Le Dernier Rempart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Dernier rempart)
Aller à : navigation, rechercher

Le Dernier Rempart

Titre québécois Le Dernier Combat
Titre original The Last Stand
Réalisation Kim Jee-woon
Scénario Jeffrey Nachmanoff
George Nolfi
Acteurs principaux
Sociétés de production Di Bonaventura Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Sortie 2013
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dernier Rempart ou Le Dernier Combat au Québec (The Last Stand) est un film d'action américain photographié et réalisé par Kim Jee-woon, sorti en 2013.

Premier film américain du réalisateur sud-coréen, il met en vedette Arnold Schwarzenegger, dont c'est son premier rôle principal dans un film depuis Terminator 3 : Le Soulèvement des machines, en 2003. Les autres rôles notables sont incarnés par Forest Whitaker, Eduardo Noriega, Johnny Knoxville, Jaimie Alexander, Rodrigo Santoro, Luis Guzmán, Zach Gilford, Peter Stormare et Génesis Rodríguez.

Le Dernier Rempart narre l'histoire d'un shérif d'une petite ville d'Arizona, aidé par ses adjoints, qui tente de stopper un dangereux trafiquant de drogue en cavale qui tente de franchir la frontière mexicaine.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le shérif d'une petite ville de l'Arizona, aidé de ses trois adjoints, se retrouve seul pour défendre sa ville à l'approche d'un dangereux chef de cartel de stupéfiants. Lequel alors en fuite, tente d'échapper au FBI en passant la frontière mexicaine.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ray Owens est le shérif de la ville de Sommerton Junction, en Arizona. Autrefois policier à Los Angeles, il a quitté ce poste après l'échec d'une mission qui coûta notamment la vie à ses collègues et s'est résigné à mener une vie dans une ville où de petites infractions à la loi sont commises. Parallèlement, à Las Vegas, des agents du F.B.I., dirigés par l'agent Bannister, sont chargés de convoyer Gabriel Cortez, dangereux trafiquant de drogue. Mais avec l'aide de ses complices, Cortez parvient à mener une évasion audacieuse et à s'échapper, emmenant l'agent Richards dans sa fuite comme otage à bord d'une Corvette ZR1 modifiée. Bannister tente de placer un barrage de police à Bullhead City, en Arizona, afin de l'arrêter, mais les hommes de Cortez parviennent à dégager la route et à éliminer les policiers, pour lui laisser continuer sa route. Par la suite, le fugitif réussit à immobiliser deux véhicules du SWAT dirigés vers Sommerton.

À Sommerton, Owens envoie deux adjoints, Bailey et Torrance, afin de visiter la maison d'un agriculteur local, qui a manqué son habituelle livraison de lait. Après avoir découvert le vieil homme assassiné d'une balle dans la tête, les deux adjoints suivent les traces de pneus qui les mènent à l'acolyte de Cortez, Burell, et ses sbires, installés près d'un pont mobile à travers un canyon marquant la frontière américano-mexicaine. Une fusillade s'ensuit entre les adjoints du shérif et les criminels, jusqu'à l'arrivée d'Owens, qui réussit à ramener ses collègues dans sa voiture afin des les ramener en ville. Toutefois, Bailey, gravement blessé au cours de l'assaut, meurt quelques instants plus tard.

Peu de temps après avoir été informé par Bannister de la présence de Cortez, Owens, se retrouvant seul pour défendre Sommerton de l'approche de Cortez, est aidé par Torrance, ainsi que de Figuerola, shérif senior adjoint. Il recrute également Frank Martinez, ancien Marine, qui fut ami avec Bailey et également l'ancien petit ami de Torrance, et aussi Lewis Dinkum, collectionneur d'armes à feu déjanté, afin de stopper l'avancée du trafiquant et des hommes de main.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[3] et Version québécoise (V. Q.) sur Doublage Québec[4]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu entre octobre 2011 à février 2012 au Nouveau-Mexique et au Nevada[5],[6] avec un budget de 45 000 000 de dollars.

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

La première du Dernier Rempart a eu lieu à Dallas le 12 janvier 2013, suivi d'une autre à Hollywood le 14 janvier 2013[7]. Le long-métrage sort en salles le 18 janvier 2013 aux États-Unis et le 23 janvier 2013 en France. Le film est distribué quelques jours plus tôt, à Hong Kong le 12 janvier 2013, connaissant une sortie limitée[7].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Dans les pays anglophones, Le Dernier Rempart rencontre un accueil allant de mitigé à positif de la part des critiques professionnelles, récoltant 60 % d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basé sur 152 commentaires collectés et une note moyenne de 5.7/10[8] et un score de 54/100 sur le site Metacritic, basé sur 33 commentaires collectés[9]. En France, le film obtient des critiques mitigées, obtenant une note moyenne de 2,6/5 sur le site AlloCiné, basé sur 20 commentaires collectés[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial [1] 48 330 757 $ US
Drapeau des États-Unis États-Unis[1] 12 050 299 $ US 6
Drapeau de la France France[11] 264 010 entrées 6

Lors de sa sortie, Le Dernier Rempart n'a pas rencontré un véritable succès commercial au box-office, ne parvenant qu'à totaliser que 48 330 000 de dollars de recettes mondiales, dont 12 000 000 $ sur le territoire américain[1].

Sorti le 18 janvier 2013 aux États-Unis dans 2 913 salles, Le Dernier Rempart fait un mauvais démarrage au box-office, puisqu'il parvient à se positionner à la neuvième place des meilleures recettes le week-end de sa sortie avec 6 281 433 $, soit 2 156 $ par salles[1]. Le week-end suivant, le long-métrage connaît une perte de 65,8% de ses bénéfices, chutant à la seizième place, en ayant engrangé 2 150 562 $, pour 738 $ par salles et un cumul de 10 684 507 $ [1]. Resté 6 semaines à l'affiche, Le Dernier Rempart totalise 12 050 299 $ en fin d'exploitation, ce qui est un échec commercial, au vu de son budget de production[1]. Il parvient à engranger 36 280 458 $ de recettes dans les pays étrangers, obtenant son meilleur résultat en Chine avec 7 790 000 $[1]. L'addition des recettes américaines et internationales portent le total de 48 330 757 $ au box-office mondial [1].

Sorti le 23 janvier 2013 en France dans 390 salles, Le Dernier Rempart démarre à la sixième place du box-office avec 156 206 entrées en première semaine, ce qui constitue le plus mauvais démarrage d'un film avec Arnold Schwarzenegger dans un rôle principal sur le territoire français depuis les années 1990 (après La Course au jouet, sorti en 1996 avec 97 477 entrées en première semaine et Dommage Collatéral, sorti en 2002 et ses 166 874 entrées en première semaine), avant d'être détrôné par Sabotage, sorti en 2014, avec 88 534 entrées la première semaine[12]. Au bout de six semaines resté à l'affiche, Le Dernier Rempart n'est parvenu qu'à totaliser 264 010 entrées[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « The Last Stand », sur Box Office Mojo (consulté le 1er février 2013)
  2. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/133615
  3. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 10 janvier 2013
  4. « Carton de doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 2 février 2013
  5. « The Last Stand, Starring Arnold Schwarzenegger, Starts Filming », ComingSoon.net, CraveOnline,‎ 17 octobre 2011 (consulté le 19 octobre 2011)
  6. (en) Le Dernier Rempart sur l’Internet Movie Database
  7. a et b (en) Le Dernier Rempart sur l’Internet Movie Database, consulté le 13 décembre 2013.
  8. (en) « The Last Stand », sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 janvier 2013).
  9. (en) « The Last Stand », sur Metacritic (consulté le 25 janvier 2013).
  10. « Le Dernier Rempart : Critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 13 décembre 2013).
  11. a et b « Le Dernier Rempart », sur Jp's Box-office (consulté le 1er février 2013).
  12. « Box-office français des films avec Arnold Schwarzenegger », sur Jp Box-office (consulté le 13 décembre 2013).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]