Le Diable au corps (film, 1947)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Diable au corps.

Le Diable au corps

Description de cette image, également commentée ci-après

L'affiche japonaise du film

Titre original Le Diable au corps
Réalisation Claude Autant-Lara
Scénario Claude Autant-Lara
Jean Aurenche
Pierre Bost
Acteurs principaux
Sociétés de production Transcontinental Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 1947
Durée 125 minutes[1]
112 minutes[2]

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Diable au corps est un film français de Claude Autant-Lara sorti en 1947.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, une jeune fiancée, aide soignante dans un hôpital militaire, prend pour amant un lycéen, trop jeune pour rejoindre l'armée. Suite à un rendez-vous manqué sur un ponton, Marthe épousera son fiancé Jacques, un militaire au front. Les amants regretteront par la suite de ne pas s'être retrouvés à ce moment-là. Ils envisageront même le suicide en évoquant cet épisode qui fit basculer leur vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

« À la vision du Diable au corps, Jean Cocteau, grand seigneur, rend hommage au travail d’Autant-Lara et écrit : "On aime les personnages, on aime qu’ils s’aiment, on déteste avec eux la guerre et l’acharnement public contre le bonheur". »

— Francis Girod, Discours prononcé lors de sa réception sous la Coupole en hommage à Claude Autant-Lara


Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b selon Unifrance (Cf. lien externe)
  2. a et b Selon Cinéressources.net (Cf. lien externe)
  3. (en) 1947 « Oscar Chronicle » Scandale à la sortie du film à Bordeaux
  4. Claude Autant-Lara, réactions au diable au corps