Le Chevalier au bouclier vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Chevalier au bouclier vert
Auteur Odile Weulersse
Genre Roman historique
Pays d'origine France
Éditeur Hachette Jeunesse
Collection Le Livre de poche Jeunesse
Date de parution 1990
Couverture Marcelino Truong
François Baranger
Yves Beaujard
Nombre de pages 284

Le Chevalier au bouclier vert est un roman historique écrit par Odile Weulersse, paru pour la première fois en 1990.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle, dans le pays des Francs, le jeune Thibaut de Sauvigny sauve Éléonore, la fille du comte de Blois alors qu’elle est attaquée par des brigands. Pour le remercier de sa bravoure, le comte de Montcornet, vassal du comte de Blois adoube Thibaut et lui remet son épée : Santacrux (« Sainte croix ») et un bouclier vert.

Le comte de Montcornet, le vassal du père, se retire dans un monastère et c’est son fils Foulque qui lui succède. Celui-ci demande Éléonore en mariage mais elle refuse. Foulque demande à Thibaut de devenir son vassal mais Thibaut préfère partir à l’aventure que de servir Foulque. Accompagné de Barnabé, il est grièvement blessé par des bandits. Il est soigné par une vieille femme en haillons qui vit dans la forêt. Thibaut est tellement heureux qu’en remerciant la vieille femme, il la libère d’un sort et elle se transforme en jeune et belle demoiselle. C’est la fée Hadelize. Elle remet alors à Thibaut une pierre magique qui le protégera du mal. Mais cette pierre ne doit toucher personne d’autre sous peine de lui provoquer une maladie mortelle.

Thibaut se rend à un tournoi à Juvignole. Il rencontre et joute avec Ernaud le Fier qu'il bat. Il rencontre Torticolis, un jongleur. Thibaut remporte tous les combats et se retrouve enfin face à Foulque. Thibaut bat aussi Foulque. Avec cette victoire, il devient chevalier du comte de Blois.

Foulque monte son armée contre le comte de Blois afin d’obtenir la main d’Éléonore. Pendant les combats, le comte de Blois est mortellement blessé. Deux de ses enfants, Rosamonde et Gascelin accusent Thibaut d’avoir tué leur père. Rosamonde pose la pierre magique sur le front d’Éléonore et celle-ci est touchée par la malédiction.

Thibaut réussit toutes les épreuves pour retrouver la fée Hadelize qui pourra guérir Éléonore. Mais Foulque va enlever Éléonore avec l’aide de Rosamonde et la fait enfermer dans un cachot. Finette, la servante d’Éléonore, organise l’évasion de sa maîtresse. Dans leur fuite vers Paris pour se réfugier dans un couvent, les deux jeunes femmes rencontrent des lépreux. Éléonore jette sa bague pour se débarrasser d’eux.

Pendant ce temps, Thibaut et ses compagnons se rendent à Paris déguisés en lépreux pour obtenir de l’aide du roi Louis VI le Gros. Ils retrouvent aussi Éléonore et Finette.

Accusé de vendre des armes à l’ennemi, Thibaut est banni par le roi. Il réussit à regagner la confiance du roi en lui sauvant la vie. Il rejoint l’armée du roi et de retour à Blois, il combat Foulque. Grièvement blessé, Foulque demande à Rosamonde de faire appel à un sorcier pour le sauver. Celle-ci va voir le sorcier, mais lui demande de tuer Éléonore plutôt que de le sauver. Torticolis réussit à vaincre le sorcier avec sa voix avant qu'il ne plante l'aiguille dans la poupée à tête d’Éléonore.

L’armée du roi bat celle de Gascelin. Pour le racheter de ses péchés, Gascelin doit partir en Terre sainte. Il cède ses terres et la main de sa sœur. Rosamonde est condamnée pour sorcellerie et est brûlée sur un bûcher. Thibaut devient alors le nouveau comte de Blois et épouse Éléonore. Ils vivront heureux jusqu'à la mort.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Thibaut de Sauvigny : fils du cousin du seigneur Montcornet, écuyer puis chevalier, il a 15 ans environ et est amoureux d’Éléonore. Il est sacré chevalier par son oncle le comte de Montcornet, pour sa bravoure lorsqu'il a sauvé Éléonore des mains de brigands qui voulaient l'enlever. On lui remet alors une épée nommée Santacrux. C'est un garçon honnête et attaché au sens sacré de la chevalerie. D’un bouclier vert et d’une pierre magique le rendant invincible, son rêve est d’acquérir gloire et renom à travers les combats mais aussi d’épouser l’élue de son cœur, la belle Éléonore.
  • Éléonore : la fille du comte de Blois, âgée de 14 ans et amoureuse de Thibaut. Elle a de beaux cheveux blonds et, d'après Thibaut, elle est aussi rayonnante qu'un soleil et son nom sonne comme de l'or. À la fin du livre, Thibaut et Éléonore se marient.
  • Père de Thibaut : seigneur de Sauvigny.
  • Barnabé : garçon de 14 ans au visage carré et au nez aplati, il devient malgré lui l’écuyer de Thibaut. Il est poltron, cupide, peu sensible en sens de la chevalerie, doté d’une grande mémoire et il adore l'or.
  • Torticolis : jeune garçon mince aux cheveux mi-longs et à la tête inclinée sur l’épaule d’où son nom, Torticolis chante accompagné de sa vielle, sa jolie voix cristalline et tendre les gloires du Chevalier au bouclier vert. Très bon conseiller malgré son air ahuri, il est capable de deviner les mauvaises intentions d’une personne d’un simple regard, ce qui aurait pu sauver maintes fois notre chevalier si celui-ci l’écoutait.
  • La vieille dame : une vieille dame qui vit dans la foret et qui a soigné Thibaut mais celle-ci est en fait la magicienne Hadelize.
  • La magicienne Hadelize : ancienne sorcière délivrée d’un sortilège par Thibaut, c’est en réalité une belle magicienne, au teint blanc comme neige et à la chevelure fauve, vivant dans le chêne aux trois nids d’hirondelle dans la forêt de Biroquie. Elle donne la pierre magique à Thibaut et elle sauve Éléonore de la maladie mortelle.
  • Finette : jeune fille de 13 ans au joli nez en trompette, dévouée corps et âme à sa maîtresse Éléonore.
  • Raoul : fils aîné du Comte de Blois et frère d’Éléonore, âgé de 18 ans. Il devient comte de Blois puis est assassiné par Gascelin influencé par Rosamonde.
  • Eustache : jeune garçon à la tignasse hirsute et aux yeux plein de malice, il étudie la dialectique à Paris, manière subtile de tourner les phrases à son avantage.
  • Maître Guillaume : marchand de tissus et brocart.
  • Foulque : le déloyal fils du comte de Montcornet, qui succède à son père après que celui-ci a décidé de consacrer sa vie à Dieu. Contrairement à son père juste et généreux, Foulque est avide de pouvoir et sera prêt à tout pour conquérir Éléonore et de voir mourir Thibaut, son pire ennemi.
  • Rosamonde : jeune fille âgée de 15 ans au regard sombre et secret, jalouse de l’amour que porte Thibaut à sa sœur Éléonore, ira jusqu'à sacrifier son royaume et les siens pour reconquérir le chevalier.
  • Gascelin : âgé de 16 ans, pâle et timide, il sera malgré lui victime de la machination diabolique de sa petite sœur Rosamonde.
  • Ruffin le sorcier : petit sorcier à la couleur de terre et revêtu d’une peau de mouton, Ruffin a vendu son âme au diable et met sa magie au service de Foulque. Il vit sur une petite colline.
  • Ernaud le Fier : vaillant chevalier, vainqueur de plusieurs tournois, c’est son goût du combat et de la guerre qui le met sous la bannière de Foulque mais il se ralliera à Thibaut.
  • Gui : portier du château du comté de Blois, amoureux de Finette. Il fait tout ce qu'elle demande contre une promenade dans la forêt.
  • Bertrand le Boiteux : Le père de Finette.

Résumé par chapitre[modifier | modifier le code]

Chapitre 1[modifier | modifier le code]

Thibaut de Sauvigny rencontre un paysan se nommant Barnabé qui l’avertit qu’une demoiselle a été enlevée par des brigands. Thibaut sauve courageusement Éléonore des brigands et tombe éperdument amoureux d’elle. Il apprend qu'il va être adoubé et apprend aussi qu'Eléonore est promise à Foulque, son pire ennemi, fils du seigneur de Montcornet. Lors de l'adoubement, Thibaut reçoit un bouclier vert et l'épée Santacrux, qui contient un morceau de la vraie croix de Jésus Christ, de la part du seigneur de Montcornet. Après la cérémonie, Thibaut décide d’être libre et de ne pas dépendre d’un seigneur. Il entreprend sa route dans l’idée de devenir un assez preux et noble chevalier pour épouser Éléonore. Il choisit Barnabé comme écuyer et tous deux, quittent le pays.

Chapitre 2[modifier | modifier le code]

Après avoir combattu contre une bande de pillards, Thibaut est gravement blessé. Barnabé vas chercher de l’aide et trouve une vieille sorcière nommée Hadelize qui lui annonce qu’elle attendait la venue de Thibaut pour le sauver. Après avoir éloigné Barnabé en lui demandant d'aller chercher des champignons, Hadelize pose une pierre magique sur le front du chevalier, ce qui le guérit de sa blessure. En se réveillant, Thibaut l’appelle « Belle dame » ce qui la délivre d’un sortilège et la transforme en une jeune et magnifique magicienne. Pour le remercier elle lui offre la pierre magique en l’informant que lui seul peut l’utiliser, et que sur le front d’une autre personne, cette pierre serait mortelle. Par la suite, Thibaut apprend qu’un tournoi aura bientôt lieux et qu’Éléonore y serait sûrement. Il décide d’y participer pour elle, mais seulement, arrivé là bas, il voit qu’Éléonore ne l’a même pas remarqué et qu’elle dégage une certaine insolence.

Chapitre 3[modifier | modifier le code]

Pour clamer les victoires de Thibaut à Éléonore, Barnabé lui trouve un jongleur se nommant Torticolis. Pendant le tournoi, Thibaut joute vaillamment et jette par sept fois son adversaire à terre. Thibaut reçoit un mouchoir de la part d’Éléonore. Il est alors comblé de joie, jusqu’à ce qu’il aperçoive un deuxième mouchoir identique se poser sur le destrier de Foulque. Il défie alors son ennemi et gagne. Thibaut est invité au château du seigneur de Blois pour le dîner. Au château, il rencontre Rosamonde, la sœur d’Éléonore. Elle le charme mais voit bien qu’il n’a d’yeux que pour Éléonore. Jalouse, elle essai de convaincre son frère Gascelin que Thibaut est perfide et indigne de confiance.

Chapitre 4[modifier | modifier le code]

Foulque attaque le château de Blois, espérant ainsi obtenir la main d’Éléonore. Le seigneur de Blois est blessé pendant la bataille, il succombera à ses blessures le soir venu. Juste avant de mourir, il lègue ses terres et son château à Raoul qui lui succède en tant que seigneur de Blois. Gascelin, sous l’influence de Rosamonde, accuse Thibaut d’avoir tué leur père avec la pierre d’Hadelize. Pour prouver son innocence, Thibaut demande une ordalie contre Gascelin. Il gagne et Gascelin doit partir du château le lendemain, banni.

Chapitre 5[modifier | modifier le code]

Gascelin, dans un moment de colère, accepte la fourbe proposition de Rosamonde et tue son frère Raoul pour lui succéder. Après une suite d’explications logiques, Torticolis révèle la félonie de Rosamonde et Gascelin à Thibaut. Consterné, Thibaut refuse de prêter hommage à Gascelin et prévoit de partir du château, avec Éléonore, le lendemain. Malheureusement, le premier soir au château, sous l’emprise de la joie, Thibaut avait révélé à Rosamonde l’existence de la pierre magique d’Hadelize. Rosamonde, pendant la nuit, a dérobé la pierre et l’a posée sur le front d’Éléonore, la condamnant à la mort. S’étant rendu compte de cette action, Thibaut prend Éléonore et accompagné de Barnabé et Torticolis, entreprend sa longue route pour retrouver Hadelize. S’étant rendu compte de la disparition de sa sœur promise à Foulque, et voulant éviter la guerre, il lance des recherches et une récompense pour sa capture.

Chapitre 6[modifier | modifier le code]

En traversant une forêt, nos héros se trouvent devant une première épreuve : un mur invisible. Un gnome se nourrissant de deniers les aident en échange d’une certaine somme d’argent que Barnabé avait gardé. Deuxième épreuve : La traversée d’un lac. Le seul moyen de traverser ce lac c’est une barque tirée par des cygnes, mais pas moyen de les faire avancer. C’est avec une chanson que Torticolis les fait avancer. 3e épreuve : Thibaut se retrouve coincé par des rubans de boue magiques qui le pendent dans les airs. Puis, ils arrivent enfin à retrouver Hadelize qui explique à Thibaut, vexée, qu’elle n’a plus confiance en lui. Ce sera Torticolis qui arrivera à la convaincre avec des compliments. Après qu’Éléonore fut guérie, ils s’en allèrent, joyeux ! Thibaut poussa la chansonnette tellement il était joyeux ce qui amena Rosamonde et Gascelin jusqu’à eux. Ils enlevèrent Éléonore alors que Thibaut et ses compagnons dormaient, et l’enfermèrent dans la prison. Thibaut, Barnabé et Torticolis rencontrent Eustache qui affirme avoir vu Éléonore et qui s’invite à leur voyage pour Chartres où il doit lui-même se rendre.

Chapitre 7[modifier | modifier le code]

Finette réussit à libérer Éléonore et toutes les deux fuient vers Paris pour rejoindre un couvent où elles seront à l’abri. En chemin, elles rencontrent une bande de lépreux qui reconnaissent Éléonore et veulent la faire prisonnière pour la ramener à Gascelin et toucher la rançon. Éléonore leur donne sa bague pour qu’ils les laissent tranquilles. Mais voilà, un riche marchand accompagné d’hommes armés arrive et les fait fuir. Il propose aux demoiselles de se rendre à Paris avec lui en faisant un détour à Chartres, et ravies de ne plus voyager seules elles acceptent. Du côté de Thibaut, Eustache révèle qu’il ne sait pas où est Éléonore et qu’il a menti pour ne pas voyager seul. Malgré ça, Thibaut et ses compagnons passent leur soirée et leur nuit dans une taverne à jouer, chanter et boire en compagnie d’autres étudiants avec lesquels Eustache va reprendre sa route le lendemain. À un moment, Barnabé va apercevoir Éléonore et Finette déguisées en religieuses et ne va pas les reconnaître.

Chapitre 8[modifier | modifier le code]

Les lépreux arrêtent Rosamonde alors qu’elle se promène hors du château et lui divulguent que Éléonore est partie vers Chartres avec un marchand, déguisée en religieuse. Au château de Blois, Foulque est furieux, il veut Éléonore ! C’est pourquoi Rosamonde lui propose d’assiéger Chartres. Dans la ville, règne le chaos, les armées de Blois et de Montcornet entourent la ville. Ils demandent Éléonore. Thibaut réalise alors que le hasard les a conduits jusqu’à elle, et apprend par Torticolis, la supercherie des déguisements et leurs voyage vers Paris. Ils décident eux aussi d’aller à Paris, non seulement pour retrouver Éléonore mais aussi pour prévenir le roi de cet assaut. Pour sortir, Torticolis à une idée : ils se déguisent en lépreux et réussissent à quitter la ville. Mais Rosamonde découvre la supercherie et les poursuit vers Paris. Arrivés là-bas, ils font le tour de la ville et Thibaut va porter la lettre de l'évêque de Chartres au roi de France. Barnabé pendant ce temps, rencontre un marchand étranger qui lui propose une véritable pièce d’or pour chaque épée qu’il pourra lui ramener. Il retrouve par hasard Eustache qui lui explique qu'il s'agit d'un mahométan et qu'il veut des épées de France pour les sarrasins. Thibaut, reçu par le Roi, va lui donner la lettre et devenir son homme. Barnabé et Torticolis recherchent Éléonore et la retrouve dans un couvent avec Finette.

Chapitre 9[modifier | modifier le code]

Alors que Thibaut est heureux d’avoir retrouvé Éléonore et d’être devenu chevalier du roi, Torticolis lis dans les yeux d’une mendiante au visage caché, la même cruauté que dans ceux de Rosamonde. Mais Thibaut ne se méfie pas d’elle, il est joyeux. Pourtant, c’était bel et bien Rosamonde qui allait lui jouer un tour : elle envoie un parchemin qui s’adresse à un mahométan et signé par « Thibaut de Sauvigny » disant que Thibaut abuse du roi pour s’introduire dans le palais, voler des épées et les revendre au mahométan. Le roi le chasse du palais et le déshonneur s’empare du chevalier. Seulement, Thibaut sauve le roi d’un complot d’enlèvement, prouvant son dévouement et son innocence. Au château de Foulque, Ernaud le Fier apprend la supercherie dont est complice Foulque et rompt son hommage.

Chapitre 10[modifier | modifier le code]

L’ost du roi piège l’armée de Blois, cette dernière s’enfuit lâchement, poursuivie par les troupes royales. Alors que Thibaut et Barnabé s’ennuient au château en regardant la pluie et l’orage, Barnabé reconnaît le mahométan. Thibaut le poursuit jusqu’à son repaire où le pauvre chevalier est prisonnier par les « collègues » du mahométan. Pour délivrer Thibaut, Barnabé devait apporter l’arme de son maître aux trafiquants. Il rusa et dépensa l’argent qu’il avait gagné en aidant un marchand pour acheter une nouvelle épée et délivra Thibaut. Les jours suivants, en arrivant à Blois pour l’assaut final du château, Thibaut retrouva Éléonore qui était venue se réfugier à Blois, espérant le revoir. Une révolte éclate au château de Blois menée par des paysans de Blois, l'armée de Louis VI le gros et Thibaut. Dans une tour, Thibaut remarque des pièges, Barnabé va tomber dans l'un de ses pièges et va défier Foulque. Il trouve Foulque et il le combat. Thibaut en ressort vainqueur et Foulque blessé à l’épaule, laisse à ses chevaliers l’honneur d’en faire leur prisonnier.

Chapitre 11[modifier | modifier le code]

Foulque demande à Rosamonde de ramener un remède de Ruffin, le sorcier, pour qu’il le guérisse. Rosamonde s’arrête d’abord à la prison où elle voit Thibaut à moitié endormi, il fredonne sa chanson d’amour faisant allusion à Éléonore, ce qui met Rosamonde folle de rage. Rosamonde demande un remède pour Foulque et aussi un poison pour Eléonore, Ruffin lui demande de choisir entre le poison ou le remède pour Foulque. Rosamonde choisit le poison. Ruffin lui explique qu’il aura besoin d’une boucle des cheveux de sa sœur pour la coudre à une poupée lui ressemblant et lui planter une aiguille dans le cœur. Elle parvient à sa tache en rusant avec Gui un échange de lettre d’Éléonore à Thibaut, mais au moment où Ruffin allait planter son aiguille dans la figurine, le chant clair de Torticolis qui avait suivi Rosamonde s’élève dans le ciel, ce qui fait tituber le sorcier et finit par briser la statuette. Foulque meurt entre temps. De son côté, pensant que sa sœur meurt, Rosamonde révèle à son frère qu’elle a fait un pacte avec le diable pour tuer Éléonore et aussi la vérité sur tous les mensonges qu’elle lui a raconté sur Thibaut. Gascelin avoue à Louis VI le gros ses méfaits, demande à partir en terre sainte, donne la main d'Eléonore à Thibaut et rend le comté de Blois au roi qui désigne Thibaut pour nouveau comte de Blois. Thibaut va chercher Barnabé dans la tour où il a été piégé et le retrouve heureux car il a trouvé un trésor et ne veut pas le partager. Le sorcier Ruffin est pendu. Le lendemain, Rosamonde est brûlée sur un bûcher pour avoir pactisé avec le diable et Éléonore et Thibaut se marient.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]