Le Crime farpait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Crime farpait

Titre original Crimen ferpecto
Réalisation Álex de la Iglesia
Scénario Álex de la Iglesia
Jorge Guerricaechevarria
Acteurs principaux
Sociétés de production Panico Films
La Fabrique de films
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Comédie policière
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Crime farpait (Crimen ferpecto) est une comédie espagnole de Álex de la Iglesia, sortie en 2004.

L'inversion des lettres dans l'adjectif du titre est volontaire. On comprend la raison en suivant l'évolution de histoire au cours du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rafael est un très bon acteur (lors d'un simple exercice de simulation en cours de marketing il avait même réussi à vendre réellement à son professeur une paire de baskets de démonstration, alors que celui-ci haïssait les chaussures de sport). En quelques années il est donc devenu l'un des vendeurs les plus cotés du grand magasin Yeyo's (équivalent imaginaire à Madrid d'une enseigne Printemps ou Galeries Lafayette). Il est aussi un séducteur irrésistible et toutes les vendeuses de l'étage prêt-à-porter du grand magasin sont devenues son harem. Mais Rafael vise aussi un but dans la vie : grimper les étages de la hiérarchie et accéder au comité d'administration du grand magasin. Pour commencer, il ne peut résolument pas se contenter de rester le chef du rayon prêt-à-porter femmes, il veut devenir dès la prochaine promotion le chef d'exploitation de l'immense étage prêt-à-porter. Cependant, Rafael a un rival coriace en la personne de don Antonio Fraguas, le chef du rayon prêt-à-porter hommes, qui brigue le même poste prestigieux et qui est lui aussi un vendeur exceptionnel. Malheureusement pour Rafael, c'est don Antonio qui obtient la promotion, et devient ainsi le supérieur hiérarchique de Rafael.

Le soir-même, à l'heure de la sortie du personnel, dans les cabines d'essayage de l'étage don Antonio humilie Rafael en le chargeant pour le lendemain d'effectuer des tâches de manutention incombant normalement au personnel. La mort dans l'âme, Rafael s'exécute toute la journée. Mais le lendemain soir, à nouveau lors d'une discussion dans une des mêmes cabines d'essayage de l'étage, don Antonio, voulant faire payer à Rafael ses extravagances passées et actuelles, lui annonçant qu'il est renvoyé. Désemparé, Rafael s'énerve mais sans violence. Don Antonio, lui, devient abject et en proie à un accès de haine ils en viennent rapidement aux mains. La rixe devient extrêmement violente, et dans un accès de folie, don Antonio tente de tuer Rafael. Profondément blessé à la gorge celui-ci se défend et tue accidentellement don Antonio. Mais une vendeuse du rayon parfumerie, prénommée Lourdes, au physique peu attirant, est témoin de la scène. Or Lourdes, en raison de son physique ingrat, n'a jamais couché avec Rafael et elle en est profondément frustrée et rancunière. Elle fait alors subir à Rafael un chantage et l'entrainer peu à peu dans un cauchemar.

Rafael organise alors sa disparition pour échapper à l'emprise de Lourdes, en faisant croire qu'il meurt. Il ouvre un petit magasin de vente de cravate sous une nouvelle identité. Lourdes devient la nouvelle précurseuse de la mode au Yeyo's.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]