Le Canard à l'orange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Canard à l'orange (The Secretary Bird) est une pièce de théâtre comique en quatre tableaux de William Douglas Home (1967), adaptation française de Marc-Gilbert Sauvajon. Elle a été diffusée à la télévision française en 1979, réalisée par André Flédérick. Elle fut également reprise dans le cadre des Tournées Charles Baret début 1974[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Hugh Preston, animateur-vedette à la BBC, passe sa vie entre sa femme Liz et ses nombreuses maîtresses. Un vendredi soir, après une partie d'échecs, Hugh fait comprendre à sa femme qu'il sait qu'elle a un amant. Celle-ci, prise au dépourvu, avoue à Hugh sa liaison avec un agent de change du nom de John Brownlow, et le fait qu'elle compte partir avec celui-ci, le dimanche matin suivant, pour Florence et Venise, sans le prévenir.

Hugh offre à sa femme de prendre les torts à sa charge, et de se faire prendre en flagrant délit d'adultère au domicile conjugal avec sa secrétaire, mademoiselle Patricia Forsyth.

Hugh demande à sa femme d'inviter son amant à passer le week-end à la maison afin de régler les questions du divorce. Liz refuse cette proposition qu'elle juge incongrue. Mais lorsque Hugh lui avoue qu'il lui a tendu un piège et qu'il ne savait rien de sa liaison avec Brownlow, Liz, piquée au vif, accepte pour montrer à Hugh à quel point son amant est mieux que lui.

Voici donc Liz (la femme), Hugh (le mari), John (l'amant), Patricia (la secrétaire de Hugh), plus Mme Grey (la gouvernante) et un canard récalcitrant, réunis pour un week-end au cours duquel Hugh, en joueur d'échecs qu'il est, va tout faire pour reconquérir sa reine.

Distribution[modifier | modifier le code]

En 1979[modifier | modifier le code]

Cette pièce a été immortalisée à la télévision par Jean Poiret qui en avait réécrit certains dialogues et dans une inoubliable mise en scène de Pierre Mondy.

En 1993[modifier | modifier le code]

En 2004[modifier | modifier le code]

Également reprise à la Michodière en 2004 dans une mise en scène de Gérard Caillaud avec Gérard Rinaldi dans le rôle de John.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Dommage qu'on ne puisse pas se faire opérer de la conscience comme de l'appendicite »
  • « Mon vieux, l'homme est un animal pensant qui ne pense jamais à emporter sa brosse à dents »
  • « — Comment, comment, mais vous buvez du whisky à 9h du matin! - Oui... Ben moi je bois du whisky quand je veux, d'une part, et d'autre part il est 9h20 »
  • « - Où est-elle cette chambre? - Au premier étage - Ah oui parce qu'à l'étage du dessus vous risquez de vous cogner dans les jambes de Melle Forsyth, alors attention hein parce que vous plus la guêpe ça ferait beaucoup pour une seule cuisse »

"son mari boit tellement, qu'elle est devenue alcoolique"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. au Théâtre de Laval le mercredi 27 février 1974 avec Jacques François, Madeleine Delavaivre, Chantal Touzet, Nadia Babkine, mise en scène de Pierre Mondy, administrateur de la tournée : André Pair.