Le Dingue du Palace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dingue du Palace (The Bellboy) est un film américain écrit, produit et réalisé par Jerry Lewis, sorti en 1960.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Stanley est groom dans un grand hôtel de Miami. Il est calme et ne dit pas un mot. Un jour, la superstar de cinéma, Jerry Lewis arrive dans cet hôtel. Tout le monde note la ressemblance avec Stanley

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

ainsi que Cary Middlecoff, Art Terry, Frankie Carr, Joe Mayer, Stanley Allan, Duke Art Jr, Isobel Elsom,

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le Dingue du Palace est le premier film entièrement écrit, produit, réalisé et interprété par Jerry Lewis. Sans histoire ni intrigue véritable, le spectateur observe pendant 68 minutes les allées et venues du plus dingue des grooms, Stanley (Jerry, dans un rôle entièrement muet), au luxueux Fontainebleau Hotel de Miami Beach. Le reste est un prétexte sans équivoque pour le comique de pousser son art à la limite de l'absurde et du génie.

Le film, rarement présenté à la télévision, est à découvrir et à considérer comme une pièce maîtresse de l'auteur, peut-être même la plus aboutie, car n'entrent pas ici en considération les exposés moralisateurs et autres scènes larmoyantes qui alourdissent la majorité de ses autres films. Du comique à l'état pur, une création noble, artistiquement ambitieuse et pourtant sans prétention, dans la lignée très restreinte des Jacques Tati, avec autant de panache et de dignité.

L'intérêt constant est enrichi par divers caméos d'artistes comme Milton Berle, mais également quelques artistes du music-hall qui surgissent faire leur numéro (Bill Richmond, imitateur de Stan Laurel).

L'hôtel Fontainebleau a également servi de décor pour le début de Goldfinger, où James Bond empêche Auric Goldfinger de tricher aux cartes.

Le film est sorti en salle aux États-Unis le 20 juillet 1960, en Europe à partir de janvier 1961.

Lien externe[modifier | modifier le code]