Le Café de nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Café de nuit
Le Café de nuit
Le Café de nuit
Artiste Vincent van Gogh
Date Septembre 1888
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 70 cm × 89 cm
Localisation Yale University Art Gallery, New Haven (Connecticut, États-Unis)
Commentaire F463 / JH1575 - Réalisé à Arles

Le Café de nuit est une peinture réalisée à Arles, en septembre 1888, par le peintre hollandais Vincent van Gogh. Son titre est inscrit en bas à droite sous la signature. Aujourd'hui, ce tableau fait partie des collections de la Yale University Art Gallery.

Genèse[modifier | modifier le code]

Vincent van Gogh imagine ce tableau dès le mois d'août 1888. Il en évoque l’idée dans une lettre datée du 6 adressée à son frère Théo :

... Aujourd’hui je vais probablement entreprendre l’intérieur du café où j’ai une chambre, le soir sous l’éclairage au gaz. Ici, ils appellent cela un « café de nuit » (ils sont plutôt nombreux ici), i-e ouvert toute la nuit. Les « rôdeurs nocturnes » peuvent y trouver refuge s’ils n’ont pas d’argent pour se loger ou s’ils sont trop ivres pour rentrer[1].

Au début de septembre Vincent veille pendant trois nuits consécutives pour réaliser ce tableau, dormant la journée. Le 8 septembre le tableau est terminé[2]. Aussitôt après, il l'expose dans sa chambre de la Maison Jaune[3].

Le tableau[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Le tableau représente le café de la Gare, sur la place Lamartine d’Arles (quartier de la Cavalerie), tenu par Joseph Michel et son épouse Marie Ginoux qui, en novembre 1888, ont posé pour Van Gogh et Gauguin.

La scène, comme l'indique le titre du tableau, se passe la nuit, précisément à minuit et quart d'après l'heure affichée sur l'horloge du fond de la salle. Dans cette grande pièce haute de plafond caractéristique des cafés provençaux du XIXe siècle, et éclairés par des lampes à gaz, figurent au centre un billard français et, tout autour, des tables et les chaises.

Le café est peu animé. Sous le regard du garçon de café (ou d'un client debout), un couple et quelques rares clients assoupis traînent leur solitude jusqu'à tard dans la nuit.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le tableau est organisé en larges bandes colorées rouges, vertes et jaunes, structures auxquelles se rajoute un cercle composé des tables et des chaises centré sur le billard central. Ce billard, éclairé verticalement, projette une ombre imposante au milieu de la salle. Chose étrange, il s'agit de la seule ombre représentée. Cette œuvre illustre les recherches chromatiques du peintre avec l'emploi de couleurs complémentaires, en particulier ici, le rouge et le vert. Van Gogh lui-même commente cette œuvre :

... Je viens de terminer une toile qui représente un intérieur de café la nuit éclairé par des lampes. Quelques pauvres rôdeurs de nuit dorment dans un coin. La salle est peinte en rouge et là-dedans sous le gaz le billard vert qui projette une immense ombre sur le plancher. Dans cette toile il y a six ou sept rouges différents depuis le rouge sang jusqu'au rose tendre faisant opposition à autant de verts pâles ou foncés[4].

Ce tableau est très symbolique : Van Gogh est abandonné par ses amis, et ceux qui sont encore là lui sont indifférents. Ce qui illustre cela sont les tables abandonnées, les chaises dispersées et les gens inexpressifs présents dans la scène. Mais toutes les voies ne sont pas fermées : la porte au fond de la salle est ouverte sur une autre porte, et le bouquet de fleurs renforce cette idée d’espoir[5].

Influences[modifier | modifier le code]

Paul Gauguin - Café de nuit (Arles - 1888)

Par ce tableau et d'autres comme La Vigne rouge, van Gogh ouvre la voie au fauvisme.

Paul Gauguin, qui rejoint van Gogh à Arles, peindra également ce café en novembre 1888.

Histoire du tableau[modifier | modifier le code]

Le tableau, qui était autrefois dans la collection d’Ivan Morozov à Moscou, a été clandestinement sorti hors d’Union soviétique[réf. souhaitée] ou plus probablement vendu par l'État soviétique dans les années 1930[6]. Le Café de nuit est actuellement exposé à la galerie d’art de l’université Yale aux États-Unis.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. lettre n° 518 ici :
    Today I am probably going to begin on the interior of the café where I have a room, by gas light, in the evening. It is what they call here a “café de nuit” (they are fairly frequent here), staying open all night. “Night prowlers” can take refuge there when they have no money to pay for a lodging, or are too drunk to be taken in.
  2. Cf. lettre n° 533, du 8 septembre 1888 ici
  3. Lettres 544, B18, 552
  4. Lettre n° 536 du 9/16 septembre 1888 ici
  5. Analyse personnelle [1]
  6. En réalité, le tableau semble avoir été vendu par les autorités soviétiques pour se procurer des devises ; cf. info partielle ici, plus précise ici.