Le Dieu manchot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Dieu manchot
Auteur José Saramago
Genre Roman historique
Version originale
Titre original Memorial do convento
Éditeur original Caminho
Langue originale Portugais
Pays d'origine Drapeau du Portugal Portugal
Lieu de parution original Lisbonne
Date de parution originale 1982
ISBN original 972-74-7003-3
Version française
Traducteur Geneviève Leibrich
Lieu de parution Paris
Éditeur Métailié et Albin Michel
Collection Les Grandes Traductions
Date de parution 1987
Nombre de pages 397
ISBN 978-2-226-02868-6

Le Dieu manchot (en portugais Memorial do convento) est un roman historique de l'écrivain portugais José Saramago paru en 1982.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, le roi Jean V de Portugal ordonne la construction du couvent de Mafra après le « miracle » qui a rendu Dona Maria Ana d'Autriche enfin enceinte après de multiples tentatives infructueuses. La cour est en liesse, de même que le compositeur Domenico Scarlatti qui enseigne le clavecin à la reine.

De nombreux travailleurs anonymes participent au gigantesque chantier. Parmi eux, Balthasar, un ex-soldat manchot muni d'un crochet à la main gauche, est épris de Blimunda, une femme d'origine modeste, mais douée de l'étrange pouvoir de voir les gens de l'intérieur. Les deux amoureux connaissent un prêtre, Bartolomeu de Gusmão, le père de l'aérostation. Le trio amorce la construction d'une machine volante, la Passarola, qui lévite grâce à l'action conjuguée du Soleil, de l'ambre, des sphères de verre et de certains métaux qui concentrent la puissance des volontés alors piégés à l'intérieur de l'invention.

Un jour, pendant que Balthasar s'occupe à l'entretien de la Passarola, les câbles qui empêchaient la machine de s'envoler cèdent et l'engin s'élève dans les airs avant de s'écraser plus loin. Capturé par l'Inquisition, Balthasar est accusé de sorcellerie. Blimunda recueille ses dernières volontés, avant qu'il ne meure, condamné au bûcher.

Éditions du roman[modifier | modifier le code]