Le Diadème de béryls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Diadème de béryls
Publication
Auteur Arthur Conan Doyle
Titre d'origine The Adventure of the Beryl Coronet
Langue Anglais
Parution Drapeau : Royaume-Uni Mai 1892,
Strand Magazine (mensuel)
Recueil Les Aventures de Sherlock Holmes
Intrigue
Personnages Sherlock Holmes
Docteur Watson
Alexander Holder (client)
Mary Holder
Arthur Holder
Sir George Burnwell
Nouvelle précédente/suivante
Précédent Un Gentleman célibataire Les Hêtres rouges Suivant
Alexander Holder, désespéré, face à Holmes et Watson. Dessin de Sidney Paget.

Le Diadème de béryls (The Adventure of the Beryl Coronet en version originale), est l'une des cinquante-six nouvelles d'Arthur Conan Doyle mettant en scène le détective Sherlock Holmes. Elle est parue pour la première fois dans la revue britannique Strand Magazine en mai 1892, avant d'être regroupée avec d'autres nouvelles dans le recueil Les Aventures de Sherlock Holmes (The Adventures of Sherlock Holmes).

Résumé[modifier | modifier le code]

Un banquier, Alexander Holder, prête 50 000 livres sterling à un client et reçoit un diadème comme garantie. Pour plus de sécurité, il décide de ne pas le laisser au coffre dans son bureau et l'emporte à son domicile. Pendant la nuit, il se réveille et aperçoit son fils Arthur, le diadème à la main. La nièce de Holder, Mary, qui est accourue, s'évanouit. Trois béryls manquent sur le diadème. Holder décide de contacter Holmes afin de retrouver les pierres. Au cours de son enquête, Holmes n'est pas convaincu de la culpabilité d'Arthur. Après l'examen de traces de pas dans la neige, autour de la maison, il découvre la vérité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]