Le Convoi de la peur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorcerer.
Le Convoi de la peur
Réalisation William Friedkin
Scénario Georges Arnaud (roman Le Salaire de la peur)
Walon Green
Acteurs principaux
Sociétés de production Film Properties International N.V.
Paramount Pictures
Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 121 minutes
Sortie 1977

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Convoi de la peur (Sorcerer) est un film américain réalisé par William Friedkin, sorti en 1977. C'est une nouvelle adaptation du Salaire de la peur, roman de Georges Arnaud, après la première adaptation réalisée par Henri-Georges Clouzot et sortie en 1953.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois hommes sont amenés à fuir leur pays pour des motifs divers. Manzon, banquier à Paris, risque la prison pour cause de spéculation. Scanlon, minable escroc new-yorkais, est recherché par des truands. Kassem, terroriste palestinien, a la police israélienne à ses trousses. On les retrouve tous les trois gagnant péniblement leur vie en travaillant comme ouvriers dans une raffinerie de pétrole au fin fond de l'Amérique du Sud. Repaire des damnés de la terre, le petit village où ils vivent est un bidonville insalubre et sordide. Ils ne tardent pas à vouloir quitter cet enfer. Mais une importante somme d'argent, qu'ils ne possèdent naturellement pas, leur est nécessaire pour y parvenir.

Une occasion inespérée de la gagner se présente pourtant. Il s'agit de transporter à bord de deux camions de la nitroglycérine à travers la jungle. En dépit de l'immense danger que présente l'expédition (la nitroglycérine explose au moindre choc) nombreux sont ceux qui participent au concours destiné à trouver les meilleurs chauffeurs. Les trois hommes sont sélectionnés ; Nilo, un tueur professionnel, est le quatrième (en réalité, il a assassiné celui qui devait initialement conduire le camion). D'immenses difficultés jalonnent leur épopée. Ils doivent faire face à une piste particulièrement difficile, avec des chaussées étroites, des ponts de bois qui cèdent sous le poids des camions et des zones inondées. Le convoi, après avoir franchi une rivière en crue, se trouve arrêté par la chute d'un arbre. Kassem a l'idée de le faire sauter avec une des caisses de nitroglycérine et construit un détonateur improvisé. Une fois le passage dégagé, Manzon et Kassem partent devant dans le premier camion, mais un pneu éclate et les deux hommes explosent avec le chargement. Arrivés sur les lieux du drame, Scanlon et Nilo sont pris par quatre guérilléros qui veulent les tuer pour leur voler leur camion. Nilo sort son arme et tue trois des bandits avant d'être lui-même grièvement blessé. Scanlon tue le dernier agresseur à coups de pelle. Il reprend la route, mais Nilo succombe à ses blessures et le camion tombe en panne sèche. C'est donc à pied que Scanlon amène une caisse de nitroglycérine au puits de pétrole en feu. De retour au village, il touche la prime mais il ne sait pas où aller. Plus grave, les assassins lancés à sa poursuite ont retrouvé sa trace...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé au Nouveau-Mexique, en République dominicaine, dans le New Jersey, à Jérusalem, à Mexico et à Paris.
  • Bien qu'il ait contacté Paul Newman, Kris Kristofferson, Lino Ventura et Marcello Mastroianni pour savoir s'ils seraient intéressés, William Friedkin souhaitait initialement confier le rôle principal à Steve McQueen[1],[2]. Ce dernier était d'accord pour endosser le rôle, à condition que sa femme, Ali MacGraw, se voie confier un des rôles principaux et que le film soit tourné aux États-Unis, non en Amérique Latine. Le cinéaste refusa et Steve McQueen quitta le projet. Par la suite, William Friedkin annonça avoir regretté de ne pas avoir accepté cette condition, estimant qu’« un gros plan sur McQueen est plus important que le plus incroyable des paysages que vous puissiez filmer ».
  • Un épisode des Simpson intitulé « Mr Plow » parodie le film de Friedkin. Homer Simpson se retrouve sur un pont qui tangue dangereusement accompagné d’une musique parodiant les envolées synthétiques de Tangerine Dream.
  • Un pourcentage des bénéfices aurait dû être versé à Henri-Georges Clouzot, malheureusement le film n'en fit point.
  • Henri-Georges Clouzot décède l'année de la sortie du film sans en voir le résultat, alors qu'auparavant, il avait encouragé Friedkin à réaliser ce projet de remake.
  • Le tournage du film a été plombé par, entre autres déconvenues, la malaria.
  • William Friedkin tomba en dépression après la sortie du film qui fût un échec commercial, en effet, le film devait faire face à un autre film sorti au même moment, La Guerre des étoiles, Friedkin souhaitait que Le Convoi de la peur soit son plus grand chef-d'oeuvre.
  • En juillet 2015, une version Director's Cut du film sort en salles. L'image et le son ont été remasterisés, aucune nouvelle scène.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]