Le Fils d'Astérix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Fils d'Astérix
27e album de la série Astérix
Scénario Albert Uderzo
Dessin Albert Uderzo

Personnages principaux Astérix, Obélix

Éditeur Les Éditions Albert René
Collection Astérix
Première publication 1983
ISBN 978-2864970118
Nb. de pages 48
Albums de la série Astérix
Précédent L'Odyssée d'Astérix Astérix chez Rahàzade Suivant

Le fils d'Astérix est un album de bande dessinée de la série de René Goscinny et Albert Uderzo Astérix qui a été publié en 1983. Albert Uderzo a écrit le scénario et réalisé les dessins. L'album a été tiré à 1 700 000 exemplaires [réf. nécessaire].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Astérix découvre sur son seuil un berceau garni d'un chérubin blond. Pas une lettre d'explication. Bien sûr, on jase dans le village mais, très vite, on fait front commun contre l'adversité romaine, plus pugnace et rusée que de coutume et qui semble en vouloir particulièrement à l'enfant sans nom... Les Gaulois comprennent alors que le bébé leur a été confié rapport à la garantie de sécurité qu'ils offrent. Et ils seront à la hauteur de leur réputation comme toujours...

Nouveaux personnages[modifier | modifier le code]

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

  • Planche 41 case 2 : Barbe Rouge fait allusion à une certaine Barbara de Brest à qui il veut rendre visite. L'auteur fait allusion au poème Barbara de Jacques Prévert qui justement se passe à Brest. De plus, lorsqu'il abandonne son navire, Baba fredonne le poème "Barbara" de Prévert.
  • Erreur factuelle: l'histoire se déroule en -47 ou -46, et pas en -50.
  • Le bébé fait allusion à Obélix quand il tombe dans la marmite du druide quand il était petit.
  • Comme Idéfix, le bébé adore dormir près des arbres.
  • Un florilège de chants martiaux se déverse sur l'intrigue : le Rêve passe, la Madelon, les Allobroges, Tiens voilà du boudin, Sambre et Meuse...
  • Bonnemine gagne ici en humanité, touchante dans son attachement inavoué à l'enfant trouvé.

Dans les autres langues[modifier | modifier le code]

  • Anglais: "Asterix and Son"
  • Catalan: El fill d'Astèrix
  • Coréen:아스테릭스의아기
  • Tchèque: Asterixův syn
  • Néerlandais: De zoon van Asterix
  • Finnois: Asterixin poika
  • Allemand: Der Sohn des Asterix
  • Grec: Ο γιος του Αστερίξ
  • Italien: Il figlio di Asterix
  • Norvégien: Asterix & sønn
  • Portugais: O filho de Astérix
  • Polonais: Syn Asteriksa
  • Serbe: Астерикс и син
  • Turc: Asteriks'in Oğlu