Le Conte de fées d'Iznogoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Conte de fées d'Iznogoud
12e album de la série Iznogoud
Scénario René Goscinny
Dessin Jean Tabary
Genre(s) humour

Personnages principaux le Grand Vizir Iznogoud, le Calife Haroun El Poussah, Dilat Laraht
Lieu de l’action Bagdad

Langue originale français
Éditeur Dargaud
Albums de la série Iznogoud
Précédent La Tête de turc d'Iznogoud Je veux être calife à la place du calife Suivant

Le Conte de fées d'Iznogoud est le douzième album de la série de bandes dessinées Iznogoud, écrite par René Goscinny et dessinée par Jean Tabary. Il est paru en 1976.

Conte de fées[modifier | modifier le code]

Iznogoud rencontre une fée apprentie qui est arrivée par erreur à Bagdad. Élève médiocre à l'école des fées, elle se vante de ses dons à Iznogoud qui décide de les utiliser.

Le Miroir aux zalouett[modifier | modifier le code]

Iznogoud entre par un miroir dans un monde inversé dont il espère qu'il pourra lui permettre de prendre le pouvoir.

Le Lit escamoteur[modifier | modifier le code]

Confronté à un Calife qui ne fait que dormir, Iznogoud rend visite à un marchand de meubles qui lui propose un lit dépliant qui fait disparaître ceux qui se couchent dessus.

Les Minarets magiques[modifier | modifier le code]

Confrontés à une révolte des lecteurs de la BD d'Iznogoud, les auteurs Goscinny et Tabary se résolvent à laisser une chance à Iznogoud de devenir Calife à la place du Calife. Il s'ensuit un parcours plein de péripéties.