Le Dernier Olympien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Dernier Olympien
Auteur Rick Riordan
Genre Roman
Fantasy
Version originale
Titre original The Last Olympian
Éditeur original Hyperion Books
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale
ISBN original 978-1423101475
Version française
Traducteur Mona de Pracontal
Lieu de parution Paris
Éditeur Albin Michel
Collection Wiz
Date de parution
Type de média Livre papier
Couverture John Rocco
Nombre de pages 425
ISBN 978-2226209528
Série Percy Jackson
Chronologie
Précédent La Bataille du labyrinthe

Le Dernier Olympien (titre original : The Last Olympian), écrit par Rick Riordan et paru aux éditions Hyperion Books en 2009, est le cinquième tome de la série Percy Jackson. Il a été traduit en français par Mona de Pracontal.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le livre commence quand Rachel propose à Percy de partir en vacance avec elle, mais Beckendorf, un de ses amis de la colonie des Sangs-Mêlés (demi-dieux) vient le chercher pour effectuer une mission délicate : détruire le bateau où Luke entraîne une armée pour le roi des titans : Cronos. Percy survit à la mission mais hélas, Beckendorf meurt quand le bateau explose. Percy perd connaissance et se retrouve au palais de son père, Poséidon, qui mène alors une guerre contre le titan des océans : Océanos. Poséidon dit à Percy de retourner à la colonie pour écouter la grande prophétie. Percy et ses amis sangs-mêlés vont ensuite à Manhattan pour protéger l'Olympe qui se situe au sommet de l'Empire State Building de l'armée des titans. Malheureusement, les dieux ne peuvent les aider car ils sont en train de combattre une menace plus grande que Cronos : Typhon, le fléau de l'Olympe, qui avait failli les battre plus de 4000 ans auparavant. Percy et ses amis font preuve de courage et de sang-froid et vont réussir à battre l'armée de Cronos grâce à l'aide des chasseresses d'Artémis menées par Thalia, fille de Zeus, des centaures (poneys fêtards) menés par Chiron et de l'armée de morts vivants d'Hadès, dieu des enfers, qui, convaincu par son fils Nico Di Angelo de les aider, arrive au dernier moment pour les sauver. Grâce au secours de Poséidon, les dieux sortiront vainqueurs du combat contre Typhon. Percy, Annabeth, Thalia, Grover et Tyson seront récompensés par les dieux pour leur courage. À la fin du livre Percy se décide enfin à embrasser Annabeth.

Prophétie[modifier | modifier le code]

Contrairement aux précédents ouvrages, la prophétie ne concerne aucune quête. Il s'agit uniquement de la Grande Prophétie qui décidera du sort de l'Olympe. Percy Jackson la reçoit de l'Oracle et la lit devant ses amis :

  • Un demi-dieu fils des dieux aînés, (1)
  • Atteindra l'âge de seize ans contre vents et marées, (2)
  • Le monde pris dans un sommeil sans fin il verra, (3)
  • L'âme du héros, une lame maudite la fauchera. (4)
  • Un choix suprême mettra fin à ses jours. (5)
  • Pour l'Olympe préserver ou céder sans retour. (6)
  • (1) Le demi-dieu est Percy Jackson qui est le fils de Poséidon, un des dieux aînés.
  • (2) Percy a atteint l'âge de 16 ans malgré tous les obstacles de ses précédentes quêtes.
  • (3) Le dieu Morphée a endormi la ville de New York pour permettre à Cronos d'envahir Manhattan.
  • (4) Le héros en question est Luke Castellan, fils d'Hermès. Il sera tué par le poignard d'Annabeth. Le poignard est maudit car Luke n'a pas respecté sa promesse en l'offrant à Annabeth : qu'ils formeraient une vraie famille.
  • (5) Le choix est celui de Percy : faire confiance à Luke et lui donner le poignard afin qu'il détruise Cronos en se poignardant lui-même à son talon d'Achille.
  • (6) Si Percy ne lui avait pas donné le poignard, l'Olympe aurait été condamné à la destruction.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]