Le Cygne noir (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cygne noir (homonymie).

Le Cygne noir

Description de cette image, également commentée ci-après

Tyrone Power et Maureen O'Hara

Titre original The Black Swan
Réalisation Henry King
Scénario Ben Hecht
Seton I. Miller
Rafael Sabatini (roman)
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure maritime/Film de pirates
Sortie 1942
Durée 87 minutes (1 h 27)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Cygne noir (The Black Swan) est un film américain réalisé par Henry King et sorti en 1942.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le roi d'Angleterre décrète l'amnistie de tous les pirates du royaume s'ils s'engagent à renoncer au crime. Sa respectabilité retrouvée, le pirate Morgan devient gouverneur de la Jamaïque. Son ami James Haring, considérant ce revirement comme une trahison, rejoint l'équipage du réfractaire capitaine Leech. Haring tombe alors amoureux de Margaret Denby, la fille de l'ancien gouverneur, et décide de changer de vie. Il s'oppose dès lors à son ancien allié.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : 1er doublage (1947) ; 2e doublage (1980)

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Critique[modifier | modifier le code]

  • « Le Cygne noir figure parmi les grands films de pirates hollywoodiens, avec une interprétation exceptionnelle. Il faut avoir vu Tyrone Power dans son costume noir et rouge et George Sanders presque méconnaissable sous la barbe rousse du sinistre Billy Leech, pour savoir ce qu’était une véritable distribution à l’époque du grand cinéma d’aventures américain ! Les couleurs magnifiques, donnent au film un éclat particulier et les scènes d’action possèdent la fougue et la perfection de La Flibustière des Antilles, autre grande réussite du genre. Tyrone Power est dirigé par son metteur en scène d’élection : leur rencontre a jalonné l’histoire de la 20th Century Fox d’une succession d’œuvres exemplaires, de Jesse James à L'Incendie de Chicago, en passant par Le soleil se lève aussi. » Patrick Brion[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Brion alias André Moreau - Télérama n°2930 - 8 mars 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]