Le Bourgneuf-la-Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgneuf et Forêt (homonymie).
Le Bourgneuf-la-Forêt
L’église
L’église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Laval
Canton Loiron
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Loiron
Maire
Mandat
Michel Fortuné
2014-2020
Code postal 53410
Code commune 53039
Démographie
Population
municipale
1 818 hab. (2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 52″ N 0° 58′ 11″ O / 48.164444, -0.969722 ()48° 09′ 52″ Nord 0° 58′ 11″ Ouest / 48.164444, -0.969722 ()  
Altitude Min. 110 m – Max. 201 m
Superficie 28,60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de Mayenne
City locator 14.svg
Le Bourgneuf-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de Mayenne
City locator 14.svg
Le Bourgneuf-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Bourgneuf-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Bourgneuf-la-Forêt

Le Bourgneuf-la-Forêt est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 1 818 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe dans le département de la Mayenne sur les hauteurs du canton de Loiron, à environ 20 kilomètres de Laval (préfecture du département) et 65 kilomètres de Rennes (préfecture d'Ille-et-Vilaine).

Les paysages sont typiques du bocage mayennais composé de haies, de champs, de bosquets, de bois et d'étangs.

La gare la plus proche est celle de Port-Brillet, village voisin situé à 6 kilomètres.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1982 mars 2001 Madeleine Guicheney    
mars 2001 en cours Michel Fortuné[1] SE Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 818 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 753 1 073 1 752 1 919 1 929 1 946 1 985 1 991 2 100
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 139 2 230 2 285 2 201 2 203 2 125 1 976 1 936 1 763
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 714 1 700 1 708 1 451 1 397 1 377 1 401 1 514 1 462
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 474 1 435 1 402 1 397 1 466 1 537 1 629 1 657 1 779
2011 - - - - - - - -
1 818 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Bien que le Bourgneuf-la-Forêt soit un village de taille modeste, on y trouve de nombreux services : une mairie à l'architecture moderne faisant office de poste, une trésorerie, une école publique et une autre privée, une maison de retraite, un foyer de vie, une crèche-halte-garderie, un cinéma (ouvert le week-end), un foyer des jeunes, une salle polyvalente, de nombreux clubs sportifs et culturels (dont une troupe théâtrale), des circuits pédestres, un stade, un terrain de tennis...

Dans ce village, il y a une multitude de commerces dont une grande surface Super U avec une petite galerie marchande et une station-service, un Gamm Vert, et bien d'autres artisans (dont une CAM).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L’église a un plafond peint et un intérieur joliment décoré ; un imposant calvaire est situé sur la route menant vers Ernée.

À proximité de celui-ci, on peut découvrir également le château de Fresnay situé au cœur du bois du même nom, et auquel on accède après avoir emprunté une longue allée bordée d'arbres. On ne peut cependant pas visiter le monument, mais les alentours sont tout à fait appropriés pour une agréable promenade.

Autour de l'étang de Morfelon s'étendent un petit complexe sportif, un coin pique-nique ainsi qu'un parcours botanique. Anciennement, une zone de camping était en place, mais depuis plusieurs années, les infrastructures ont été retirées.

Pour les amateurs de balades en campagne et de randonnée, plusieurs circuits débutent ou passent au cœur du village et permettent de découvrir le bocage mayennais.

Sur la route de Port-Brillet, à droite, subsiste partie d'une maison-forte du Moyen Âge et dénommée « la Ferté ». Ces demeure et lieu font l'objet de développements dans le Dictionnaire historique de la Mayenne de l'abbé Angot, ouvrage de référence pour le département. La Ferté figure sur la carte de Cassini.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chaberlot de Marie-Louise Victor, Edition M-L Victor, 1991. Petit roman, très fortement inspiré de souvenirs familiaux (1875-1927) dont le cadre est Le Bourgneuf-la-Forêt. L'auteur retrace l'histoire de sa famille avec détails (coutumes, patois...).
  • On se meurt apprenti, Terre de Brume, 1997 - Ennoïa, 2002 et À la Folie - Secrets de la mémoire paysanne de Pierre Guicheney, Siloë, 2000, deux ouvrages illustrés écrits par un écrivain natif du Bourgneuf qui ont connu un écho national. Les deux livres ont été inspirés par une enquête ethnologique et une recherche de documents certainement uniques en leur genre sur les us et coutumes de notre bocage. À la Folie a été réalisé avec la photographe Marie-Paule Nègre et a donné lieu à deux reportages dans le magazine Géo en 1999 et en 2000, une grande exposition au château de Sainte-Suzanne (2000), des émissions de France Culture et une exposition dans les galeries des magasins Fnac (de 2000 à 2003). De très grands tirages des photographies de Marie-Paule Nègre ont été offerts par les auteurs à la commune et sont exposés de manière permanente dans la mairie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Réélection 2014 : « Michel Fortuné a été réélu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 avril 2014)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011