Le Droit de lire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Droit de lire est une nouvelle de Richard Stallman, fondateur du mouvement pour les logiciels libres. Il s'agit d'une mise en garde qui se passe dans un avenir où des technologies de contrôle de la copie sont employées pour restreindre la lecture des livres: partager un livre ou autre œuvre écrite est un crime passible d'emprisonnement.

En particulier, cette nouvelle montre l'impact d'un tel système sur les exigences faites aux étudiants d'université. L'un d'eux fait face à un dilemme où il doit décider s'il va prêter son ordinateur à une étudiante qui pourrait peut-être alors accéder illégalement aux documents qu'il a achetés.

Ce récit a la caractéristique d'avoir été écrit avant l'adoption généralisée des technologies de gestion des droits numériques et d'avoir prédit les tentatives d'utiliser l'ordinateur pour restreindre l'usage que font les usagers des documents, comme l'Informatique de confiance.

Liens externes[modifier | modifier le code]