Le Christ s'est arrêté à Eboli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Christ s'est arrêté à Eboli (Cristo si è fermato a Eboli) est un roman autobiographique de Carlo Levi publié en 1945.

Titre[modifier | modifier le code]

« Non siamo cristiani. Cristo si è fermato a Eboli » — « Nous ne sommes pas chrétiens. Le Christ s'est arrêté à Eboli. » C'est à cette expression du désespoir des paysans de Lucanie, la Basilicate d'aujourd'hui, que le livre doit son titre.

On peut encore visiter à Aliano, le village où l'auteur a été confiné, la maison où il vécut, admirer certaines de ses œuvres picturales et se recueillir sur sa sépulture.

Résumé[modifier | modifier le code]

Jeune médecin turinois, membre du mouvement Justice et Liberté, Carlo Levi est confinato, exilé, relégué par les autorités fascistes dans une région reculée, la Basilicate, appelée alors Lucanie. Nous sommes dans les années 1930. Là-bas, la malaria décime la population qui vit déjà dans une misère noire. Levi raconte ce qu'il vit, ce qu'il voit. Il peint avec son pinceau et sa plume le portrait d'une région abandonnée à son triste sort et relate le mode de vie de ses habitants, leurs coutumes, leurs croyances, offrant du même coup à la littérature italienne certaines de ses plus belles pages (traduit en 37 langues, ce livre est d'ailleurs un classique de version italienne).

Adaptation[modifier | modifier le code]