Le Chant du rossignol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Chant du rossignol est un poème symphonique en trois parties, qu'Igor Stravinsky adapta en 1917 pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev d'après son opéra Le Rossignol, créé en 1914. La première représentation en ballet n'eut toutefois lieu qu'en 1920. L'œuvre reprend l'essentiel des deuxième et troisième actes de l'opéra et dure environ vingt minutes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Diaghilev désirant faire une adaptation chorégraphique du Rossignol de Stravinsky, celui-ci composa un poème symphonique en trois parties en 1917, qui pourrait par la suite servir de musique pour un ballet.

L'œuvre fut créée en concert le 6 décembre 1919 à Genève, sous la direction d'Ernest Ansermet. L'adaptation chorégraphique fut quant à elle créée le 2 février 1920 à l'Opéra de Paris, dans une chorégraphie de Léonide Massine et des décors et des costumes d'Henri Matisse. Tamara Karsavina, Lydia Sokolova et Stanislas Idzikowski tenaient les rôles principaux.

George Balanchine repris le ballet avec une nouvelle chorégraphie à Paris, le 17 juin 1925. Alicia Markova y dansait le rôle titre.

Analyse[modifier | modifier le code]

Orchestration[modifier | modifier le code]

Effectif orchestral : 2 flûtes (2e flûte/piccolo), 2 hautbois (2e hautbois/cor anglais), 2 clarinettes (2e clarinette/clarinette en mi bémol), 2 bassons; 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, 1 tuba; timbales, percussions (cymbales, tam-tam, triangle, grosse caisse, caisse claire, tambourin); 2 harpes; 1 celesta, 1 piano; les cordes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • André Boucourechliev, Igor Stravinsky, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », France, 1982 (ISBN 2-213-02416-2).
  • François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Fayard, coll. « Les Indispensables de la musique », France, 1986 (ISBN 2-213-01638-0).