Le Cri de la victoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cri de la victoire

Titre original Battle Cry
Réalisation Raoul Walsh
Scénario Leon Uris
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film de guerre
Sortie 1955
Durée 149 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Cri de la victoire (Battle Cry) est un film américain réalisé par Raoul Walsh, sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En janvier 1942, plusieurs jeunes gens s'engagent dans les Marines et rejoignent le camp d'entrainement de San Diego. Après quelques semaines, ils sont affectés dans le bataillon du Major Sam Huxley. Ils sont envoyés à Wellington, en Nouvelle-Zélande, puis après Noël, à Guadalcanal après l'invasion de l'île pour "nettoyer" un groupe de soldats japonais qui résistent encore. Ski est tué par un sniper. Ils retournent en Nouvelle-Zélande. Huxley, devenu lieutenant colonel, est frustré quand il apprend que ses hommes ne sont pas envoyés à Tarawa avec les troupes d'invasion, mais sont prévus pour encore une fois nettoyer les poches de résistance. À Tarawa, les hommes d'Huxley remplissent leur mission, mais avec de nombreuses pertes. Plus tard, alors qu'ils sont en réserve sur une des îles Hawaï, Huxley entend dire que les autres bataillons sont envoyés au combat. Il convainc alors le Général Snipes de les envoyer prendre Red Beach, la mission la plus dangereuse de la bataille de Saipan. Ils se retrouvent isolés du reste de la division, ils souffrent de lourdes pertes par des tirs d'artillerie et Huxley est tué. Plus tard, Danny et Mac reviennent à Baltimore, ils se séparent alors que de nouvelels recrues embarquent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]