Le Centre du Monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Centre du Monde

Titre québécois Le Centre de l'Univers
Titre original The Center of the World
Réalisation Wayne Wang
Scénario Wayne Wang, Paul Auster
Acteurs principaux
Sociétés de production Wayne Wang
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Sortie 2001
Durée 87 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Centre du Monde, ou Le Centre de l'Univers[1] au Québec (The Center of the World) est un drame réalisé par Wayne Wang, sorti en 2001, avec Molly Parker et Peter Sarsgaard.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Richard Logman, un jeune informaticien a fait fortune au prix d'un travail acharné qui le prive de toute vie sociale. Pour échapper à sa solitude, il fréquente un club de strip-tease où il est fasciné par une des danseuses : Florence. Il propose à celle-ci un séjour rémunéré à Las Vegas, elle accepte à condition que leur relation reste "professionnelle". Il s'installent dans un hôtel luxueux, où tous les soirs à 21h00, elle doit exécuter un show privé à son intention. Mais très vite leur relation évolue...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titres français : Le Centre du Monde (Drapeau de la France France) et Le Centre de l'Univers (Drapeau : Québec Québec)
  • Titre original : The Center of the World
  • Réalisation : Wayne Wang
  • Scénario : Wayne Wang, Paul Auster, Miranda July, Siri Hustvedt
  • Photo : Mauro Fiore
  • Musique :
  • Producteur : Peter Newman, Wayne Wang
  • Société de production : Redeemable Feature, Artisan Entertainement
  • Distribution (France) : Mars distribution
  • Budget :
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue : Anglais
  • Format : 35 mm
  • Genre : Drame
  • Durée : 87 minutes
  • Date de sortie : 15 mai 2001

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : V. Q. = Version Québécoise[2]

Réception[modifier | modifier le code]

Critiques

« Wayne Wang s'approche des corps et de leurs frémissements, dévoile des âmes qui rechignent à se laisser déshabiller. Le ballet qu'il filme, envoûtant, érotique, masque à peine la tristesse du propos. Insidieuse et tenace comme un crachin glacé. » Isabelle Danel.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélection au Festival de Cannes 2001, hors compétition.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Release Info » sur IMDB, consulté le 20 décembre 2014
  2. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 20 décembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]