Le Désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Désert (homonymie).
Le Désert
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Vassy
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Vassy
Maire
Mandat
Philippe Lehugeur
2014-2020
Code postal 14350
Code commune 14222
Démographie
Gentilé Désertois
Population
municipale
83 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 20″ N 0° 48′ 42″ O / 48.905556, -0.811667 ()48° 54′ 20″ Nord 0° 48′ 42″ Ouest / 48.905556, -0.811667 ()  
Altitude Min. 132 m – Max. 186 m
Superficie 3,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Le Désert

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Le Désert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Désert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Désert

Le Désert est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 83 habitants[Note 1] (les Désertois[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Bocage virois. Son petit bourg est à 4,5 km au sud-est du Bény-Bocage, à 6 km à l'est de La Graverie, à 10 km au nord-est de Vire et à 15 km au nord-ouest de Vassy[2]. Couvrant 388 hectares, le territoire du Désert est le moins étendu du canton de Vassy.

Le territoire est à l'écart des grands axes routiers, n'étant traversé que par la route départementale no 294 est son annexe. La D 294 permet au nord-ouest de retrouver Beaulieu et d'accéder à la D 577 Caen-Vire (ancienne route nationale 177) et au sud-est de joindre Presles et la D 55 Vire-Aunay-sur-Odon.

Le Désert est dans le bassin de la Vire, par son affluent le ruisseau de la Planche Vittard qui traverse le territoire du sud-est à l'ouest. Son affluent, le ruisseau de Grincelle, venant de l'est, le rejoint au centre du territoire.

Le point culminant (186 m) se situe au nord, près du lieu-dit la Hunière. Le point le plus bas (132 m) correspond à la sortie du territoire du ruisseau de la Planche Vittard, à l'ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes du Désert[3]
Le Reculey Beaulieu Saint-Charles-de-Percy
La Graverie du Désert[3] Saint-Charles-de-Percy,
Presles
La Graverie,
Burcy
Burcy Presles

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le Désert, de Déserto en 1108[4] : désert, tout comme gast (Le Gast) ou vast (Le Vast), désignait une terre inculte[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un prieuré, qui aurait été fondé vers 1101 par Robert de Presles, seigneur du Désert, dépendait de l'abbaye Saint-Martin de Troarn. Il fut démembré à la Révolution[6],[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1977 mars 2001 Gilbert Maupas SE Agriculteur
mars 2001 en cours Philippe Lehugueur[8] SE Responsable d'atelier
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de neuf membres dont le maire et une adjointe.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 83 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Le Désert a compté jusqu'à 281 habitants en 1806. Elle est au recensement de 2009 la commune la moins peuplée du canton de Vassy.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
130 209 281 244 252 265 266 258 232
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
225 215 195 190 192 191 202 180 178
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
168 170 165 137 134 124 126 131 116
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
121 103 75 66 70 87 77 76 83
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ouest-france.fr - Mairie du Désert » (consulté le 27 octobre 2009)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253247-9), p. 145
  6. Le patrimoine des communes du Calvados, vol. 2, Paris, Flohic Éditions,‎ mars 2001 (ISBN 2-84234-111-2), p. 1625
  7. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel,‎ 1857 (lire en ligne), p. 62-63
  8. Réélection 2014 : « Philippe Lehugeur se lance pour un 5e mandat d'élu », sur Ouest-france.fr (consulté le 9 avril 2014)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :