le canard colvert[8].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Tous les ans, le village organise une fête le premier dimanche d'août.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253247-9), p. 145
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Le Gast », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté en {{{datecons}}})
  4. « Décès d'Yves Rondel, conseiller général du canton de Saint-Sever-Calvados », sur calvados.fr, Conseil général du Calvados (consulté le 16 juillet 2014)
  5. a et b Réélection 2014 : « Le Gast (14380) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 avril 2014)
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  7. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel,‎ 1857 (lire en ligne), p. 121
  8. Source Office national des forêts

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cartes[modifier | modifier le code]

Des liens vers des cartes et vues satellites sont disponibles en cliquant sur les coordonnées dans le cadre supérieur droit de l'article.

Statistiques et chiffres[modifier | modifier le code]