Le Dernier Secret du Poseidon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dernier Secret du Poseidon

Titre original Beyond the Poseidon adventure
Réalisation Irwin Allen
Scénario Nelson Gidding
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1979
Durée 114 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dernier Secret du Poseidon (Beyond the Poseidon Adventure) est un film catastrophe américain sorti en 1979 et réalisé par Irwin Allen. C'est la suite de L'Aventure du Poseidon. Ce film connaît un énorme échec commercial et critique ; c'est le seul film catastrophe de Allen qui n'a pas eu de nominations aux Academy Awards.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1972 une lame de fond a retourné le luxueux paquebot Poséidon au milieu de l'océan, et les quelques survivants attendent maintenant les secours. Ceux-ci arrivent par l'intermédiaire de Mike Turner, capitaine d'un remorqueur. Dans le même temps, des terroristes ayant intercepté l'appel de détresse du Poséidon se rendent également sur place afin de faire main basse sur l'or et le plutonium présent dans le paquebot. Tout le monde doit cependant se dépêcher, car à l'intérieur du navire, l'eau continue d'immerger les ponts...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Version télévisée[modifier | modifier le code]

Dans le montage pour la télévision, il y a vingt minutes supplémentaires pour le film. Mais dans le DVD, ces images supplémentaires ajoutées n'ont pas été publiées. Par contre, il y a un DVD édition spéciale qui comporte ces séquences supplémentaires.

La suite abandonnée[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Irwin Allen avait prévu une troisième suite où les survivants du naufrage racontaient la catastrophe, mais au mauvais moment, le tunnel qu'ils passent s'effondre et ces survivants devaient sortir du tunnel, mais ce principe a été utilisé pour le film catastrophe de Rob Cohen intitulé Daylight.[réf. nécessaire]

Résultats au Box-Office[modifier | modifier le code]

Estimé à 25 000 000 de dollars de budget, le film n'en récupéra pas la moitié dans son exploitation sur le territoire américain. Avec Le Jour de la fin du monde et Airport 80 Concorde, ce titre compte parmi les gros échecs commerciaux qui mirent fin à la veine "catastrophe" des années 1970.