Le Confort et l'indifférence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Confort et l'indifférence est un film documentaire québécois réalisé par Denys Arcand, sorti en 1981.

Sous forme de documentaire, il marque le passage entre la période plus formaliste et la période plus normée du cinéaste. C'est sa première œuvre dans laquelle apparaît la figure de l'intellectuel cynique (Machiavel)[1].

Le film présente la déception des élites intellectuelles nationalistes devant l'absence de désir nationaliste de la population, population que le film présente à la fois comme amollie par le confort nord-américain et victime du contrôle par l'argent et par Ottawa. Le film est, dans certaines scènes, annonciateur de la figure populaire d'Elvis Gratton.

Le film est l'occasion d'un retour sur certains moments de l'œuvre d'Arcand et du cinéma direct, avec la présence de certains protagonistes de films importants, tournés pendant les années 1960 et les années 1970, de l'ONF.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]